n/a
n/a

Tester soi-même ses intolérances électromagnétiques

Il est facile d'apprendre à tester soi-même les objets de son environnement et de déceler ainsi d'éventuelles intolérances électromagnétiques qui peuvent avoir des conséquences graves pour la santé.

Viesaineetzen.com - Tester soi-même ses intolérances électromagnétiques

Les cocktails d'ondes électromagnétiques auxquels nous sommes soumis provoquent chez certaines personnes des symptômes très variés qui peuvent être extrêmement invalidants (voir : Les maladies des ondes, devenir électro-conscient). Ces ondes peuvent provenir du Bluetooth, des réseaux de Wifi ou de téléphonie mobile, des compteurs communicants ou des lignes électriques mais aussi des réémetteurs passifs que sont les produits de dentisterie, les lunettes, les textiles synthétiques, les vêtements comportant du métal, les bijoux, les stérilets ou les teintures de cheveux… Tous ces éléments peuvent avoir un effet d'antenne.*

En savoir plus

Le protocole rigoureux des tests

Il est important que les tests (ou les autotests) soient effectués de manière précise et rigoureuse, scientifique et reproductible.

Il faut donc prendre un certain nombre de précautions :
- l'environnement doit être le plus neutre possible, toujours au même endroit ;
- le testeur et la personne testée ne doivent pas apporter d'interférences (lunettes, bijoux, tissus synthétiques comportant du métal…) ;
- le produit testé doit être à proximité de la personne, généralement placé au niveau du plexus solaire ou du "hara" (quatre doigts en dessous du nombril).




Burn out parental : comment l'éviter ?

Être parent n'est pas un long fleuve tranquille. Quand le rêve rencontre la réalité, il arrive que le burn out menace. Il vaut mieux être attentif aux signes avant-coureurs et prendre les mesures nécessaires…

Viesaineetzen.com - Burn out parental : comment l'éviter ?

Avec les progrès des études psychologiques sur le développement de l'enfant, le statut de ce dernier s'est modifié progressivement depuis la 2de Guerre Mondiale. L'enfant "objet" est ainsi devenu peu à peu "enfant roi" puis, souvent aujourd'hui, "enfant tyran". 
Parallèlement, la barre est devenue de plus en plus haute afin de répondre aux injonctions sociales et d'atteindre l'exigence d'une parentalité positive idéalisée. 

Il arrive donc que le rêve d'être parent se heurte à la dure réalité des nuits sans sommeil, des pleurs interminables, des repas à préparer et des couches à changer… Dès lors, le burn out parental n'est pas loin et, comme il est mal considéré par l'entourage, il peut être vécu difficilement.
"Si l'arrivée d'un enfant peut être la source d'un grand bonheur, il n'en demeure pas moins qu'être parents modifie le cours de la vie"*, expliquent Elise Lecornet, psychologue, et Corinne Melot, sophrologue.

En savoir plus

Nous ne sommes pas multitâches

L'imagerie médicale l'a montré : homme ou femme, nous ne savons pas faire deux choses en même temps. Lorsque nous menons deux taches simultanément notre cerveau y consacre à chacune quelques microsecondes successivement. À la clé : baisse de concentration et risque d'erreur voire d'accident.
Pour éviter le burn out, sachons donc nous organiser et sanctuariser nos activités personnelles !

Épuisement physique, émotionnel et mental
Il s'agit d'un "épuisement physique, émotionnel et mental, généré par une situation des stress prolongée en milieu familial"*.
Le burn out parental est caractérisé par au moins deux des trois éléments suivants :
- un épuisement physique et émotionnel lié à l'état de parent,
- une distanciation affective progressive avec l'enfant,




Agir contre le sentiment d'abandon

Réel ou imaginé, le sentiment d'abandon peut avoir des répercussions néfastes s'il n'est pas identifié et dûment réparé.

Viesaineetzen.com - Agir contre le sentiment d'abandon

C'est un sentiment plus répandu qu'il y paraît. Il peut avoir des conséquences importantes pendant toute la vie, sous des formes très variables : sentiment de vide intérieur, d'hyper-vigilance, quête effrénée de survie, d'amour, de reconnaissance, de sécurité pouvant conduire à la dépendance affective ou à la fuite (évitement, séparation, rupture, isolement).

"L'abandon n'a rien à voir avec une émotion qu'il convient de gérer ou laisser passer. C'est un sentiment, un mal profond qui, mal supporté, amène à la dévalorisation de soi, au manque de confiance, à la peur de perdre, à la perte de points de repères, au repli de soi, au sacrifice, à l'incapacité de voir au loin ou de savoir quelle direction prendre", explique Geneviève Krebs, psychopraticienne et coach*.

