Pour une éducation constructive

Comment armer nos bouts de chou contre les aléas de la vie en tenant compte des exigences du monde dans lequel nous vivons ? Il est possible d'aller vers une éducation constructive…

Viesaineetzen.com - Pour une éducation constructive

Quel parent ne souhaiterait pas rendre son enfant heureux ? Le problème, c'est que, même animés de bonnes intentions, il nous arrive d'aller à l'encontre de cet objectif. Marie Gilbert, psychologue et docteur en sciences de l'éducation, propose une démarche tournée vers l'avenir pour aider l'enfant à se construire*.

En savoir plus

Transmettre des valeurs ?

L'adaptation au monde d'aujourd'hui n'est pas une tache des plus faciles pour les parents eux-mêmes, et encore moins quand il faut orienter ses rejetons :
- apprendre à déjouer les injonctions de la publicité et à privilégier une consommation raisonnée,
- familiariser avec les écogestes,
- résister à la tyrannie de l'éphémère et au dressage à la performance,
- savoir se recentrer sur le bonheur d'exister au présent, sur les valeurs de l'être,
- réenchanter l'altruisme…
Et n'exiger de l'enfant "que ce qui le construit".

Par ailleurs, de plus en plus fréquemment, les familles ont à traverser des zones de turbulence : divorce, chômage…
Pour Marie Gilbert, le secret de l'équilibre réside alors dans "la capacité de déplacer le centre de gravité du bonheur, de l'extérieur vers l'intérieur de soi".  




Parents imparfaits et fiers de l'être

De l'amour, du bon sens, de l'autorité sans autoritarisme, savoir écouter son enfant, ne pas culpabiliser et accepter d'être un parent imparfait… Voilà ce que seraient les principaux ingrédients pour exercer au mieux le métier de parent.

Viesaineetzen.com - Parents imparfaits et fiers de l'être

Au milieu d'une surabondance d'injonctions diverses et souvent contradictoires, les parents ont bien du mal à faire le tri et sont un peu perdus. Alain Sotto*, psychopédagogue, spécialisé en neuropédagogie et en psychologie de la connaissance, reçoit en permanence dans son cabinet des enfants en difficultés et des parents en souffrance qui ne savent plus quoi faire. Il nous apporte son éclairage.

En savoir plus

Père et mère

Comment, à votre avis, peut-on définir le rôle du père et de la mère aujourd'hui ?
A.S. : Avant les rôles étaient simples. L'homme travaillait et la femme s'occupait du foyer. Maintenant, les rôles doivent être redéfinis en permanence. Chaque famille doit trouver son mode de fonctionnement, la tendance étant dans le partage des tâches. Néanmoins les activités parentales ne sont pas partagées équitablement. L'aide aux études, les déplacements, les loisirs et les soins reviennent principalement à la mère. Les jeux à la maison voient une légère domination par le père. Les deux tiers du temps consacré à l'enfant sont occupés par la femme, et davantage quand il est en bas âge. Les parents sont différents et complémentaires dans l'éducation. Ainsi la mère joue avec une vision pédagogique. Elle encourage, donne des conseils, rassure l'enfant sur ses capacités. Le père en détournant le jeu, le déconcerte, l'amène à réfléchir. Par sa façon de jouer, il l'incite à s'adapter à ce qui est nouveau, à se débrouiller seul. Il facilite ses réponses aux sollicitations sociales.

Que faire en cas de divorce ?
A.S. : Dans les couples séparés, je demande aux deux parents de tenir leur enfant éloigné de leurs problèmes relationnels, d'autant plus s'ils sont difficiles et conflictuels. Ils doivent parvenir à maintenir un dialogue entre eux pour tout ce qui concerne le présent et le futur de l'enfant. Il faut qu'il y ait un accord éducatif. Sans cet accord, peuvent naître chez l'enfant de grosses perturbations psychologiques et des dérèglements scolaires. Car très souvent, l’enfant croit être la cause de la séparation et des disputes. 




