Des cours en ligne gratuits pour comprendre l'agriculture biologique

Le "MOOC BIO" démarre pour 8 semaines à partir du 16 avril prochain sur la plateforme France Université Numérique. MOOC pour "Massive Open Online Course", cours en ligne ouvert à tous. C'est un outil de formation à distance, gratuit et interactif.

Source : Bioaddict.fr, par Alexandre Sieradzy
 

Perturbateurs endocriniens : des moyens pas à la hauteur des enjeux en France

Les moyens suffisants n'ont pas été déployés, en France, pour surveiller et étudier les perturbateurs endocriniens.

Source : Novethic
 

Comment devient-on accro au sucre ?

Un pouvoir d'addiction pour le sucre supérieur à celui de la cocaïne, concluait en 2007 une expérience menée sur l'animal par des chercheurs de l'Université de Bordeaux. Depuis, de nombreuses études cliniques sur l'homme confirment qu'il existe un syndrome d'addiction aux aliments riches en sucre. 5 % des consommateurs de sucre seraient touchés (contre 20 % pour la cocaïne et 30 % pour le tabac).

Source : Le Figaro, par Laurent Giordano
 

Nutrition : Y a-t-il un âge pour manger des produits laitiers ?

15 % de baisse de la consommation de lait en France entre 2003 et 2015… Les consommateurs préfèrent les produits dérivés comme les yaourts ou le fromage. Du fait de leur teneur en protéines et en calcium, les produits laitiers sont plus recommandés pour les enfants, les adolescents et les personnes âgées.

Source : 20 Minutes, par Anissa Boumediene
 

Une apiculture écologique

Toutes les formes d'apiculture ne se valent pas. Les différentes pratiques ont des répercussions à la fois sur la qualité du miel, le respect de l'environnement et du bien-être animal.

Viesaineetzen.com - Une apiculture écologique

Le miel est un produit naturel, sans transformation. Il est fabriqué par les abeilles à partir de nectar ou de sécrétions récoltés sur les plantes. Reminéralisant, antiseptique et cicatrisant, ses vertus sont précieuses pour la santé (voir : Le miel, un aliment médicament).

Publicité

En savoir plus

Le cycle de vie d'une abeille

L'essaim : une masse d'abeilles agglutinées ensemble.
À l'état naturel, une colonie débute sa vie au stade d'essaim.
Dans un essaim de 2 à 3 kg se trouvent 20 à 30 000 abeilles et une seule reine.
Dès que l'essaim a trouvé un gîte (un arbre creux ou une ruche), les abeilles commencent à construire des rayons de cires, d'une blancheur immaculée, où la reine commence à pondre.

La reine : la mère de toute la colonie.
Elle vit durant 3 à 5 ans. Seule femelle fécondée, elle pond 2 000 œufs par jour.

3 fois 21
21 jours après la ponte, donc, 2 000 naissances : des ouvrières et des mâles (appelés à tort faux-bourdons).
21 jours dans la ruche, 21 jours en extérieur… Puis ces 2 000 abeilles meurent.

Les ouvrières, dès leur naissance, se mettent au travail. D'abord nettoyeuses, puis cirières, magasinières, ventileuses et gardiennes.
Après 21 jours dans la ruche, elles sortent pour devenir butineuses : construction de cires, butinage, collecte de pollen, transport d’eau, transformation de nectar en miel puis stockage du miel.

Le miel : la nourriture des abeilles.
Les abeilles d'hiver survivent en mangeant le miel stocké par les abeilles d'été.

Les mâles
Très peu nombreux (quelques centaines). Ils ne participent à aucune tache dans la ruche, ne savent pas se nourrir seuls. Leur rôle : la reproduction. Aux beaux jours, toutes les abeilles mâles d'une région se retrouvent dans un lieu particulier (le nuage des mâles) pour féconder des reines. Ils meurent au moment de l’accouplement.

Au printemps, la population de la ruche augmente.
Fin avril début mai, les abeilles commencent à élever de nouvelles reines, dans des cellules royales en bas des rayons. Avant que la première ne naisse, l'ancienne doit être partie.
La vielle reine et la moitié de la colonie quittent alors la ruche pour chercher une nouvelle maison. Un nouveau cycle commence.

Ajout de sirop de sucre
Mais il existe des pratiques frauduleuses qui altèrent la qualité du produit : falsification, faux-miel, miel artificiel, faux étiquetage ou étiquetage non-conforme…

49 840

apiculteurs
en France en 2016
(+22 % par rapport à 2015)**


16 099 tonnes

de miel récolté
en France en 2016
(-33,5 % par rapport à 2015)**


12 %

de la production de miel
est certifiée biologique
en France en 2016**






La cardamome : graines d'arôme

Elle donne une touche exotique aux plats qu'elle parfume dans lesquels elle se marie à merveille avec le curcuma et le gingembre. Digestive, antiseptique, analgésique, stimulante… Elle a des propriétés médicinales intéressantes.