En savoir plus

Dépendance affective

Exemple d'un schéma de dépendance affective en trois temps :
1) "Lorsque j'ai quitté la maison, mes parents m'en ont beaucoup voulu. Ils voulaient que je reste et m'occupe d'eux comme ils se sont occupés de moi."
2) "On me propose un meilleur poste ailleurs, dans un autre service ou entreprise. J'ai du mal à accepter car je me sens coupable d'abandonner celui qui m'a donné ma chance initialement."
3) "Je pense qu'on ne peut pas compter sur moi. Je pense que je ne suis pas fiable ni stable. Je pense que je ne suis pas reconnaissant."*




L'art de la soupe

En entrée, plat de résistance ou repas complet, entière ou mixée, réconfortante en hiver ou rafraîchissante en été, la soupe est délicieuse et facile à préparer.

Viesaineetzen.com - L'art de la soupe

Elle peut être à la base d'un repas bon marché, léger et convivial. Chaude et roborative en hiver, elle est rafraichissante en été. Elle regorge de vitamines, d'antioxydants, de fibres alimentaires. Elle peut se préparer à l'avance, permet d'accommoder les restes, se conserve facilement, se réchauffe en un rien de temps si besoin et peut être consommée à l'improviste… La soupe a le vent en poupe !

En savoir plus

Tout savoir sur le souper

Autrefois le souper désignait le repas du soir, constitué souvent d'une soupe.
À partir du 18e siècle, il est devenu un repas fin, souvent intime et tardif dans la soirée ou dans la nuit. La mode en a été impulsée par le Régent dont les soupers étaient devenus célèbres : la cuisine y était raffinée, riche et extravagante, "faisant alterner le gras (rognons de sanglier marinés) et le maigre (huîtres à la crème), suivi de gâteaux, tourtes salades et entremets"*.
Il en reste aujourd'hui la tradition du dîner tardif, à la sortie d'un spectacle, souvent composé d'un plateau d'huîtres ou d'une soupe à l'oignon. 

Tranche de pain
La soupe existe dans la tradition de tous les pays.
À l'origine, dans nos contrées, il s'agissait d'une tranche de pain sur laquelle on versait du bouillon, du vin, une sauce ou une préparation liquide. Le mot vient du latin "suppa" qui désignait cette tranche de pain.
On racontait aux enfants qu'il fallait manger de la soupe pour grandir…




L'avocat : symbole de santé

Ce fruit exotique est une star. Ses bienfaits sont nombreux, notamment sur le plan cardiovasculaire. Mais il faut en user avec modération car il est victime de son succès et sa surproduction a des conséquences désastreuses sur l'environnement.

Viesaineetzen.com - L'avocat : symbole de santé

Originaire d'Amérique centrale et du sud, ses traces les plus anciennes datent d'environ 10 000 ans. Il est introduit en Europe par les espagnols au début du 16e siècle. Longtemps réservé aux grandes tables, il ne se popularise que dans la seconde moitié du 20e siècle. Il est devenu aujourd'hui un symbole de santé mais sa production pose de sérieux problèmes en termes environnementaux.

En savoir plus

Testicule

Le mot vient de l'espagnol "aguacate", dérivé du mot "ahuacatl" qui signifie "testicule" dans une langue aztèque, par analogie du fruit avec la forme de cet organe.

Entre 2004 et 2014, la production mondiale d'avocat a augmenté de 62 %.

La France est le deuxième importateur mondial après les États-Unis.

Fruit de l'avocatier
C'est le fruit de l'avocatier, un arbre cousin du laurier, du camphrier, du cèdre… Tous de la famille des Lauracées.

1,23 mg

de vitamine B5
dans 100 g de pulpe d'avocat


43,3 mg

de phosphore
dans 100 g de pulpe d'avocat


27,1 mg

de magnésium
dans 100 g de pulpe d'avocat






La Gestalt-thérapie : vivre l'ici et maintenant

Thérapie, développement personnel ou coaching, la Gestalt cherche à réconcilier le corps et l'esprit, à vivre l'ici et maintenant, à être présent à soi et aux autres.

Viesaineetzen.com - La Gestalt-thérapie : vivre l'ici et maintenant

La Gestalt-thérapie est une approche de la psychologie humaniste et existentielle. Gestalt veut dire en allemand la "forme", "ce qui apparaît", la "figure". Il est fait référence à ce qui prend forme entre le patient et le thérapeute à l'instant T, dans le champ relationnel et organisationnel.

