Tout est dans la cuisson (suite)

Limiter les grils et barbecues
C'est un système pratique et tellement convivial ! L'été, sur la terrasse, rien de tel qu'un poisson grillé, une côte de bœuf ou quelques merguez au feu de bois et l'on se sent en vacances…
Problème : dans ces cas-là la température de cuisson est extrêmement élevée (jusqu'à 500 °C). À ce niveau de chaleur, la graisse du poisson ou de la viande se transforme en benzopyrène, une substance cancérigène.

Cela ne veut pas dire qu'il faut abandonner ce type de cuisson. Mais il est recommandé de prendre quelques précautions (voir : Les différents modes de cuisson).
Comme on ne fait pas de barbecue tous les jours, il n'y pas péril en la demeure.




Tout est dans la cuisson

Vous l'avez sûrement constaté : dans une recette, la cuisson fait tout ! Mais comment s'y prendre ? Il faut conserver les propriétés nutritives des aliments, éviter les substances nocives, et surtout garder le plaisir de déguster… Un casse-tête ! D'autant que nous sommes souvent l'objet de signaux contradictoires. Mais ça vaut le coup de s'y intéresser car la plupart des nutritionnistes pensent aujourd'hui que la cuisson est la clé de notre santé.

Vie saine et zen, Tout est dans la cuisson

Mmmmh ! Cette couleur dorée du poulet rôti, du gratin dauphinois ou des toasts grillés !… Ce croustillant des beignets ou des frites !… Ces gâteaux aux arômes de noisette, de miel, de malt, de caramel, avec des notes d'amande amère !…
C'est terrible, parce que ce qui stimule nos papilles n'est pas forcément bon pour la santé…

Les matières grasses cuites : prudence
À forte température, le glycérol, un des composés des matières grasses, forme un gaz toxique. Chaque type de graisse a ainsi une température limite à ne pas dépasser sous peine de se mettre à mousser puis à fumer. Dans les deux cas, il est déconseillé de le consommer.

30 %

d’économie d’énergie si l’on couvre nos casseroles : 
cela permet également de réduire le temps de cuisson


130°C

la température au-delà de laquelle le beurre devient toxique : mieux vaut éviter les beurres cuits !


35 %

d'émissions de gaz à effet de serre en moins avec un four à chaleur tournante






J'ai testé pour vous le vélo électrique

On connaît bien les avantages du vélo en ville : gain de temps dans les embouteillages, facilité à se garer, un peu d'exercice qui améliore la condition physique et zéro CO2 rejeté dans l'atmosphère ! Mais évidemment, au-delà d'une certaine distance, on peine un peu, surtout s'il y a des côtes. Et en plus, on peut ne pas aimer arriver essoufflé et en nage à nos rendez-vous !
Il paraîtrait que le vélo électrique aurait tous les avantages du vélo sans les inconvénients. J'ai testé pour vous.

Vie saine et zen J'ai testé pour vous le vélo électrique

En fait, on ne devrait pas dire vélo "électrique" mais "à assistance électrique", ou VAE. Le premier VAE est sorti dans les années trente : c'est le EMI/Philips de 1935/37. Oublié pendant quelques décennies, il a réapparu à la fin des années 1970, et connaît depuis 2000 un regain d'intérêt, dû à la prise de conscience écologique et à l'évolution des performances des batteries.

En savoir plus

Batterie de rechange

Conseil avant d'acheter un vélo à assistance électrique :
- vérifier le prix d'une batterie de rechange,
- savoir comment et qui peut faire le remplacement 4 ou 5 ans plus tard !

Le principe
Il s'agit d'une simple bicyclette équipée d'un moteur électrique auxiliaire, d'une batterie rechargeable et de capteurs pour mesurer soit l'intensité du pédalage soit la vitesse du vélo, selon les modèles.

0,03 €

le prix de revient maximum d'un VAE pour 100 km


700 €

le prix des VAE les moins chers


21 à 39 kg

le poids moyen d'un VAE






Le sel : la puissance de l’or blanc (suite)

Quelques remèdes à base de sel
Les remèdes de grand-mère sont souvent bienfaisants…

En savoir plus

Pourquoi on sale les routes en cas de gel

Le sel a un nom plus savant : chlorure de sodium. Il est constitué de deux ions : un ion positif appelé cation qui correspond au sodium (Na+) et un ion négatif appelé anion, issu de l’atome de chlore (Cl-). Ces deux éléments, un peu à la façon d’un aimant, vont s’attirer grâce à leurs charges opposées et former ainsi une liaison dite ionique. C’est de cette manière que va se former la molécule de sel.

Du fait de cette liaison, le sel est facilement soluble dans l’eau. En effet, la molécule d’eau présente aussi des pôles électriques, l’un chargé positivement et l’autre négativement. Les molécules de sel vont donc se rapprocher et se lier très facilement aux molécules d’eau et cet assemblage a la propriété de diminuer la température de solidification de l’eau. Il faudra donc descendre en dessous de 0°C pour que l’eau salée gèle.