Viesaineetzen.com - La cardamome : graines d'arôme

Originaire de la côte de Malabar, c'est l'une des épices les plus anciennes de l'Inde et du Sri Lanka. Elle voyage très tôt en Asie et au Moyen-Orient puis au Moyen-Âge vers l'Europe où elle entre notamment dans la recette du pain d'épices.

Publicité

En savoir plus

Conseillée par Hippocrate

En Inde, on s'en sert depuis toujours pour la cuisine et pour ses propriétés médicinales. C'est dans le sud du pays qu'on apprend à la domestiquer. En médecine ayurvédique, on l'utilise pour traiter les ulcères buccaux, les problèmes digestifs et la dépression.***

Pendant la période de l'Antiquité, elle est très appréciée des Égyptiens, des Grecs et des Romains. Mélangée à de la cire, on l'utilise comme dentifrice car elle a le pouvoir de rafraîchir l'haleine.
Hippocrate, le philosophe grec du 5e siècle avant J.C. considéré comme le père de la médecine occidentale, la conseille contre les difficultés respiratoires ou pour les accouchements.

Cousine du gingembre
C'est une cousine du gingembre, du curcuma et du galanga, tous de la famille des Zingibéracées.
Il s'agit d'une plante à rhizome (tige souterraine) dont on consomme les fruits : des gousses vertes qui deviennent couleur paille en séchant et qui contiennent des graines noires au fort pouvoir aromatique.

0,18 mg

de vitamine B2
dans 100 g de cardamome*


229 mg

de magnésium
dans 100 g de cardamome*


7,47 mg

de zinc
dans 100 g de cardamome*






Boire du thé tous les jours réduirait le risque de glaucome

74 % moins de risque de glaucome avec au minimum une tasse de thé par jour… C'est le résultat d'une étude états-unienne réalisée durant 12 mois auprès de 1 700 personnes âgées en moyenne de 55 ans. Le thé glacé et le thé déthéiné n'ont pas le même effet. Le café et le tabac sont déconseillés car ils augmentent la pression intraoculaire.

Source : Le Figaro
 

Le bicarbonate de soude efficace pour débarrasser les fruits et légumes des pesticides

Comment laver les fruits et légumes pour les débarrasser des résidus de pesticides qu'ils contiennent ?

Source : Le Figaro , par Pauline Fréour
 

Des fêtes collaboratives !

Fêter Noël et le jour de l'an en étant plus écoresponsables et plus solidaires… C'est le choix de plus en plus de gens qui se retrouvent sur les plateformes d'échange, de vente ou de location entre particuliers, qui fabriquent eux-mêmes leurs cadeaux ou qui optent pour du recyclé. Ceux-là, en plus, font du bien à leur porte-monnaie…

Viesaineetzen.com - Des fêtes collaboratives !

Cette année, environ un tiers des Français envisagent d'optimiser leur budget de fêtes de fin d'année en faisant appel à des plateformes collaboratives (voir : Économie de partage, de l'échange et du lien). La moitié d'entre eux considère être ainsi en phase avec leurs valeurs et l'esprit d'entraide de la période de Noël (sondage réalisé par Toluna pour le site Allo Voisins : voir encadré).

Publicité

En savoir plus

1 Français sur 3 choisit la consommation collaborative

Cette année, près de 60 % des Français pensent avoir des difficultés pour boucler leur budget de fêtes de fin d'année, selon une étude réalisée par Toluna pour le site Allo Voisins.

- Près d'1 Français sur 3 est prêt à avoir recours aux plateformes collaboratives pour optimiser son budget "fêtes de fin d'année".

- 57 % d'entre eux considèrent cela comme une nouvelle façon de consommer en phase avec leurs valeurs.

- 47 % estiment que ce mode de consommation prend tout son sens à l'occasion des fêtes en privilégiant l'entraide et la solidarité.

- 67 % considèrent que c'est un excellent moyen ne pas se priver et 40 % que cela leur permet de se procurer un complément de revenu.




Voyez comment les gras saturés (beurre…) sont bel et bien nocifs et d'autres sont protecteurs

Des membranes cellulaires rigidifiées par les acides gras saturés (beurre, produits laitiers, gras animal), fluidifiées par les acides gras insaturés (huile de poisson, huile d'olive et autres huiles végétales)… C'est ce qu'ont observé des chercheurs états-uniens grâce à une nouvelle technique permettant de voir directement au microscope les acides gras après absorption dans les cellules

Source : Psychomédia
 
Syndiquer le contenu