Publicité

La malbouffe plus nuisible à l'homme qu'à la femme ?

Des inflammations cérébrales et des maladies cardiaques chez les mâles mais pas sur les femelles… C'est le constat qu'ont fait des chercheurs états-uniens après avoir nourri des souris exclusivement de hamburgers et de soda.

Source : Santé Médecine
 

Mieux manger revient de plus en plus cher

Les aliments sains seraient 3 fois plus chers que la malbouffe, selon une étude britannique portant sur l’évolution du prix de 94 produits alimentaires et boissons fréquemment consommés au Royaume-Uni entre 2002 et 2012.
En 2002, 1 000 kcal d’aliments sains coûtaient environ 7 € contre 2,2 € pour la même quantité d'aliments moins sains. En 2012, on est passé à respectivement 9,4 € et 3,1 €.

Source : La Nutrition, par Juliette Pouyat
 

Gaz de schiste : menace imminente sur l'eau potable de Paris

La présidente d'Eau de Paris pousse un cri d'alarme : l'un des onze permis octroyé par le gouvernement pour la recherche de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, le permis de "Cezy", autoriserait des forages ayant des effets désastreux sur la qualité de l'eau. Eau de Paris est l'opérateur public en charge de la production et de la distribution de l'eau dans Paris. L'une des aires d'alimentation de captage des sources dont il a la charge dans l'Yonne fait partie du périmètre du permis de Cezy.

Source : DD Magazine
 

L'eau du robinet de votre commune est-elle de bonne qualité ?

96,7 % des Français ont reçu à leur robinet une eau conforme aux critères de qualité fixés par les autorités pour les risques microbiologiques en 2012, selon le dernier rapport de la Direction générale de la Santé. Ils étaient 91,2 % en 2000.

Source : Sciences et Avenir, par Lise Loumé
 

Vous souffrez d'arthrose du genou ? Alors marchez.

Marcher 1 heure par jour pourrait prévenir l’invalidité due à l'arthrose du genou. C'est la conclusion d'une étude états-unienne réalisée sur 2 ans auprès d'environ 1 800 personnes ayant de l’arthrose ou un risque d'arthrose du genou, âgées en moyenne de 67 ans.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 

Les dangers du gluten : fantasme ou réalité ?

Haro sur le gluten ! C'est la nouvelle bête noire des médias et les produits "sans" envahissent les rayons des supermarchés. Ce serait une mode, selon certains. Une réalité scientifique selon d'autres. Qu'en est-il exactement ?

Viesaineetzen.com - Les dangers du gluten : fantasme ou réalité ?

La question divise le monde scientifique. Pourtant de nombreuses études existent et de nouvelles sortent chaque année au fur et à mesure qu'on progresse sur l'étude de la flore intestinale. C'est sur ces études avérées que se fonde Philippe Fievet*, médecin et biologiste, qui intervenait à propos de la "saga du gluten" aux dernières Rencontres des Médecines Alternatives et Complémentaires de l'hôpital Tenon.

Sa conclusion est simple : "Il y a des gens qui peuvent manger du gluten sans problème mais il y a des gens qui ne doivent pas en manger. Il y a certainement un effet de dose mais il est encore mal connu."

Publicité

En savoir plus

Pourquoi tant de gluten ?

Pourquoi souffrirait-on aujourd'hui d'un composé de cet aliment ancestral qui a accompagné le développement de la civilisation humaine ?

"On a fait des modifications génétiques sur les blés, explique Philippe Fiévet. "C'est la technique brevetée de bombardement biolistique : ce sont des particules de tungstène recouvertes de l'ADN d'une espèce donnée, par exemple qui résiste au froid, bombardées sur les semences. Le tungstène passe à travers et dépose l'ADN dans les cellules. On a donc des blés qui contiennent 6 fois le génome de départ avec des améliorations en terme de productivité, de résistance au gel et à différentes maladies. Mais quand on regarde la teneur en gluten des farines, elle a été multipliée par 3 en 50 ans ! Et cette modification des blés est à l'origine des troubles biologiques."

D'autant que le gluten est devenu un intrant technologique du fait de son élasticité et de sa viscosité.
'Vous avez maintenant des usines à gluten. Et vous allez en retrouver dans votre voiture, dans les mousses, les poches élastiques, les emballages."
On peut mettre du gluten dans la cosmétique, la confiserie, la charcuterie : rouge à lèvres, bonbons, confitures, pâté, jambon, plats tout faits… En viticulture on traite au gluten pour clarifier le vin, à la place du blanc d'œuf utilisé auparavant.
"On a donc une industrie du gluten. Et il y a des gens qui font des réactions sévères au gluten industriel sans faire de réaction à la farine de base. La cellule Necker a demandé à l'industrie les tests biologiques sur l'impact de ces nouveaux glutens. Pas de réponse."

Le gluten c'est quoi ?
Le gluten est un mélange de protéines (prolamines et gluténines) qu'on trouve dans le blé, l'orge, le seigle et par contamination dans l'avoine. C’est le gluten qui fait lever la pâte à pain et qui lui donne de la résistance et de l'élasticité.




Dormez-vous suffisamment ?

7h36 pour une femme, 7h48 pour un homme, c'est le temps de sommeil idéal défini par des chercheurs finlandais. Leur étude, réalisée auprès de plus de 1 800 hommes et 1 800 femmes pendant plus de 7 ans, montre également une corrélation entre le déficit de sommeil et le nombre de jours d'arrêt-maladie.

Source : Sciences et Avenir, par Lise Loumé
 

5 comportements qui réduisent de 80 % le risque d'infarctus

Une alimentation saine, riche en fruits, légumes, noix, céréales complètes, graines et poissons, une consommation modérée d’alcool (1 à 3 verres par jour), l’absence de tabagisme, une activité physique régulière (au moins 40 minutes de marche ou de vélo par jour et 1 heure d’exercice par semaine), un tour de taille inférieur &agra

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 

Des chercheurs misent sur l'alimentation pour améliorer la santé des seniors

Les personnes âgées sont souvent dénutries : 4 à 10 % de celles qui vivent encore à domicile, 15 à 40 % de celles qui sont en maison de retraite, 30 à 70 % de celles qui sont hospitalisées, selon les études. Des solutions simples existent, comme par exemple d'introduire de la variété dans les menus ou d'utiliser des condiments pour améliorer le goût des plats.

Source : Santé Médecine
 

"Le corps et l'esprit sont très étroitement connectés"

Prendre soin de nous mais aussi de notre environnement humain et naturel est bénéfique pour notre santé, selon Christophe André, psychiatre et partisan de la psychologie positive. Dans le passé nous n'avons pas toujours compris cela. Pendant longtemps, à cause d'une certaine vision du christianisme, nous avons considéré le corps comme un outil au service de l'intellect.

Source : L'Express, par Claire Chartier
 
Syndiquer le contenu