Publicité

L'alimentation antioxydante

"Que l'alimentation soit ton premier médicament", disait Hippocrate il y a 2 500 ans. Aujourd'hui on sait qu'il avait raison. La science a démontré qu'on pouvait mettre dans son assiette des aliments capables de freiner la production de radicaux libres, responsables du vieillissement et des maladies. Alors pourquoi faut-il privilégier les aliments riches en antioxydants et quels sont-ils ?

Viesaineetzen.com - L'alimentation antioxydante

Nous sommes 76 % à tenter d'avoir une alimentation équilibrée en France, selon un récent sondage* (voir : Les Français encore et toujours attachés à leur modèle alimentaire). Mais les intentions ne sont pas toujours à la hauteur des résultats.

Publicité

En savoir plus

Où trouver les substances antioxydantes

Caroténoïdes
Les groupes les plus courants sont :
- le lycopène : tomate, pamplemousse rose, papaye, pastèque…
- la lutéine : maïs, brocoli, choux et autres légumes verts…
- la zéaxanthine : légumes verts à feuilles…

Bioflavonoïdes
Les groupes les plus courants sont :
- les flavonoïdes jaunes : légumes verts, peau des fruits, agrumes, soja…
- les flavonoïdes rouges ou anthocyanes : fruits rouges ou bleus, betterave…
- les polyphénols (dont le pycnogénol, la quercétine, le resvératrol) : fraises, framboises, noix, mûres, légumes crucifères, vin, thé, café…

Vitamines A, C et E
- Vitamine A : foie, huiles de foies de poissons, laitages, jaune d'œuf…
- Provitamine A, précurseur de la vitamine A : bêtacarotène et lycopène des végétaux. Elle est mieux absorbée en présence de graisses, d'où l'intérêt du filet d'huile d'olive sur le poivron ou la tomate, de l'amande avec l'abricot ou la pêche ;
- Vitamine C : fruits, légumes verts, pomme de terre, salades, viandes…
- Vitamine E : beurre, céréales complètes, poissons gras, fromages et laitages, germe de blé, légumes, légumineuses, oléagineux, huiles d'arachide, de colza, de maïs, d'olive, de pépins de raisins et de tournesol…

Zinc et sélénium
- Sélénium : poissons de mer, crustacés, coquillages, œuf et abats ; plus ou moins selon les sols de culture : céréales et farines complètes, certains légumes, levure de bière, noix du Brésil…
- Zinc : huîtres, coquillages, poisson, céréales, foie gras, gingembre, jaune d'œuf, certains légumes, levure de bière, noix, viande…

Sortir de nos mauvaises habitudes
Selon Serge Rafal**, spécialiste en médecine générale, "en France, l'alimentation n'est pas toujours un modèle d'équilibre".
Nous consommons trop :
- de calories,
- de graisses saturées (beurre, charcuterie, fromage, pâtisserie),
- de graisses modifiées (friture, margarine, mayonnaise),
- d'acide linoléique (huile de tournesol et de maïs),




Microbiote : Les édulcorants chamboulent notre métabolisme

Ils entraînent une intolérance au glucose car ils modifient les bactéries au sein de la flore intestinale. C'est le résultat d'une étude israélienne menée expérimentalement sur l'animal et sur l'homme ainsi qu'en analysant des données épidémiologiques.

Source : Santé Log, par P. Bernanose, P. Pérochon
 

Thé, café, épices, miel : ils renforcent les défenses immunitaires

Le café aurait un effet protecteur contre Alzheimer, Parkinson et certains cancers (côlon, rectum, foie, peau, sein, prostate), du fait de sa teneur en caféine.

Source : Sciences et Avenir, par Marie-Noëlle Delaby
 

Comment bloquer la spirale du burn-out

12,6 % de la population active risqueraient un burn-out en France, 24 % des agriculteurs, 20 % des artisans et chefs d'entreprise, 19 % des cadres. Sentiment de ne plus avoir d'énergie, désinvestissement de la relation avec l'autre, baisse de l'estime de soi… Les contours du burn-out sont encore flous mais il s'agit d'une pathologie sévère qui touche les "battants" et qui nécessite une prise en charge.