Le couple à l'épreuve des fêtes

Tensions familiales, enjeux conjugaux, problèmes d'organisation, les fêtes de fin d'année cristallisent beaucoup d'attentes qui sont susceptibles d'être déçues. C'est une période dangereuse pour le couple ! Mais peut-être ce dernier peut-il malgré tout y trouver des ressources pour se renforcer…

Viesaineetzen.com - Le couple à l'épreuve des fêtes

On sait que la période des fêtes est ambivalente : a priori chaleureuse et censée rapprocher, elle peut générer de grandes tensions. Pour le couple c'est le moment de tous les dangers.

En savoir plus

Cinq conseils pour survivre aux fêtes de fin d'année

- Exprimer ses attentes sur les cadeaux.

- S'octroyer un moment à deux : un week-end ou quelques jours ;

- Faire attention aux amis. "Les amis sont, plus qu'on ne le croit, des empêcheurs de couple", assure Florence Escaravage*.

- Sur les échanges familiaux : prendre de la distance et rester philosophe.

- Manger et boire inventif et léger. "On peut créer un autre Noël sous le signe du goût, de la nouveauté, des plats créatifs qui ne sont pas lourds."

Propice aux ruptures
Selon Florence Escaravage*, spécialiste en coaching amoureux, il est vrai qu'on assiste à beaucoup de ruptures en cette période de l'année.
"Les gens sont vraiment à bout. Le mois de novembre est un mois très difficile. Les Fêtes suscitent de nombreuses attentes, bien plus que la Saint-Valentin ou qu'un anniversaire. Et il y a beaucoup d'illusions sur la fusion familiale de Noël. Or plus il y a d'attentes plus il y a de ruptures."




Parents : avoir de l'autorité

Pour accompagner harmonieusement son enfant sur le chemin de l'autonomie et d'une socialisation réussie, il est essentiel d'apprendre à avoir de l'autorité, à être responsable et cohérent et, s'il le faut, à sanctionner… Mais toujours en exprimant de l'amour et de la joie de vivre !

Viesaineetzen.com - Parents : avoir de l'autorité

À l'heure de l'enfant roi, le laxisme a remplacé l'autoritarisme et ses effets se font sentir dans la famille, dans l'institution scolaire et au-delà, dans l'ensemble de la société. L'absence de règles, de limites, de repères a créé depuis une quarantaine d'années des générations d'enfants anxieux, qui doutent fortement d'eux-mêmes et qui ont des difficultés à vivre ensemble.
Voilà pourquoi Marie Gilbert*, docteur en sciences de l'éducation, plaide pour réhabiliter l'autorité, certes, mais sous la condition expresse qu'elle soit l'expression de l'amour… Interview.

En savoir plus

Intégrer son autorité de parent

"Au départ, libérer les "3 –ions constructifs" générateurs d'oxygène.
- La dédramatisation qui évite de se sentir à l'étroit dans un costume de "Père Fouettard" !
- La conviction qui ancre en soi une certitude : la nécessité des repères dans la vie de son enfant.
- L'affirmation de cette conviction qui la manifeste, la communique et apporte la sécurité à l'enfant.
Pas de stress inutile : nul n'étant parfait, il n'y a pas de famille parfaite. Visons plutôt une famille consciente de l'aide qu'elle peut apporter à un homme ou à une femme en devenir."

Exemple : comment éviter le brouillage émotionnel
"L'enfant doit nettoyer le vestibule qu'il a sali avec ses chaussures boueuses. Sans y prendre garde, on peut mettre dans l'injonction une charge émotionnelle :
Chantage : "Fais-le pour me faire plaisir !"
Supplication : "S'il te plaît fais ce que je te demande."
Culpabilisation : "Tu veux me faire de la peine ?"
Menace : "Si tu ne nettoies pas, je confisque tes jeux vidéo !"
Marchandage : "Si tu fais ça, tu auras des chocolats."
Si l'enfant veut contrarier, il trouve la faille !
Plus efficace est le ton objectif. Constat et conséquence logique : "Tu as sali le parquet, tu le nettoies.""

