Burn out parental : comment l'éviter ?

Être parent n'est pas un long fleuve tranquille. Quand le rêve rencontre la réalité, il arrive que le burn out menace. Il vaut mieux être attentif aux signes avant-coureurs et prendre les mesures nécessaires…

Viesaineetzen.com - Burn out parental : comment l'éviter ?

Avec les progrès des études psychologiques sur le développement de l'enfant, le statut de ce dernier s'est modifié progressivement depuis la 2de Guerre Mondiale. L'enfant "objet" est ainsi devenu peu à peu "enfant roi" puis, souvent aujourd'hui, "enfant tyran". 
Parallèlement, la barre est devenue de plus en plus haute afin de répondre aux injonctions sociales et d'atteindre l'exigence d'une parentalité positive idéalisée. 

Il arrive donc que le rêve d'être parent se heurte à la dure réalité des nuits sans sommeil, des pleurs interminables, des repas à préparer et des couches à changer… Dès lors, le burn out parental n'est pas loin et, comme il est mal considéré par l'entourage, il peut être vécu difficilement.
"Si l'arrivée d'un enfant peut être la source d'un grand bonheur, il n'en demeure pas moins qu'être parents modifie le cours de la vie"*, expliquent Elise Lecornet, psychologue, et Corinne Melot, sophrologue.

En savoir plus

Nous ne sommes pas multitâches

L'imagerie médicale l'a montré : homme ou femme, nous ne savons pas faire deux choses en même temps. Lorsque nous menons deux taches simultanément notre cerveau y consacre à chacune quelques microsecondes successivement. À la clé : baisse de concentration et risque d'erreur voire d'accident.
Pour éviter le burn out, sachons donc nous organiser et sanctuariser nos activités personnelles !

Épuisement physique, émotionnel et mental
Il s'agit d'un "épuisement physique, émotionnel et mental, généré par une situation des stress prolongée en milieu familial"*.
Le burn out parental est caractérisé par au moins deux des trois éléments suivants :
- un épuisement physique et émotionnel lié à l'état de parent,
- une distanciation affective progressive avec l'enfant,




Mettre les enfants devant des écrans le matin ? Ces chercheurs le déconseillent

Trois fois plus de risque d'avoir des troubles du langage pour les enfants exposés aux écrans (télévision, console de jeux, tablette, smartphone, ordinateur) le matin avant l’école. Et le risque est multiplié par six s'ils discutent "rarement, voire jamais" du contenu des écrans avec leurs parents !

Source : Huffington Post
 

Faire croire au Père Noël : mensonge ou magie ?

Raconter l'histoire magique du Père Noël, au même titre que celle du Petit Chaperon rouge ou de tout autre conte, peut s'inscrire sereinement dans la culture familiale, selon Dana Castro, psychologue-clinicienne et psychothérapeute. Est-il pour autant nécessaire de déployer des trésors de mise en scène pour faire croire que le Père Noël est vraiment passé le soir du 24 décembre ?

Source : Kaizen, par Maëlys Vésir
 

10 conseils pour prévenir l'addiction aux écrans de votre enfant

4h11 par jour, c'est le temps que les enfants passent en moyenne en France devant un écran (5h07 pour les adultes), selon l'Agence de santé publique. Cette utilisation excessive a un impact sur les enfants : capacité de concentration, langage et agressivité, qualité de sommeil et réussite scolaire.

Source : We Demain, par Pauline Vallée
 

10 conseils pour développer une relation saine avec la nourriture dès l’enfance

Comment éviter avec l'enfant les erreurs usuelles qui peuvent perturber plus tard son rapport à l'alimentation…
1) Ne pas le forcer à finir son repas.
2) Ne pas le priver de dessert s'il n'a pas fini son plat.
3) Tous les aliments sont autorisés ! Pas d'aliments interdits.
4) Pas d'aliments comme récompense.
5) Manger à table, dans une ambiance conviviale.

Source : La Nutrition, par Julie Basset
 

Réussir sa rentrée en douceur : 6 conseils de coachs

Comment faire pour réussir à concilier vie professionnelle, organisation de la maison, loisirs et vie de couple…
- Se débarrasser des corvées : faire au plus vite le tri des affaires, les courses de rentrée, les certificats médicaux, les attestations d'assurance, le repérage de la baby-sitter…

Source : Santé Magazine, par Jasmine Saunier
 

Ce qu’un cartable trop lourd a comme conséquences sur le dos d’un enfant

Il pèse en moyenne 20 % du poids de l'élève (8,5 kg) alors qu'il ne devrait pas dépasser 10 % ! Le poids excessif des cartables est un scandale qui dure, qui dure… Un sac à dos trop lourd entraîne un fléchissement vers l'avant. La tête est penchée, le cou étiré. Une pression s'exerce sur les hanches.

Source : Huffington Post, par Myriam Roche
 

Crèmes solaires : comment bien les choisir et protéger la peau de ses enfants ?

Surprise : les bio et les plus chères sont loin d'être les plus efficaces des crèmes solaires pour enfants ! Sur les 20 produits testés dans la dernière enquête de l'UFC Que Choisir, 7 contiennent du phénoxyéthanol, conservateur très controversé, avec des effets toxiques à haute dose, et seulement 2 contiennent des perturbateurs endocriniens.

Source : 20 Minutes, par Anissa Boumediene
 

Il est grand temps qu'on se mette à recycler les couches

187 milliards de couches jetables sont mises à la poubelle chaque année, et leur recyclage pose problème. La couche lavable finit par coûter moins cher que la jetable, certes, mais elle nécessite une organisation contraignante. Procter & Gamble, premier producteur mondial de couches jetables, est en train de tester une solution de recyclage complexe mais efficace.

Source : Slate.fr, par Thomas Messias
 

Inventer une famille recomposée

C'est une nouvelle réalité qui s'impose dans un nombre de cas de plus en plus grand. La famille recomposée peut être une réussite à condition d'éviter un certains nombre d'écueils…

Viesaineetzen.com - Inventer une famille recomposée

La famille recomposée n'est plus une exception dans le paysage. C'est une situation qui s'est banalisée (voir encadré). Il est possible d'arriver à une cohabitation harmonieuse, selon Béatrice Copper-Royer, psychologue clinicienne, cofondatrice de l'association e-enfance*. Mais il ne faut pas croire que c'est une tache facile. Rien ne va de soi, il n'y a pas de modèle préétabli. Réussir une famille recomposée demande de la réflexion, de l'écoute et une certaine créativité de la part de tous ses membres.

En savoir plus

11 % des enfants

44 % des mariages finissent par un divorce (INED 2014) et environ 11 % des enfants vivent dans une famille recomposée (INSEE 2017)*.

"Une famille recomposée comprend un couple d'adultes, mariés ou non, et au moins un enfant né d'une union précédente de l'un des conjoints. Les enfants qui vivent avec leurs parents et des demi-frères ou demi-sœurs font aussi partie d'une famille recomposée", définit l'INSEE.

L'amour ne peut pas tout
Il ne faut pas croire que l'amour retrouvé au sein du nouveau couple peut aplanir toutes les difficultés. Ce n'est pas parce qu'on aime follement un homme ou une femme qu'on va aimer ses enfants. Ces derniers ont leur personnalité, leur histoire et ils éprouvent encore souvent la souffrance de vivre une situation imposée par leurs parents… Il est illusoire de penser que tout va se dérouler forcément comme un long fleuve tranquille !


                
Syndiquer le contenu