- Pour la gorge qui démange et la toux sèche : faire un gargarisme au gros sel dilué dans une tasse d’eau chaude ; appliquer un épais cataplasme d’argile froide sur le bas-ventre ; le garder deux heures ; renouveler ce cataplasme trois ou quatre fois dans le courant de la journée.




Le sel : la puissance de l’or blanc

Omniprésent dans notre vie quotidienne et presque partout dans le monde, le sel, autrefois appelé "or blanc", est connu depuis plus de 4000 ans ! Son histoire se confond avec celle de l’humanité.
Le sel serait-il une mine de vertus et secrets inépuisable ? Petit tour d’horizon…

Vie Saine et Zen, Le sel : la puissance de l’or blanc

Du latin "sal", on dit "salt" en anglais, "sal" en espagnol, "hals" en grec, "salz" en allemand, "sol" en russe.

Le sel a une longue histoire et dans la plupart des civilisations, son rôle économique est immense. Par exemple en permettant la conservation des aliments, le sel rend possible les grandes expéditions lointaines.
Autre exemple : il existe de multiples impôts sur le commerce de sel. La gabelle en est l'illustration la plus célèbre. Abolie sous la Révolution, le terme de gabelle ne disparaît des textes législatifs qu’en 1945 !

En savoir plus

Symbole de purification ou mauvais présage

Dans le baptême chrétien, le prêtre dépose du sel entre les lèvres du bébé pour effacer les stigmates du pêché originel.
Dans la Bible il apparaît régulièrement avec des significations différentes : fidélité, désolation, stérilité… Il est à la fois bénéfique et maléfique.

En Angleterre, porter du sel sur soi permet d’augmenter la virilité chez l’homme et de mesurer la fidélité chez la femme !
Aujourd’hui, dans certaines cultures, le sel est symbole de pureté, de purification, de protection, de régénération, de perfection. Par exemple les Japonais placent des petits tas de sel aux quatre coins de leur maison et répandent du sel chaque jour sur le seuil afin de se purifier en entrant.

Fabrication du sel
Le sel provient de deux sources majeures : le sol et la mer.

Le sel provenant du sol est exploité dans de larges carrières. Il s'agit du sel gemme. Évaporé, ce sel est ensuite cristallisé afin d'être propre à la consommation.




Cette année, je commence le Pilates

La "gym des stars en douceur", lit-on dans la presse féminine. Et si la méthode Pilates était le secret pour obtenir un corps de rêve, modelé et musclé comme les acteurs hollywoodiens ? Mmmh…

Vie Saine et Zen, Cette année, je commence le Pilates

Direction : la salle de Pilates la plus proche de chez moi ! J'y rencontre Christine Meyst, responsable d'Élément, centre fondé par Carol Polakoff, une des pionnières de la méthode Pilates à Paris.
Elle m'explique la philosophie générale de la méthode : réveiller et renforcer notre état physique en prenant conscience de l’existence des muscles profonds du corps qui protègent et renforcent les articulations. Fastoche ?

En savoir plus

Pourquoi "Pilates" ?

Joseph Pilates est né en Allemagne en 1880. C’est lorsqu’il travaillait dans un hôpital en Angleterre, durant la Première Guerre mondiale, qu’il a inventé un système d’exercices pour les patients immobilisés, en fixant des ressorts à des lits.
Les puristes prononcent "pilatesse".

Le pilates c'est bon pour tout le monde
A priori, oui ! L'âge des élèves va de 14 à 85 ans. Et les personnes atteintes de pathologies trouvent là une des méthodes les plus accessibles. Certaines sont même dirigées vers le centre par des kinés qui la recommande en relais d'un traitement de rééducation.
Plutôt qu'une gymnastique douce, le Pilates serait une "méthode douce".




Cette année, je commence le Yoga

Je ne suis pas souple, je n'arrive pas à me détendre, je fuis les mystiques et les sectes comme la peste. Pourtant parmi mes bonnes résolutions de cette rentrée, j'envisage de commencer le Yoga. Est-ce que je fais le bon choix ? J'ai posé la question à Cyrus, directeur technique national auprès de la Fédération Française de Hatha Yoga.

Vie saine et zen Cette année, je commence le Yoga

Cyrus est formel : si je recherche un bien-être physique, si je veux chasser la fatigue, le stress ou remédier à des soucis de santé, je ne me suis pas trompé de discipline. Le yoga induit un changement de rythme, ce qui engendre un flux énergétique plus calme, plus posé. Il apporte une meilleure connaissance de soi et il a un aspect rééquilibrant.

En savoir plus

Contre les troubles du sommeil

Certaines postures de Yoga ont une action souveraine contre les troubles du sommeil.
Mais il vaut mieux en faire l'apprentissage sous le contrôle d'un professeur avant de les essayer chez soi.

