Publicité

Repas de fêtes : 5 conseils pour ne pas prendre un gramme tout en se lâchant

À l'occasion des fêtes de fin d'année, il est possible de se faire en plaisir en limitant les dégâts. Voici quelques recommandations…
- Vin ou champagne (mais pas les deux), zapper les alcools forts et boire de l'eau entre deux verres.
- Dinde et fruits de mer (avec du citron mais sans mayonnaise) plutôt que foie gras et fromage.
- Manger lentement sans se resservir.

Source : 20 Minutes, par Romain Scotto
 

Le sucre serait le principal responsable de l'hypertension et non le sel

Au-delà de 74 g de fructose par jour, le risque d'avoir une tension artérielle supérieure à 160/100 mm Hg est accru de 77 %. C'est le constat qu'ont fait des chercheurs états-uniens après avoir réalisé une revue de la littérature scientifique sur ce sujet.

Source : Psychomédia
 

Résistance antibiotique : 10 millions de morts par an en 2050

10 millions de morts par an et une réduction de 2 % à 3,5 % du PIB (Produit intérieur brut) en 2050 si la résistance aux antibiotiques continue d'augmenter au rythme actuel. C'est la conclusion d'une étude réalisée par un groupe d'experts internationaux à la demande du gouvernement britannique.

Source : Santé Médecine
 

Santé : les phtalates font baisser le QI des enfants

Un QI inférieur de 6,6 à 7,6 points pour les enfants exposés à certains phtalates pendant la grossesse de leur mère… C'est le verdict d'une étude états-unienne réalisée auprès de plus de 300 femmes et leurs enfants. Les premières avaient été exposées à 4 phtalates différents pendant le 3e trimestre de leur grossesse.

Source : Bioaddict.fr, par Stella Giani
 

Quelques moyens de gérer le blues de l'hiver avant son arrivée

3 à 5 % des habitants de l'hémisphère nord auraient le moral dans les chaussettes en hiver. Cette dépression saisonnière serait due à un manque de sérotonine, ce neurotransmetteur responsable de l'humeur, de l'appétit, du sommeil, de la mémoire et de la libido.
Solutions :
- s'imprégner du soleil matinal,
- maintenir la routine de ses activités quotidiennes,

Source : Huffington Post
 

Le régime méditerranéen préserverait l'ADN et la longévité

Encore une histoire de longs télomères ! Ils seraient associés cette fois-ci au régime méditerranéen, selon une étude états-unienne réalisée auprès de plus de 4 600 femmes dont les chercheurs, grâce à des tests sanguins, ont mesuré la longueur des télomères des globules blancs.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 

Le syndrome métabolique : surveiller son bedon

Les "poignées d'amour" sont peut-être sexy pour certains mais elles ne sont pas sans conséquences sur la santé et font même partie des signaux d'alerte pour le risque cardiovasculaire. Pas d'inquiétude ! Dans la plupart des cas, pour retrouver l'équilibre un simple changement de mode de vie suffit…

Viesaineetzen.com - Le syndrome métabolique : surveiller son bedon

Depuis une dizaine d'années, les médecins surveillent le syndrome métabolique sans forcément utiliser l'expression en tant que telle.
"Il s'agit d'une série de petites anomalies qui, prises individuellement ne sont pas inquiétantes mais qui, cumulées, multiplient par deux les risques de diabète de type 2 et par trois ou quatre les risques de maladies cardiovasculaires de type infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral", explique Martine Duclos*, médecin membre de l'ICCR (International Chair on Cardiometabolic Risk). "Sur les cancers hormono-dépendants notamment le cancer du sein et de l'utérus, il est probable qu'il y ait aussi un impact."

Publicité

En savoir plus

De l'exercice physique et pas de boissons sucrées

L'activité physique fait diminuer spécifiquement le petit bedon qu'ont tendance à avoir les hommes ainsi que les femmes après la ménopause.
Il faut que cette activité soit régulière : "30 minutes d'intensité modérée type marche cinq fois par semaine voire tous les jours ou 30 minutes intenses trois fois par semaine. 30 minutes, ça peut être 3 fois 10 minutes dans la journée. L'important c'est de ne pas faire 1h30 le dimanche et rien dans la semaine. Il faut en faire un peu tous les jours", recommande Martine Duclos.
Par ailleurs il ne faut pas hésiter à utiliser la vie quotidienne et son environnement pour bouger : avoir des modes de déplacement actifs, prendre les escaliers… Il faut aussi varier les activités et ne pas hésiter à entraîner avec soi la famille ou les amis.
"L'intérêt d'être dans un club ou un groupe c'est de rencontrer des gens qui ont d'autres horizons. Le lien social n'est pas négligeable. L'important est de ne pas vivre l'activité physique comme une contrainte. Il faut que ce soit un plaisir."

Martine Duclos met aussi l'accent sur l'arrêt des boissons sucrées.
"Les gens qui boivent une boisson sucrée par semaine par rapport à ceux qui en boivent une tous les jours, au bout de 3 ans ont une différence de poids de 4 kg en moins. Il vaut mieux remplacer ça par de l'eau : boire de l'eau c'est très bon pour les reins."

Les signes physiologiques
Le problème ? L'accumulation de graisse au niveau de l'abdomen qui entraîne la formation d'une hypertension artérielle, d'un diabète, d'une mauvaise répartition entre le "bon" et le "mauvais" cholestérol.




Distilbène : des effets délétères sur trois générations ou plus...

Un risque de cancer du sein multiplié par deux, des anomalies du vagin et de l'utérus chez les filles, des malformations génitales chez les garçons… Selon la récente étude de Réseau D.E.S.

Source : Le Point, par Anne Jeanblanc
 

Le yaourt pourrait réduire le risque de diabète

18 % moins de risque de diabète de type 2 avec 2 yaourts par jour… C'est la conclusion d'une étude états-unienne d'observation portant sur plus de 450 000 personnes.
L'hypothèse est que les bactéries probiotiques contenues dans les yaourts aideraient à améliorer le profil lipidique et le statut en antioxydants.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 

La pollution à Paris aussi nocive que le tabagisme passif

Des rues aussi polluées qu’une pièce de 20 m2 occupée par 8 fumeurs, voilà ce qu'a subi Paris le 13 décembre 2013, selon les mesures du ballon de Paris installé dans le 15e arrondissement.

Source : Le Monde, par Sophie Landrin, Laetitia Van Eeckhout
 
Syndiquer le contenu