(Extraits de J’ai de l’autorité. Adoptez une attitude responsable, éditions Eyrolles)

Qu'est-ce que ça veut dire : "avoir de l'autorité" ?
Marie Gilbert : Avoir de l’autorité, je dirais que c’est favoriser pour l’enfant l’apprentissage des règles qui lui permettront de vivre le mieux possible dans la société de ses semblables. Il s’agit de prendre en compte à la fois son bonheur et celui de son entourage.




Shiatsu : aussi pour l'animal

Le shiatsu peut s'adresser aux animaux. Chevaux, chiens et chats y trouvent beaucoup de bien-être et souvent une solution à des problèmes de mobilité ou de stress. Ce qui fait également du bien à leur propriétaire !

Viesaineetzen.com - Shiatsu : aussi pour l'animal

Issu de la médecine traditionnelle chinoise qui existe depuis des millénaires, le shiatsu est arrivé en France en même temps que les arts martiaux (voir : Shiatsu, pression des doigts) mais sa version vétérinaire est moins connue.

Isabelle Le Gentil a découvert la discipline en Angleterre. Elle faisait un stage chez un éleveur de chevaux de course qui faisait venir de très loin un vétérinaire pratiquant le shiatsu équin. Elle a étudié par la suite à l'École écossaise de shiatsu sous la direction d'une élève de Pamela Hannay, pionnière du shiatsu pour les animaux aux États-Unis (voir encadré). Elle est aujourd'hui installée à Paris et pratique sur des chevaux, des poneys, des chiens, des chats.

En savoir plus

Shiatsu : sur tous les mammifères

Le shiatsu a été adapté pour les animaux en occident dans les années 1970 par Pamela Hannay, une américaine décédée aujourd'hui, qui a été formé à l'Ohashi Institut de New York.

"Il existe dans les traités traditionnels une carte des méridiens pour les chevaux, les chiens, les chats", affirme Isabelle Le Gentil. "J'ai même trouvé la carte des points d'acupuncture pour les éléphants ! On peut pratiquer le shiatsu sur tous les mammifères en général. Moi, je pratique sur les chevaux, les poneys, les chiens, les chats. Je n'ai pas encore eu de demandes pour d'autres animaux mais, par exemple, ma professeure a déjà donné un shiatsu à un taureau."

Indications et contre-indications
Troubles de la mobilité, troubles musculo-squelettiques et ligamentaires, problèmes de synovie, problèmes respiratoires, allergies alimentaires, acariens, gestion du stress, dépression, stress post-traumatique… Selon Isabelle Le Gentil, tous ces troubles peuvent être améliorés grâce au shiatsu.




Les ados, ces incompris ?

C'est l'âge des attitudes excessives et contradictoires, l'âge où l'on n'est plus un enfant mais pas encore un adulte. Les ados d'aujourd'hui sont-ils différents de ceux que nous étions hier ? Se sentent-ils plus ou moins incompris ?

Viesaineetzen.com - Les ados, ces incompris ?

À partir d'un certain âge, il devient difficile pour les parents de décrypter leur enfant. Voilà qu'il ou elle parle une drôle de langue, passe des heures devant ses écrans et lève les yeux au ciel dès qu'on lui parle. Normal, c'est devenu un ou une ado !

En savoir plus

Leurs moments préférés

44 % des jeunes de 14-18 ans plébiscitent le moment où ils retrouvent leurs amis.
Viennent ensuite les échanges via le téléphone, les réseaux sociaux ou les SMS (31,5 %) et les repas de familles (24 %).
5 % kiffent le séjour en salle de bain pour se préparer.
(Sondage BVA pour What The F*)

Les constantes
Selon le sociologue Ronan Chastellier, le sentiment d'incompréhension chez les ados n'est pas un phénomène nouveau. "Il a toujours existé. Le monde des ados a toujours été un monde à part, un monde un peu clos. On a toujours eu du mal à le percer dès lors qu'on n'était pas dans la tranche d'âge."