En savoir plus

Formation du Gestalt thérapeute

Il existe une petite dizaine d'instituts qui proposent une formation autour de séminaires (20 ou 30 jours par an).
Exemples :
- EPG (École Parisienne de Gestalt) à Paris,
- IFGT (Institut Français de Gestalt Thérapie) à Bordeaux,
- Gestalt+ à Rennes,
- IFAS (École humaniste de Gestalt) à Paris,
- IFGAP (Formation en Gestalt et Accompagnement Professionnel) à Grenoble.
Époké (La Gestalt pour l'entreprise)

Selon Gonzague Masquelier*, il y aurait parmi les divers courants un consensus autour des exigences suivantes :
- en prérequis, une thérapie personnelle régulière ;
- un premier cycle d'une ou deux années permettant un travail personnel en Gestalt-thérapie est une première sensibilisation théorique ;
- un deuxième cycle de deux ans pour l'acquisition des repères théoriques et méthodologiques ;
- un troisième cycle permettant une orientation professionnelle ;
- tout au long de la vie professionnelle : une supervision individuelle ou en groupe ainsi qu'une formation continue.

Thérapie holistique
La Gestalt-thérapie, souvent appelée simplement "Gestalt", fait partie des thérapies "holistiques", selon lesquelles le tout est supérieur à l’ensemble des parties (du grec holos, le "tout"). Ou comment découvrir sa propre unité, comment avoir une vision d'ensemble de soi-même…




Cinq étapes pour cultiver son adulte intérieur

Comment devenir responsable, trouver du sens à sa vie et en accepter le terme ? Il suffirait de comprendre et accepter les cinq limites de notre existence : finitude, solitude, responsabilité, imperfection, quête de sens…

Viesaineetzen.com - Cinq étapes pour cultiver son adulte intérieur

Sortir de l'enfance veut dire abandonner l'illusion de la toute puissance et le déni des cinq grandes contraintes de notre existence : la finitude, la solitude, la responsabilité, l'imperfection, la quête de sens. Ces cinq contraintes seraient des marqueurs psychiques du passage à l'âge adulte, selon Ariane Calvo, psychologue et psychothérapeute, qui fait référence à cet égard à Irvin Yalom, un psychiatre états-unien à l'origine de la psychothérapie existentielle.*
"Notre adulte intérieur pourrait être la partie de nous qui a compris et intégré ses limites existentielles et qui en fait une force de vie."*

En savoir plus

Quatre formes d'amour

Ariane Calvo cite Abraham Maslow, un psychologue états-unien qui différencie quatre formes d'amour possibles* :
- l'amour infantile : 
"je t'aime parce que tu m'aimes" ;
- l'amour inachevé : 
"je t'aime parce que j'ai besoin de toi" ;
- l'amour inaccompli : 
"j'ai besoin de toi parce que je t'aime" ;
- l'amour mature : 
"je t'aime et j'aime plus que tout ta présence mais je ne te demande rien et mon amour ne se base sur aucun besoin chez moi que tu devrais combler, toi".

La finitude
La peur de mourir est une préoccupation existentielle de l'être humain depuis toujours. La mort est une réalité pour laquelle l'homme excelle à trouver des stratégies de contournement : déni, résistance au changement, création de mythes d'immortalité, surinvestissement du soin porté au corps, culte de l'action, tentative de laisser une trace sur terre, efforts pour tout contrôler…




Compléments alimentaires : les stars

Vitamines C et D, magnésium, zinc, oméga-3 et coenzyme Q10 sont les compléments alimentaires de base dont la carence est très répandue et qui sont facteurs de bonne santé.

Viesaineetzen.com - Compléments alimentaires : les stars

"Que ton alimentation soit ta première médecine !" Cette citation, fréquemment attribuée à Hippocrate, médecin et philosophe grec de l'Antiquité, dit à quel point une alimentation saine se trouve à la fondation d'une bonne santé.

En savoir plus

Conseils pratiques

Les compléments alimentaires sont vendus dans le commerce sous forme de doses : gélules, pastilles, comprimés, pilules, sachets de poudre, ampoules de liquide, flacons munis de compte-gouttes…

Quelques conseils :
- consulter un médecin avant toute supplémentation et faire un bilan sanguin et/ou urinaire ;
- ne pas prendre des compléments alimentaires en continu, faire des pauses ;
- respecter la notice, notamment concernant la posologie et les contre-indications ;
- vérifier les étiquettes ;
- s'alimenter sainement et pratiquer une activité physique.

Il faut être particulièrement attentifs à certains produits comme le fer ou la vitamine B9 qui peuvent être nocifs s'ils sont pris en excès.*

Des aliments vides de nutriments
"Force et de constater que nous devons faire face a un appauvrissement général de notre alimentation"*, s'inquiète Marc Pérez, médecin généraliste, ostéopathe, formé en médecine chinoise, phytothérapie, aromathérapie et mésothérapie.


                
Syndiquer le contenu