Publicité

Méditation de pleine conscience : comment agit-elle sur le cerveau ?

Augmentation de la connectivité dans le cortex préfrontal (aire concernée par l'attention et le contrôle du comportement) et diminution du taux d'interleukine-6, un marqueur de l'inflammation, sont des effets bénéfiques prouvés de la méditation de pleine conscience.

Source : Futura Sciences, par Marie-Céline Jacquier
 

Un cancer du sein sur deux serait évitable après la ménopause

Les facteurs comportementaux (alimentation déséquilibrée, alcool ou surpoids) seraient la cause de 53,5 % des cas de cancer du sein après la ménopause. C'est le verdict d'une étude française de l'Institut de cancérologie Gustave Roussy de Villejuif réalisée durant 15 ans auprès de plus de 67 000 femmes françaises âgées de 42 à 72 ans.

Source : Le Parisien
 

Coeur, cerveau, immunité : les vertus santé de l'ail

Il contient des composés organosulfurés, comme l'allicine, ayant des effets antioxydants et anti-inflammatoires. Plusieurs études ont montré les effets bénéfiques de l'ail sous forme de complément alimentaire (extrait d'ail vieilli).
- Une étude contre placebo à paraître prochainement montre qu'il ralentit de 80 % la formation de plaques d'athérome dans les artères.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 

Éviter l'alimentation industrielle ?

Présence d'additifs suspects, de pesticides, de perturbateurs endocriniens, raffinage des produits… La liste est longue des reproches qui lui sont faits et qui aboutissent à l'idée qu'elle nous empoisonnerait à petit feu. Est-ce fondé ? Faut-il éviter l'alimentation industrielle ?

Viesaineetzen.com - Éviter l'alimentation industrielle ?

D'un côté fleurissent livres, documentaires et reportages qui alertent sur les dangers de l'alimentation industrielle. De l'autre les autorités médicales et sanitaires affirment que notre nourriture n'a jamais été aussi sûre. Comment s'y retrouver ?

Publicité

En savoir plus

Fuir les aliments raffinés

"L'industrie alimentaire peut considérablement réduire la teneur en nutriments de certains aliments par le procédé du raffinage qui, loin de les améliorer, les appauvrit en éliminant les nutriments les plus réactifs (vitamines, oligo-éléments, acides gras insaturés ainsi que fibres et protéines pour les produits céréaliers)", expliquent Lylian Le Goff, médecin environnementaliste, et Laurence Salomon, naturopathe***. "Il s'agit là d'un véritable gâchis nutritionnel dont l'objectif est de rendre plus stable l'aliment, qui se conserve alors plus longtemps au détriment de sa qualité nutritionnelle et de sa vitalité. Dépourvues de ces nutriments protecteurs, les calories ainsi apportées par ces aliments sont dites vides. Elles vont, en revanche, consommer des micronutriments pour être assimilées, notamment des vitamines B pour le sucre raffiné.
Le raffinage des aliments est bien une véritable calamité nutritionnelle, privant l'alimentation de précieux composants protecteurs et facilitant de nombreuses pathologies…"

Dès les années 2000, David Servan-Schreiber mettait en cause l'explosion de la consommation de sucres raffinés, des farines blanches, des huiles végétales de soja, tournesol, maïs et huiles hydrogénées dans le développement du cancer. "Toute la littérature scientifique nous pousse à le penser : une personne qui veut éviter le cancer se doit de limiter sérieusement sa consommation de sucres et de farines blanches."****

Additifs, pesticides et autres
Résidus de pesticides, colorants, exhausteurs de goût, émulsifiants et additifs divers, molécules des emballages qui migrent… Nombreuses sont les substances plus ou moins suspectes qui se retrouvent dans les produits de l'agro-alimentaire contemporain. Certaines sont inoffensives, d'autres officiellement dangereuses, d'autres encore font l'objet de controverses entre experts.




Alimentation : Manger sain la semaine ne compense pas les excès du week-end

La flore intestinale souffre autant que si elle subissait de la junk food tous les jours… C'est la conclusion d'une récente étude australienne réalisée sur trois groupes d'animaux. Le 1er a mangé sainement, le 2e a reçu un régime alimentaire type "malbouffe" (riche en graisses saturées et en sucres) et le 3e groupe a alterné 3 jours de malbouffe et 4 jours d'alimentation saine.

Source : 20 Minutes
 

La mauvaise odeur de la chambre des ados peut perturber leur sommeil

Les odeurs d'une chambre mal aérée seraient un facteur d'insomnie pour les adolescents. C'est ce qu'explique Colin Espie, professeur en médecine du sommeil à l'université d'Oxford : "La pièce est pleine d’air recyclé, pauvre en oxygène et riche en azote.

Source : 20 Minutes , par M. C.
 

Comment booster son système immunitaire à l'approche des basses températures

Rhumes, otites, pharyngites, angines sont favorisés par les changements de température brutaux. Alors comment renforcer notre système immunitaire de manière efficace ?
- Échinacée : pour stimuler le système immunitaire et prévenir rhume, otites et affections ORL en général (angines, laryngites, etc.).

Source : Le Parisien
 

Un menu de fêtes gourmand et équilibré

Des plats festifs qui respectent les équilibres métaboliques en ravissant les papilles gustatives…
- Apéro :
chips de kale ;
houmos ;
rillettes de sardines ;
toasts crabe-coco.
- Entrées :
foie gras poêlé sauce soja ;
carpaccio grenailles/Saint-Jacques à la truffe ;
salade de bar sauvage ;

Source : La Nutrition
 

Cancer : des exercices de pleine conscience contre les troubles post-chimiothérapiques

Les anomalies cognitives post-chimiothérapie améliorées par un programme anti-stress basé sur la pleine conscience… C'est le résultat d'un essai clinique randomisé états-unien réalisé durant 8 semaines auprès de 71 patients séparés en deux groupes.

Source : Le Parisien
 

Difficile d'échapper au blues de Noël

Autour de Noël on est moins satisfait de sa vie et l'on ressent plus d’émotions négatives qu’à d’autres périodes de l’année. C'est la conclusion d'une étude allemande réalisée dans 11 pays européens. Les personnes les moins affectées seraient les chrétiens ainsi que les populations les plus éduquées avec des enfants à la maison.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 
Syndiquer le contenu