Source : Le Figaro, par Anne Prigent
 

Le tremblement thérapeutique, nouvelle technique anti-stress

La méthode TRE (trauma releasing exercises), qui consiste à provoquer des tremblements dans les membres, aurait un impact positif pour évacuer le stress. L'Américain David Berceli a développé cette méthode après avoir observé que les animaux, lorsqu’ils sont soumis à un stress intense, adoptent tous le même comportement : fuite ou combat, immobilité, puis tremblements des jambes. Ce tremblement permettrait d’évacuer les messagers chimiques accumulés après un stress.

Source : La Nutrition, par Sylviane Passard
 

Comment prolonger les bienfaits des vacances

L'état de grâce physique et psychique des vacances s'estompe rapidement, voici quelques conseils d'experts pour préserver son capital tonus :
- 30 minutes d'activité physique par jour : choisir une activité "plaisir", prendre les escaliers plutôt que les escalators, descendre une station de bus ou de métro avant la destination, se déplacer à vélo…

Source : Le Figaro, par Anne Prigent
 

Les Français encore et toujours attachés à leur modèle alimentaire

76 % des Français veillent à avoir une alimentation équilibrée et 59 % considèrent que manger est un plaisir. Selon une étude TNS Sofres pour le Salon international de l'alimentation, les consommateurs français considèrent que bien manger signifie "se faire plaisir" (61%), "manger équilibré" (63 %) et "varier ses repas" (59%).

Source : Santé Médecine
 

Junk food : Elle en vient à dégoûter des aliments sains

La malbouffe a un effet addictif qui finit par biaiser le circuit de la récompense et conduit à bouder les autres aliments, plus sains. C'est la conclusion d'une étude australienne réalisée sur des rats nourris pendant 2 semaines avec un apport calorique augmenté de 150 %, à base de fast food, biscuits etc.

Source : Santé Log, par P. Bernanose, P. Pérochon
 

Risque de mortalité réduit chez les gros buveurs de thé

24 % moins de risques de mortalité autre que cardiovasculaire chez les buveurs de thé par rapport aux non-buveurs. C'est le résultat d'une étude d'observation française, réalisée pendant 4 ans auprès de plus de 130 000 personnes, âgées de 18 à 95 ans.

Source : La Nutrition, par Sylviane Passard
 

Cette année, je commence le kyudo

L'art japonais du tir à l'arc ne consiste pas seulement à envoyer une flèche dans une cible. C'est aussi une pratique méditative et un art de vivre. Intéressant si l'on veut s'extraire du stress quotidien…

Viesaineetzen.com - Cette année, je commence le kyudo

Avec seulement quelques centaines de pratiquants en France (dont 40 % de femmes), le kyudo, l'art japonais du tir à l'arc, est encore peu connu. Pourtant c'est une équipe française qui a remporté la Coupe du Monde de Kyudo à Tokyo en 2010 et la FFKT (Fédération de Kyudo Traditionnel – France) vient d'organiser à Paris en juillet dernier la première Coupe du Monde se tenant hors du Japon.

Publicité

En savoir plus

La voie de l'arc

Le kyudo puise ses origines dans les techniques guerrières des samouraïs. Depuis l'arrivée des armes à feu, il s'est développé comme un état d'esprit et une culture à part entière, un art de vivre zen.

Les trois valeurs qui le fondent sont :
- "Shin", vérité ;
- "Zen", bonté ;
- "Bi", beauté.

La pratique du kyudo relève d'une étiquette stricte.
Rater la cible n'est pas un échec en soi. L'objectif n'est pas la victoire sur un adversaire mais sur soi-même. Il s'agit de réaliser une unité harmonieuse entre le corps, l'esprit, le cœur et l'arc.

Les 8 étapes du tir sont :
- "Ashibumi", enracinement des pieds ;
- "Dozukuri", affermissement de la posture ;
- "Yugamae", éveil ;
- "Uchiokoshi", élévation de l'arc ;
- "Hikiwake", extension répartie ;
- "Kai", union ;
- "Hanare", lâcher ;
- "Zanshin", persistance de l'esprit.

Comment on vient au kyudo
Cela fait seulement 10 mois que Carole pratique. "J'ai découvert le kyudo au cours d'une journée d'initiation avec mon compagnon et j'ai constaté quelque chose d'assez extraordinaire : on travaille sur l'énergie en tirant à l'arc. Ça permet de relâcher tout, de se recentrer, de ne penser à rien, sauf au geste et à la posture."


                
Syndiquer le contenu