À Paris, Lyon et Marseille, Greenpeace dénonce la pollution autour des terrains de sport

Toutes les mesures (sauf une) dépassent la valeur moyenne définie au niveau européen (40 microgrammes/m3). L'ONG Greenpeace vient d'analyser, en dehors des pics de pollution, le niveau du taux de dioxyde d'azote (NO2) aux abords de terrains de football à Paris, Lyon et Marseille.

Source : 20 Minutes
 

Huile de palme : agriculteurs, parlementaires, ONG… vent debout contre la bioraffinerie de Total

Jusqu'à 300 000 tonnes d'huile de palme brute pourront être traitées chaque année pour produire des biocarburants dans la raffinerie Total de La Mède (Bouches du Rhône). L'autorisation en a été donnée par le gouvernement le 16 mai dernier par arrêté préfectoral.

Source : Actu-Environnement, par Rachida Boughriet
 

Boom de l'emploi dans la filière bio

En hausse de 14 % par rapport à l'an dernier, il y a 134 500 emplois directs dans la filière bio aujourd'hui, principalement dans l'agriculture, selon les dernières estimations de l'Agence Bio. Sur les cinq dernières années, cette hausse s'établit en moyenne à 9,5 % par an. Le bio est plus créateur d'emplois : 12,5 % des emplois agricoles sont dans le bio, pour 6,6 % de la surface agricole utile.

Source : Les Echos, par Emmanuelle Grasland
 

Au menu de la loi alimentation : quelques suggestions et beaucoup de réchauffés

Le texte adopté le 30 mai dernier par l'Assemblée Nationale comporte quelques avancées et de grosses déceptions.
Ce qui va changer :
- interdiction du dioxyde de titane (E171) d'ici la fin 2018,
- 50 % de bio ou équivalent dans les cantines d'ici 2022,

Source : Novethic, par Marina Fabre
 

Pourquoi Monsanto était si détestée alors que ses concurrents ne font pas mieux ?

La marque Monsanto disparaît, retirée par la société Bayer qui vient de la racheter.

Source : Huffington Post, par Gregory Rozieres
 

Autolib' : Hidalgo fustige la somme "abracadabrantesque" réclamée par Bolloré

46 milliards €, c'est la somme demandée par le groupe Bolloré aux collectivités utilisatrices pour éponger le déficit d'Autolib'. La maire de Paris a jugé la somme "abracadabrantesque" et vient d'annoncer la mise en place d'une commission sur ce sujet.

Source : L'Obs
 

Bruxelles veut bannir les plastiques jetables

Coton-Tige, couverts et assiettes, pailles et mélangeurs de cocktails, tiges de ballons de baudruche en plastique pourraient être bientôt interdits dans l'Union Européenne. Une proposition de directive visant à utiliser le plastique de manière plus responsable vient d'être rendue publique par la Commission Européenne. Certaines mesures concerneraient les récipients alimentaires ou de boisson.

Source : Le Monde, par Patricia Jolly
 

Plus de robots, moins de pesticides

De nouvelles machines à désherber pourrait permettre de diviser par 10 le recours à l'agrochimie. Équipées de caméras, elles scrutent le sol et une intelligence artificielle peut localiser les mauvaises herbes. Elles procèdent ensuite au désherbage de manière mécanique ou de manière chimique mais sélective.

Source : L'Express, par Christophe Josset
 

Qualité de l’air : Paris à la traîne des capitales européennes

En tête : Copenhague, Amsterdam et Oslo. Greenpeace vient de réaliser avec l'Institut Wuppertal le premier classement des villes européennes en matière de mobilité et de qualité de l’air. Paris est à la 7e place seulement, devancée par Zurich (4e), Vienne et Madrid mais devant Bruxelles. En queue de peloton : Budapest, Berlin, Londres, Moscou et Rome.

Source : Le Monde, par Stéphane Mandard
 

Les blocs opératoires sont aussi des pollueurs silencieux

Plus de 95 % des gaz utilisés pour les anesthésies sont aspirés et évacués dans l'atmosphère. Une opération chirurgicale sous anesthésie générale produit plus de gaz à effet de serre qu’un trajet Paris-Lyon en voiture, selon une étude publiée fin 2017 dans The Lancet (en moyenne entre 150 et 230 kg de CO2 contre 120 kg de CO2).

Source : Le Figaro, par Aurélie Franc
 
Syndiquer le contenu