Publicité

5 comportements qui réduisent de 80 % le risque d'infarctus

Une alimentation saine, riche en fruits, légumes, noix, céréales complètes, graines et poissons, une consommation modérée d’alcool (1 à 3 verres par jour), l’absence de tabagisme, une activité physique régulière (au moins 40 minutes de marche ou de vélo par jour et 1 heure d’exercice par semaine), un tour de taille inférieur &agra

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 

Une myopathie traitée par des antioxydants

Un cocktail de vitamine C, de vitamine E et de deux produits antioxydants a réussi à améliorer de façon significative les fonctions musculaires de malades atteints de myopathie FSH (facio-scapulo-humérale). Cette maladie se manifeste par une altération des muscles du visage, avant d'atteindre les bras et les muscles maintenant l'omoplate. L'étude, réalisée en double aveugle contre placebo par une chercheuse de Montpellier, a été menée auprès de 53 patients sur 17 semaines.

Source : Le Figaro, par Cyrille Vanierberghe
 

Des chercheurs misent sur l'alimentation pour améliorer la santé des seniors

Les personnes âgées sont souvent dénutries : 4 à 10 % de celles qui vivent encore à domicile, 15 à 40 % de celles qui sont en maison de retraite, 30 à 70 % de celles qui sont hospitalisées, selon les études. Des solutions simples existent, comme par exemple d'introduire de la variété dans les menus ou d'utiliser des condiments pour améliorer le goût des plats.

Source : Santé Médecine
 

"Le corps et l'esprit sont très étroitement connectés"

Prendre soin de nous mais aussi de notre environnement humain et naturel est bénéfique pour notre santé, selon Christophe André, psychiatre et partisan de la psychologie positive. Dans le passé nous n'avons pas toujours compris cela. Pendant longtemps, à cause d'une certaine vision du christianisme, nous avons considéré le corps comme un outil au service de l'intellect.

Source : L'Express, par Claire Chartier
 

L'alimentation antioxydante

"Que l'alimentation soit ton premier médicament", disait Hippocrate il y a 2 500 ans. Aujourd'hui on sait qu'il avait raison. La science a démontré qu'on pouvait mettre dans son assiette des aliments capables de freiner la production de radicaux libres, responsables du vieillissement et des maladies. Alors pourquoi faut-il privilégier les aliments riches en antioxydants et quels sont-ils ?

Viesaineetzen.com - L'alimentation antioxydante

Nous sommes 76 % à tenter d'avoir une alimentation équilibrée en France, selon un récent sondage* (voir : Les Français encore et toujours attachés à leur modèle alimentaire). Mais les intentions ne sont pas toujours à la hauteur des résultats.

Publicité

En savoir plus

Où trouver les substances antioxydantes

Caroténoïdes
Les groupes les plus courants sont :
- le lycopène : tomate, pamplemousse rose, papaye, pastèque…
- la lutéine : maïs, brocoli, choux et autres légumes verts…
- la zéaxanthine : légumes verts à feuilles…

Bioflavonoïdes
Les groupes les plus courants sont :
- les flavonoïdes jaunes : légumes verts, peau des fruits, agrumes, soja…
- les flavonoïdes rouges ou anthocyanes : fruits rouges ou bleus, betterave…
- les polyphénols (dont le pycnogénol, la quercétine, le resvératrol) : fraises, framboises, noix, mûres, légumes crucifères, vin, thé, café…

Vitamines A, C et E
- Vitamine A : foie, huiles de foies de poissons, laitages, jaune d'œuf…
- Provitamine A, précurseur de la vitamine A : bêtacarotène et lycopène des végétaux. Elle est mieux absorbée en présence de graisses, d'où l'intérêt du filet d'huile d'olive sur le poivron ou la tomate, de l'amande avec l'abricot ou la pêche ;
- Vitamine C : fruits, légumes verts, pomme de terre, salades, viandes…
- Vitamine E : beurre, céréales complètes, poissons gras, fromages et laitages, germe de blé, légumes, légumineuses, oléagineux, huiles d'arachide, de colza, de maïs, d'olive, de pépins de raisins et de tournesol…

Zinc et sélénium
- Sélénium : poissons de mer, crustacés, coquillages, œuf et abats ; plus ou moins selon les sols de culture : céréales et farines complètes, certains légumes, levure de bière, noix du Brésil…
- Zinc : huîtres, coquillages, poisson, céréales, foie gras, gingembre, jaune d'œuf, certains légumes, levure de bière, noix, viande…

Sortir de nos mauvaises habitudes
Selon Serge Rafal**, spécialiste en médecine générale, "en France, l'alimentation n'est pas toujours un modèle d'équilibre".
Nous consommons trop :
- de calories,
- de graisses saturées (beurre, charcuterie, fromage, pâtisserie),
- de graisses modifiées (friture, margarine, mayonnaise),
- d'acide linoléique (huile de tournesol et de maïs),




Mortalité cardiovasculaire prématurée : de grandes disparités régionales

DOM, Nord-Pas-de-Calais, Haute-Normandie et Picardie sont les régions les plus touchées par la mortalité prématurée due aux infarctus du myocarde, AVC, insuffisance cardiaque et embolie pulmonaire. C'est l'un des enseignements d'une étude de l'Institut de Veille Sanitaire consacrée aux "disparités régionales de la mortalité prématurée par maladie cardiovasculaire en France entre 2008 et 2010".

Source : Le Point, par Anne Jeanblanc
 

Microbiote : Les édulcorants chamboulent notre métabolisme

Ils entraînent une intolérance au glucose car ils modifient les bactéries au sein de la flore intestinale. C'est le résultat d'une étude israélienne menée expérimentalement sur l'animal et sur l'homme ainsi qu'en analysant des données épidémiologiques.

Source : Santé Log, par P. Bernanose, P. Pérochon
 

Thé, café, épices, miel : ils renforcent les défenses immunitaires

Le café aurait un effet protecteur contre Alzheimer, Parkinson et certains cancers (côlon, rectum, foie, peau, sein, prostate), du fait de sa teneur en caféine.

Source : Sciences et Avenir, par Marie-Noëlle Delaby
 

Le cerveau retarde la maladie d'Alzheimer

Il est possible de compenser les lésions cérébrales pouvant conduire à la maladie d'Alzheimer en mettant en place des réseaux neuronaux alternatifs. C'est ce que viennent de montrer des scientifiques de l'université de Californie en étudiant par IRM fonctionnelle le cerveau en action de 71 adultes dont 16 personnes ayant ce type de lésions.

Source : Le Figaro, par Damien Mascret
 

Comment bloquer la spirale du burn-out

12,6 % de la population active risqueraient un burn-out en France, 24 % des agriculteurs, 20 % des artisans et chefs d'entreprise, 19 % des cadres. Sentiment de ne plus avoir d'énergie, désinvestissement de la relation avec l'autre, baisse de l'estime de soi… Les contours du burn-out sont encore flous mais il s'agit d'une pathologie sévère qui touche les "battants" et qui nécessite une prise en charge.

Source : Le Figaro, par Anne Prigent
 
Syndiquer le contenu