Un lien entre la consommation d'aliments ultra-transformés et la mortalité

14 % plus de risque de mortalité (toutes causes confondues) pour une augmentation de 10 % de la consommation d'aliments ultra-transformés. C'est la conclusion d'une étude française portant sur les données de près de 45 000 personnes âgées de 45 ans et plus participant à l'étude NutriNet-Santé.

Source : Psychomédia
 

Certains compléments alimentaires sont dangereux et devraient être interdits

Allergies, lésions au foie, interactions avec des médicaments, contre-indications mal connues, erreurs d’identification ou présence de contaminants dangereux… L'Académie nationale de pharmacie vient de publier un rapport qui pointe du doigt un arrêté de 2014 autorisant un demi-millier de plantes (autres que les champignons) dans les compléments alimentaires.

Source : Le Figaro, par Soline Roy
 

Le psyllium : les bienfaits du mucilage

Le psyllium est un remède naturel reconnu notamment pour améliorer le transit intestinal. C'est aussi un ingrédient intéressant dans la cuisine.

Viesaineetzen.com - Le psyllium : les bienfaits du mucilage

Originaire d'Inde et du Moyen-Orient, on l'utilise depuis plusieurs millénaires, notamment pour ses propriétés médicinales (voir encadré). Il s'agit d'une graine minuscule et de son enveloppe, issues de différentes variétés de plantain.

En savoir plus

En grec : puce

Dans l'Égypte antique, il sert de laxatif et traite les inflammations des voies urinaires. En Inde et en Chine, on l'emploie pour la diarrhée, les hémorroïdes et l'hypertension artérielle.*

Le mot psyllium vient du grec "psylla" qui signifie "puce", en référence à la taille minuscule de la graine.

Blond ou noir
Le psyllium blond vient du plantain des Indes (Plantago ovata) ou ispaghul.
Le psyllium noir, brun ou rouge vient du plantain psyllium (Plantago afra) qu'on appelle aussi herbe aux puces, plantain pucier, plantain brun, plantain noir ou de Provence.




Les profils homéopathiques

Pour trouver son remède de fond en homéopathie, il faut chercher le profil qui correspond le mieux à ses caractéristiques physique, psychique ainsi qu'aux symptômes qu'on rencontre couramment…

Viesaineetzen.com - Les profils homéopathiques

On se souvient des trois grands principes de l'homéopathie posés par Samuel Hahnemann au début du 19e siècle : le principe de similitude, la loi de l'individuation et le principe de la dilution infinitésimale (voir : Homéopathie, certains faits sont têtus). D'autres médecins, par la suite, ont poursuivi ses recherches et affiné la méthode.

En savoir plus

Le principe de la globalité

"Contrairement à l’allopathie qui se focalise sur les symptômes, l’homéopathie s’intéresse plus au malade dans sa globalité", explique Albert-Claude Quemoun*. Elle prend en compte la façon dont les symptômes s’expriment chez le patient, à un instant donné. "Elle ne soigne donc pas une maladie mais plutôt un malade."
Le physique, le comportement et les particularités psychologiques du patient sont pris en compte par l'homéopathe qui ne soignera donc pas des personnes présentant le même trouble en leur prescrivant le même médicament.

Albert-Claude Quemoun prend l’exemple d’une douleur due à un traumatisme musculaire ou à une contracture musculaire :
"Si la douleur est d’origine grippale ou sportive, que le patient souffre au moindre mouvement, présente des courbatures musculaires et ne supporte même plus son lit qu’il trouve trop dur, on prescrira Arnica Montana. 

Si la douleur est apaisée au repos ou lorsqu’on exerce une pression sur la zone endolorie ou si spontanément le malade se couche du côté douloureux, on choisira Bryonia Alba. 

Si, au contraire, la douleur est apaisée par le mouvement, on donnera Rhus Toxicodendron. 

Si le patient souffre en silence, qu’il s’enferme dans sa chambre et apparaît stoïque, on pourra conseiller Sepia. 

Si au contraire ses douleurs s’accompagnent de pleurs, que la personne recherche la consolation et que l’air frais lui fait du bien, on donnera Pulsatilla."
 

Des types constitutionnels
Aux États-Unis par exemple, James Tyles Kent (1849-1916) définit des types constitutionnels selon l’aspect physique des individus et les symptômes physiques et psychiques qu’ils présentent. "Chaque type constitutionnel peut être associé à un grand médicament homéopathique", explique Albert-Claude Quemoun, pharmacien et chercheur*.




Homéopathie : 72 % des Français croient en son efficacité, malgré l'avis des médecins

52 % des Français déclarent consommer des granules homéopathiques et, en cas de déremboursement, 63 % d'entre eux continueraient de le faire, selon un sondage Odoxa réalisé pour France-Inter.

Source : 20 Minutes
 

Une centaine de médicaments "plus dangereux qu'utiles", selon la revue Prescrire

À éviter en raison des risques sanitaires "disproportionnés" qu'ils font courir aux patients, la liste 2019 de 93 médicaments "plus dangereux qu'utiles" vient d'être publiée par la revue Prescrire.

Source : Futura Santé
 

Sédentarité, alcool, tabac, malbouffe… La santé des jeunes sous surveillance

L’état de santé de la jeunesse est globalement bon mais il existe de fortes disparités et une hausse de comportements problématiques, selon l’Académie de médecine.

Source : Le Figaro, par Damien Mascret
 

Cancer : quand le travail se révèle toxique...

La responsabilité du travail dans l'apparition de cancers est largement sous-estimée, alors qu'elle est souvent évoquée dans les troubles musculo-squelettiques ou les burn-out. Pourtant 12 % des salariés étaient exposés en 2017 à des substances cancérogènes massives dans l'espace professionnel, selon Santé publique France.

Source : Le Point, par Julie Primerano, Anne Marchand
 

Être optimiste est bon pour la santé

Les personnes qui voient la vie en rose vivent plus longtemps que celles qui vont "seulement" bien. C'est ce que montrent tous les travaux scientifiques.
Par exemple, une étude danoise démontre que l’optimisme est associé à de meilleures chances de rémission après une opération pour des problèmes cardiovasculaires.

Source : Le Figaro, par Aude Rambaud
 

Les infusions en pleine ébullition

La demande de naturel et de produits sains entraîne une grande créativité dans le domaine des tisanes, souvent perçues comme une alternative aux jus de fruits, "trop sucrés et trop transformés". De jeunes marques innovantes se créent, comme "Chic des Plantes !" ou "Happy Plantes". FrenchFood Capital est entré en novembre dernier au capital de la marque "Les 2 Marmottes".

Source : Les Échos, par Clotilde Briard
 
Syndiquer le contenu