Les vignerons aux avant-postes du dérèglement climatique

Depuis 1989, sous l'effet de la chaleur, tous les stades de développement de la vigne sont plus précoces et les dates des vendanges n'ont cessé d'avancer. D'ici à 2060-90, les journées très chaudes vont se multiplier par rapport à la période 1980-2010 : 15 contre 1 en Alsace, 16 contre 3 à Bordeaux, 28 contre 5 à Avignon.

Source : Les Échos, par Marie-Josée Cougard
 

Stress : réduire l'anxiété en agissant sur le microbiote

L'intervention sur le microbiote intestinal par un changement alimentaire ou une utilisation de probiotiques permet de soulager l'anxiété, selon une étude chinoise analysant 21 travaux portant en tout sur environ 1 500 personnes. 11 études vont dans ce sens.

Source : Futura Sciences, par Marie-Céline Ray
 

Le thé bu à plus de 60 °C augmente le risque de cancer de l'œsophage

90 % plus de risques de développer un cancer de l'œsophage, si l'on boit son thé quotidien (à raison de 70 cl) à plus de 60°C… C'est le résultat d'une méta-analyse publiée récemment dans l'International Journal of Cancer. L'étude porte sur plus de 50 000 personnes de 40 à 75 ans, suivies pendant 10 ans.

Source : Santé Magazine, par Véronique Bertrand
 

La carence en vitamine B12 est fréquente : les symptômes sont nombreux

20 % des plus de 60 ans ont un faible taux de vitamine B12 aux États-Unis, selon l'association de consommateurs Consumer Reports. Cette vitamine est nécessaire pour la production des globules rouges, l'élaboration du système nerveux et de l'ADN. 

Source : Psychomédia
 

On a faim moins vite après un repas avec de l'avocat

L’avocat a un pouvoir rassasiant plus élevé et il est plus satisfaisant quelques heures après le repas. C'est le constat d'une nouvelle étude parue dans la revue Nutrients, réalisée auprès de 31 adultes en surpoids ou obèses.

Source : La Nutrition, par Juliette Pouyat
 

4 vertus du baobab pour la santé

De la pulpe de baobab en poudre dans les yaourts, les gâteaux ou les smoothies… Elle est bénéfique pour la santé du fait de sa teneur élevée en calcium, en vitamine C, en fibres.

Source : Pratique.fr, par Nolwenn Guengant
 

Régime flexitarien : santé et respect de l'environnement

Flexible et végétarien, le flexitarien a, selon les études scientifiques, le meilleur régime qui soit sur le plan de la santé avec un impact environnemental modéré.

Viesaineetzen.com - Régime flexitarien : santé et respect de l'environnement

Généralement le flexitarien mange végétarien chez lui, y compris des œufs et des produits laitiers (lacto-ovo-végétarien). Il s'adapte dès qu'il prend ses repas à l'extérieur, au restaurant, en famille ou chez des amis. Il mange de la viande ou du poisson moins d'une fois par semaine mais plus d'une fois par mois (voir encadré).
Ses raisons pour diminuer sa consommation de viande s'articulent autour du bien-être animal, de la santé et de l'impact écologique de l'élevage sur la planète.

Ce régime, apparenté au régime méditerranéen, souple, simple à suivre et qui ne nécessite pas de connaissances approfondies en diététique, serait le régime santé par excellence, selon Édouard Pélissier, chirurgien en cancérologie, membre de l'Académie des sciences de New York.*

En savoir plus

Flexible et végétarien

Flexitarien = semi-végétarien.
Il s'agit d'être flexible dans une pratique alimentaire à dominante végétarienne.

Le mot est apparu au début des années 2000 aux États-Unis et a intégré en France le dictionnaire Robert en 2018.

Il a un certain succès, sans doute car il sonne mieux que "semi" qui suggère que l'on fait quelque chose à moitié. Les adversaires de tout compromis considèrent néanmoins que c'est une notion confuse voire un "buzzword à trois sous".

Mieux que les autres régimes
Comparé au régime omnivore, les études montrent qu'il est associé à moins de prise de poids, moins de cancer, de diabète, de syndrome métabolique et de maladie intestinale inflammatoire chronique.*




Le vrac, nouveau défi pour les distributeurs et les industriels de l'alimentation

37 % des Français achètent des produits au poids, hors fruits et légumes frais, selon un sondage Nielsen.

Source : Les Echos, par Philippe Bertrand
 

1 décès sur 5 dans le monde lié à la malbouffe

Une alimentation déséquilibrée serait à l'origine de près d'un décès sur cinq dans le monde. C'est le verdict de la nouvelle étude "Global Burden of Disease" financée par la Fondation Bil & Melinda Gates, qui vient d'être publiée dans la revue médicale The Lancet.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Ray
 

Cet additif alimentaire affaiblirait nos défenses contre la grippe

Il est assez courant dans les aliments ultra-transformés. Dans les huiles de cuisson, il sert à stabiliser les gras.

Source : Futura-Sciences, par Nathalie Mayer
 
Syndiquer le contenu