Vivre harmonieusement avec son animal

Parmi nos animaux de compagnie préférés, les chiens et chats restent en tête de classement. Mais adopter un compagnon à quatre pattes ne s'improvise pas. Pour que la cohabitation soit réussie, il faut connaître quelques règles…

Viesaineetzen.com - Vivre harmonieusement avec son animal

Très appréciés pour leur compagnie mais aussi pour le développement émotionnel des petits, les chiens et chats apportent un équilibre affectif.
L'échange se fait dans les deux sens et des bases saines de vie commune doivent être posées dès le début.

En savoir plus

Où trouver son compagnon ?

"Il ne faut surtout pas acheter un chiot en animalerie, met en garde Laurence Bruder-Sergent. C’est la pire chose à faire car souvent séparés trop tôt de leurs mères, ils développent des troubles comportementaux." Enfermés une bonne partie de la journée, ils n’apprennent pas à être propres.

Les choisir sevrés, gage d’équilibre
La spécialiste recommande de les prendre en élevage ou chez un particulier après avoir vérifié que le chiot ait passé suffisamment de temps avec sa mère.
"L’âge légal de vente est de 8 semaines, mais je conseille d’attendre 13 semaines après la naissance. C’est le temps nécessaire pour que la mère apprenne à son petit certains codes."
Les rudiments de l’éducation concernent la propreté (le chiot doit apprendre à ne pas souiller son lieu de couchage) ; la nourriture (il doit manger quand la nourriture est présente) ; les moments de jeux et les moments de repos.

Quid des refuges ou foyers ?
Récupérer un chien abandonné est une formidable action citoyenne et humaine, mais là aussi il y a des choses à savoir. "Il faut se préparer à l’idée que l’animal ait subi au moins un traumatisme", prévient Laurence Bruder-Sergent. "Le simple fait d’être en refuge en est un."
Ils peuvent avoir été maltraités, accidentés, violentés… Mais ils peuvent aussi être parfaitement bien dans leur peau. "Pour les animaux en refuge, il faut un minimum de connaissance pour pouvoir les traiter et faire preuve de pédagogie et de patience."

Avant que l'animal ne soit là
Pour que Toutou ou Minou se sentent bien à la maison, il est conseillé d’anticiper sa venue.




"Génération écran" : gérer la connexion de nos enfants

Tablettes, téléphones portables, consoles de jeux ou télévision, les outils numériques sont utilisés de plus en plus et de plus en plus tôt. Un enfant de trois ans sait se servir d’un écran tactile et surfer sur le net. Mais attention ! Ce n'est pas sans danger et les parents doivent poser des règles pour préserver santé, intimité et sphère familiale.

Viesaineetzen.com - "Génération écran" : gérer la connexion de nos enfants

Les jeunes qui sont nés à partir de 1995 ont toujours baigné dans le 2.0. C’est la génération "écran", familière avec le monde virtuel même si elle n’en maîtrise pas forcément tous les rouages.
En moyenne, les 9-16 ans passent deux heures par jour sur internet auxquelles s’ajoutent deux heures par jour devant la télé (source : rapport France EU-Kids).

En savoir plus

Une hygiène de vie numérique

Voici quelques propositions de règles d’hygiène de vie numérique :
- pas de téléphone ou de console à table,
- fixer une heure limite d’échanges de SMS ou d’appels (pas après 20 heures),
- interdire les téléphones et ordinateurs dans les chambres,
- installer l’ordinateur dans le salon de manière à ce que le surf sur internet ne se fasse pas dans un lieu isolé,
- même si les études de l’OMS n’ont pas conclu à un risque des ondes sur la santé, il est prudent d'utiliser l’oreillette le plus souvent possible et d'éviter, pour les garçons, d’avoir le téléphone allumé près des parties génitales,
- apprendre à gérer son forfait : il est important de sensibiliser les jeunes à la question du coût, d’où l’intérêt des forfaits bloqués.