Se réintérioriser
Dans notre vie d'aujourd'hui, on est happé par la vie extérieure, on ignore complètement le monde intérieur.
Exemple : on est incapable de discerner à quoi correspond psychologiquement une tension musculaire qui apparaît quelque part. Très peu de gens savent observer cela. D'après Cyrus, le yoga permettrait de rééquilibrer notre relation avec ce monde inconnu qu'est nous-même.




Cette année, je commence le Taiji Quan

Nous en avons tous vu dans les parcs ou pendant les J.O. de Pékin, lors de la cérémonie d'ouverture, des gens qui font des mouvements au ralenti. Et bien, ce sont des pratiquants de Taiji Quan (pour ne pas avoir l'air ridicule prononcer "Taille tchi tchuane")… Alors cette année, c'est décidé, j'envisage de commencer ! J'ai donc rencontré Erwan Astamor, porte-parole de la Fédération Française de Wushu et des arts énergétiques et martiaux chinois…

Vie saine et zen Cette année, je commence le Taiji Quan

La lenteur des mouvements a un caractère esthétique qui a séduit Erwan Astamor dès le départ. Et à l'usage, il s'est rendu compte que cette lenteur apporte du bien-être et une meilleure compréhension de soi. Le Taiji est un art. On y trouve la beauté du geste, le rythme, l'harmonie avec la nature ou avec les autres. En plus ça rend courageux, ce qui permet d'affronter des choses qu'on n'affronterait pas autrement !

En savoir plus

Le Taiji aiderait à l'épanouissement personnel

Une étude américaine a récemment prouvé que le Taiji diminuerait les symptômes de dépression et renforcerait l'estime de soi.
Cet art martial aurait un impact positif en matière de psychologie. Pratiquer précisément les mouvements de ce sport aurait permis aux sujets étudiés de réduire leur stress et leur anxiété mais également les symptômes de dépression. Leur estime de soi se serait de cette manière renforcée.

Le Taiji source de bien-être et d'énergie
Au fur et à mesure de la pratique, Erwan prétend qu'on peut même arriver à sentir ce qui ne va pas et à presque prévoir les maladies à l'avance. Par exemple si on a mangé n'importe quoi, on constate, non pas intellectuellement mais dans son corps, qu'on n'arrive plus à bouger correctement. On devient donc prudent dans son alimentation. Par ailleurs le Taiji donne de l'énergie. On n'en sort pas moulu comme d'un autre sport.




Cette année, je reprends une activité physique !

Vous êtes comme moi ? Ça fait des années qu’invariablement, à chaque sortie de l’été, je me le promets, craché juré : je reprends le sport !
Mais comment faire ? Quel sport pratiquer ? Comment gérer ma forme actuelle aux antipodes de celle d’il y a vingt ans ? Pratiquer dans mon coin ou m’inscrire dans une structure ? Et la compétition ? Les horaires, les transports ?…
Les conseils de Bruno Le Natur, kinésithérapeute spécialiste du sport de haut niveau.

Vie saine et zen - Cette année, je reprends une activité physique !

Vous êtes comme moi ? Ça fait des années qu’invariablement, à chaque sortie de l’été, je me le promets, craché juré : je reprends le sport !
Mais comment faire ? Quel sport pratiquer ? Comment gérer ma forme actuelle aux antipodes de celle d’il y a vingt ans ? Pratiquer dans mon coin ou m’inscrire dans une structure ? Et la compétition ? Les horaires, les transports ?… Les conseils de Bruno Le Natur, kinésithérapeute spécialiste du sport de haut niveau.

Au moment de reprendre une activité physique, de nombreuses questions semblent rendre le passage à l'acte impraticable. Généralement nous remettons à l’année prochaine. Mais non cette fois-ci, c'est la bonne ! Alors voici quelques conseils pratiques.

71 %

de français pratiquent
au moins une activité sportive


18 millions

de français font du vélo,
(première discipline en France)


82 %

des arts martiaux se pratiquent
au moins une fois par semaine






Cette année, je reprends une activité physique ! (suite)

Quels sont les avantages du jogging ?
BLN : Le jogging, lui, ne nécessite aucune structure fixe, short et chaussures suffisent (des bonnes !). La nature ne ferme pas ! C’est une chance pour le moment !... Ses inconvénients : les sollicitations cardio-respiratoires intenses, les chocs, principalement sur les articulations des membres inférieurs et la colonne vertébrale (surtout lombaire) ; et la météo, parfois très joueuse !

Et le fitness ?
BLN : La salle de fitness à cet égard est constante (météo à tendance tropicale en fin de journée après des escouades de "sportifs" !). Seuls les coûts varient. Une belle salle de fitness comprend : des cours et des appareils !...


                
Syndiquer le contenu