Publicité

Canicule : 5 "bons" conseils... à ne surtout pas suivre

Une bonne bière fraîche, une douche glacée et la clim' à fond : de fausses bonnes idées qui pourraient aggraver les effets de la chaleur !
- Bière fraîche : ne pas en abuser car le froid coupe la sensation de soif, ce qui peut entraîner un apport insuffisant ; l'alcool altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation.

Source : Sciences & Avenir, par Joël Ignasse
 

Les sodas et autres boissons sucrées provoqueraient 184 000 décès par an

133 000 décès par diabète, 45 000 par pathologies cardiovasculaires, 6 450 par cancers seraient dus chaque année dans le monde à la consommation de sodas et boissons sucrées, hors jus de fruits naturels. Cette consommation a un impact sur la mortalité qui varie selon les pays : de 1 % chez les plus de 65 ans au Japon jusqu'à 30 % chez les moins de 45 ans au Mexique.

Source : Le Parisien
 

La crème solaire peut nuire gravement à l'océan. Quelles alternatives ?

Entre 4 000 et 6 000 tonnes de crème solaire sont déversées en mer chaque année, selon l'ARVAM (Agence de Recherche et de Valorisation Marines). Il suffit de se baigner 20 minutes pour que 25 % de la crème solaire qu'on vient d'appliquer se répandent dans l'eau de mer !

Source : We Demain, par Jean Duffour
 

Cinq jours de demi-jeûne par mois permettraient de vivre plus vieux

Consommer entre un tiers et la moitié des calories quotidiennes normales cinq jours par mois en privilégiant soupes de légumes et infusions de camomille… D'après une récente étude états-unienne, ce régime alimentaire permettrait de réduire les risques de diabète, de cancer, de maladies cardiovasculaires et de ralentir le vieillissement.

Source : Santé Médecine
 

Un suivi connecté pour encadrer les français vers l'objectif des 10 000 pas par jours

"10 000 pas, le défi pour la vie" est un programme de prévention encadré et connecté qui sera lancé à la rentrée par le Centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Lille. Notre ennemi : la sédentarité qui tue plus que le tabac et l'obésité. Comment lutter ? Faire au moins 10 000 pas par jour, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Source : Le Parisien
 

40 % des cancers pourraient être évités : les 9 facteurs de risque sur lesquels agir

Cancer : 40 % des cas et 35 % des décès pourraient être évités si l'on modifiait nos modes de vie et nos comportements… L'Inca (Institut National du Cancer) vient de lancer une campagne d'information : Le test, 3 minutes pour faire le point.

Source : L'Express, par Claire Hache
 

Jeûner ou pas ?

Le jeûne a le vent en poupe ! D'autant que certaines études scientifiques en ont démontré les bienfaits… Mais il reste encore controversé et le monde médical l'intègre à reculons dans sa panoplie thérapeutique.

Viesaineetzen.com - Jeûner ou pas ?

Sans être une mode, le jeûne est dans l'air du temps et le "manger moins" correspond bien au tournant de notre monde vers une société de "sobriété heureuse".
"En France, dans la mouvance des médecines douces, il était renommé depuis longtemps mais réservé à un public initié, un peu comme le bio. Aujourd'hui il y a un mouvement de grande ampleur pour remplacer les médicaments par des solutions naturelles. De plus en plus de Français s'intéressent donc au jeûne. Mais on est encore loin de l'Allemagne où plus de 50 % des gens ont déjà pratiqué le jeûne thérapeutique", explique Patricia Riveccio*, journaliste indépendante spécialisée dans la santé.

Publicité

En savoir plus

Les mécanismes du jeûne

16 heures après le dernier repas, l'organisme commence à puiser dans ses réserves de graisses et de protéines pour trouver l'énergie dont il a besoin. Il va ensuite mobiliser ses ressources dans des tissus non essentiels ou inutiles. Résultat : plus un tissu est pathologique ou sclérosé plus il subira un processus d'autodigestion qu'on appelle "autolyse".

On peut distinguer trois phases dans le jeûne :
- Phase protéique dans une première période de jeûne, de 1 à 3-5 jours : le glucose nécessaire au fonctionnement de l'organisme est synthétisé principalement à partir des protéines.
- Phase cétonique dans une deuxième période, de 5 à 40 jours : ce sont les lipides qui prennent le relais des protéines corporelles ; le glucose est remplacé par des substances (corps cétoniques) synthétisées à partir des acides gras.
- Phase terminale : au-delà de 40 jours, il y a une augmentation de la concentration de glucose dans le sang, explicable par la nécessité de se mettre en mouvement pour chercher de la nourriture.
Il n'y a pas de bénéfice, bien sûr, à aller dans la phase terminale. 

Nature et religion
Le jeûne existe dans la nature chez les animaux : les ours, les oiseaux migrateurs, les reptiles, les manchots, les tortues…




Le shiatsu

Viesaineetzen.com - Le shiatsu
Hélène Campan, éditions Grancher

Rééquilibrage énergétique par pression des doigts, le shiatsu est une technique manuelle qui est considérée au Japon comme une médecine à part entière. Ce livre est un guide d'apprentissage à la fois pratique et théorique. On trouve rarement des explications aussi claires sur les concepts de base de la médecine traditionnelle chinoise, leurs évolutions au contact du Japon et les spécificités des différentes écoles de shiatsu. L'abondance de photos, d'illustrations et de planches anatomiques et font un ouvrage de référence. Une belle manière de s'initier à une technique naturelle qui permet de renforcer le système immunitaire, de lutter contre le stress, les tensions musculaires et les petites douleurs du quotidien… Indispensable pour le professionnel de santé comme pour l'amateur.

Les acides gras trans bannis des États-Unis dans trois ans

Les industriels ont trois ans pour trouver une alternative aux gras trans ! Ainsi en a décidé la Food and Drug Administration (FDA) qui fait autorité aux États-Unis en matière de santé. Les huiles végétales partiellement hydrogénées, principale source d'acides gras trans, permettent à l'industrie alimentaire de rendre stables ses produits.

Source : Le Figaro, par Soline Roy
 

"Evitez les aliments gras et sucrés", un slogan peu efficace

Mieux vaut vanter les bénéfices du brocoli que les méfaits du hamburger ! C'est la conclusion d'une recherche publiée récemment dans Nutrition Reviews et réalisée à partir de 43 études internationales portant sur des messages nutritionnels positifs ou négatifs.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 
Syndiquer le contenu