Le filtre parental est souvent utile et nécessaire pour les plus jeunes car il permet en fonction de mots clés de bloquer l’accès à des sites sensibles. Il devient obsolète pour des ados qui le déconnectent assez facilement. D’où la nécessité d’avoir une discussion de fond pour trouver un équilibre et un terrain d’entente.

De plus en plus tôt, de plus en plus virtuoses
"À trois ans, un enfant sait faire la différence entre fiction et réalité et peut aisément commencer à jouer sur une tablette", explique Michael Stora, psychologue clinicien pour enfants et adolescents.

75 %

des enfants
savent bloquer un expéditeur indésirable
(rapport France EU-Kids)


40 minutes

la durée moyenne de sommeil en moins
pour les jeunes hyper connectés
(INPES)


76 %

des 15-17 ans ont déjà montré
à leurs parents comment utiliser internet
(baromètre Calysto)






Mon enfant est insupportable !

Nos enfants sont champions du monde lorsqu'il s'agit de nous pousser à bout. Et certains plus que d'autres. Mais rien n'est jamais irréversible, voilà les 10 conseils pour faire régner un peu plus de calme à la maison et apaiser les relations parents-enfants.

Viesaineetzen.com - Mon enfant est insupportable !

Pas toujours facile de rester calme avec nos petits monstres ! Mais chercher des limites en faisant des bêtises ou en provoquant ses parents, fait tout simplement partie de l'enfance.

En savoir plus

Il est turbulent, c'est normal docteur ?

Tous les enfants sont turbulents et ils ne sont pas pour autant hyperactifs.
Un enfant turbulent, c'est un enfant actif, curieux, dont la soif de découvertes lui procure une telle excitation qu'il a besoin du mouvement physique pour exprimer sa joie de vivre et sa liberté d'être.
Bonne nouvelle, non ?

1. De la routine
La répétition est rassurante pour les enfants. Se lever, manger, jouer et dormir à heure fixe leur donnent des repères.
"En créant des routines pour l'enfant et en les renforçant sans relâche, vous lui donnez un cadre et des limites externes qui l'aident également à améliorer son contrôle interne", explique le Dr Michel Lecendreux, pédopsychiatre.




Comparer les enfants : un réflexe à contrôler

L’un est calme et réservé, l’autre agité et intrépide. Enfants très différents, on ne peut s’empêcher de les comparer, même si l’on a conscience que cela n’a pas le meilleur effet sur eux. Parents, grands-parents, amis… Pourquoi avons-nous ce réflexe et quelles sont les conséquences sur nos bambins ?

Vie saine et zen - Comparer les enfants : un réflexe à contrôler

Fratrie ou cousins, c’est entre les enfants d’une même génération que les comparaisons naissent le plus facilement et font le plus de mal.

En savoir plus

Les enfants aussi….

Les grands ne sont pas les seuls à céder aux sirènes de la comparaison, les petits aussi savent l’utiliser…. Pour se coucher plus tard, avoir un nouveau vêtement, éviter une corvée, les enfants n’hésitent pas à comparer la fratrie et faire part de leurs observations pour obtenir ce qu’ils veulent : pareil que leurs frères et soeurs.

Pour Harry Ifergan, il faut faire attention à ne pas confondre équité avec égalité : "en tant que parents nous devons donner à chacun de nos enfants ce dont ils ont besoin en fonction de leur âge et non accorder à tous la même chose."
Rappelez-le à votre bambin lorsqu’il essaie de grappiller 30 minutes le soir.

Pourquoi compare-t-on ?
"Le premier enfant transforme la vie des parents. Il leur montre comment un enfant réagit et devient la référence éducative des parents. Et de ce modèle naît la comparaison", explique Harry Ifergan, psychologue.


                
Syndiquer le contenu