Vaincre le diabète de type 2 ?

Régimes pauvres en sucre adaptés aux besoins, jeûne intermittent, exercices physiques… Il existerait des solutions naturelles pour vaincre le diabète de type 2.

Viesaineetzen.com - Vaincre le diabète de type 2 ?

On assiste à une épidémie de diabète de type 2 en Occident. Elle concernerait 4 millions de personnes en France.
"En réalité il y en a beaucoup plus, car un nombre important d'individus en sont victimes et l'ignore"*, affirme Jacques Staehle, acupuncteur, kinésithérapeute et naturopathe.

En savoir plus

Diabète de type 2 : les mécanismes

"Nos cellules musculaires, hépatique et adipeuses, entre autres, possède des récepteurs-capteurs d'insuline. Quand celles-ci sont saturées, le glucose reste dans le sang et la glycémie augmente, ce qui déclenche à nouveau un réflexe de production d'insuline. À la longue, ce surcroît d'insuline devient inefficace car les cellules saturées de glucose n'ouvrent plus leur porte, elles deviennent plus ou moins sourdes au message et résistantes à l'action insulinique ; on dit qu'elles sont insulino-résistantes. Le diabète de type 2 est amorcé. Si les apports glucidiques continuent à être en excès par rapport aux besoins, alors l'insulino-résistance s'installe, faisant le lit du diabète de type 2."

(Extrait de Vaincre son diabète de type 2, Tout ce que vous devez savoir pour le guérir ou y échapper, Jacques Staehle, éditions Dangles)

Des tests de glycémie permettent de détecter la maladie, soit par une prise de sang soit grâce à un glucomètre qui permet d’analyser la glycémie sur une goutte de sang prélevée au bout du doigt.

Trop de sucre dans le sang
Ce qui caractérise le diabète de type 2, c'est un taux trop élevé de sucre (glucose) dans le sang. Normalement le contrôle de ce taux (glycémie) se fait par l’insuline, une hormone sécrétée par le pancréas. Chez une personne atteinte de diabète de type 2, cette régulation ne se fait plus, ce qui augment la glycémie (hyperglycémie). (Voir encadré)




Aller vers le zéro déchet

Bonne pour le porte-monnaie, le moral, la santé et l'environnement, la démarche "zéro déchet" demande juste du bon sens et de l'imagination...

Viesaineetzen.com - Aller vers le zéro déchet

Chacun d'entre nous, en France, produit chaque année plus 560 kg de déchets ménagers, selon l'Ademe*. C'est évidemment insoutenable en terme de pollution environnementale et d'émissions de gaz à effet de serre. Il est donc urgent de se lancer dans le zéro déchet d'autant que, pour Stéphanie Bouvet**, c'est excellent à tous points de vue :
- la santé : on contrôle mieux ce qu'on mange et ce qu'on se met sur la peau ;
- la planète : on réduit son impact sur l'environnement ;
- le porte-monnaie : le fait-maison revient beaucoup moins cher ;
- le moral : on devient de nouveau maître de ses choix ;
- la relation aux autres : on développe du lien avec d'autres consomm'acteurs, avec des producteurs et des artisans.

En savoir plus

Zéro déchet : c'est quoi ?

Il s'agit d'une stratégie holistique de réduction de la quantité de déchets produits par la société industrielle.
Le mouvement a été initié en 2003 par l'organisation Zero Waste International Alliance.

Définition
"Zéro déchet signifie concevoir et gérer des produits et des processus visant à réduire le volume et la toxicité des déchets et des matériaux, à conserver et à récupérer toutes les ressources et à ne pas les brûler ou les enterrer. La mise en œuvre du zéro déchet éliminera tous les rejets dans la terre, dans l’eau ou dans l’air susceptibles de représenter une menace pour la santé de la planète, de l’Homme, des animaux ou des plantes."

5 règles de base
Certains activistes ont déjà une dizaine d'années d'expérience en la matière. C'est le cas de Béa Johnson, blogueuse et conférencière, qui parvient aujourd'hui à ne produire qu’un litre de déchets par an, pour 4 personnes. Pour elle, le zéro déchet repose sur 5 règles :
- refuser tout ce dont on n’a pas besoin, qui finira dans la poubelle ou qui encombrera son lieu de vie ;
- réduire : donner, vendre, recycler, acheter moins mais mieux (voir : Mieux vivre en consommant moins) ;
- réutiliser un maximum de produits ou d'objets, acheter d’occasion, troquer (voir : Économie de partage, de l'échange et du lien) ;
- recycler : trier ses déchets, utiliser les points de collectes spécifiques, les déchèteries ;
- composter ses déchets organiques (voir : Le compost domestique).

Faire le bon tri
Comme il faudra un peu de temps pour réduire significativement ses déchets, il faut d'abord se perfectionner dans le tri.




Burn out parental : comment l'éviter ?

Être parent n'est pas un long fleuve tranquille. Quand le rêve rencontre la réalité, il arrive que le burn out menace. Il vaut mieux être attentif aux signes avant-coureurs et prendre les mesures nécessaires…

Viesaineetzen.com - Burn out parental : comment l'éviter ?

Avec les progrès des études psychologiques sur le développement de l'enfant, le statut de ce dernier s'est modifié progressivement depuis la 2de Guerre Mondiale. L'enfant "objet" est ainsi devenu peu à peu "enfant roi" puis, souvent aujourd'hui, "enfant tyran". 
Parallèlement, la barre est devenue de plus en plus haute afin de répondre aux injonctions sociales et d'atteindre l'exigence d'une parentalité positive idéalisée. 

Il arrive donc que le rêve d'être parent se heurte à la dure réalité des nuits sans sommeil, des pleurs interminables, des repas à préparer et des couches à changer… Dès lors, le burn out parental n'est pas loin et, comme il est mal considéré par l'entourage, il peut être vécu difficilement.
"Si l'arrivée d'un enfant peut être la source d'un grand bonheur, il n'en demeure pas moins qu'être parents modifie le cours de la vie"*, expliquent Elise Lecornet, psychologue, et Corinne Melot, sophrologue.

En savoir plus

Nous ne sommes pas multitâches

L'imagerie médicale l'a montré : homme ou femme, nous ne savons pas faire deux choses en même temps. Lorsque nous menons deux taches simultanément notre cerveau y consacre à chacune quelques microsecondes successivement. À la clé : baisse de concentration et risque d'erreur voire d'accident.
Pour éviter le burn out, sachons donc nous organiser et sanctuariser nos activités personnelles !

Épuisement physique, émotionnel et mental
Il s'agit d'un "épuisement physique, émotionnel et mental, généré par une situation des stress prolongée en milieu familial"*.
Le burn out parental est caractérisé par au moins deux des trois éléments suivants :
- un épuisement physique et émotionnel lié à l'état de parent,
- une distanciation affective progressive avec l'enfant,




L'avocat : symbole de santé

Ce fruit exotique est une star. Ses bienfaits sont nombreux, notamment sur le plan cardiovasculaire. Mais il faut en user avec modération car il est victime de son succès et sa surproduction a des conséquences désastreuses sur l'environnement.

Viesaineetzen.com - L'avocat : symbole de santé

Originaire d'Amérique centrale et du sud, ses traces les plus anciennes datent d'environ 10 000 ans. Il est introduit en Europe par les espagnols au début du 16e siècle. Longtemps réservé aux grandes tables, il ne se popularise que dans la seconde moitié du 20e siècle. Il est devenu aujourd'hui un symbole de santé mais sa production pose de sérieux problèmes en termes environnementaux.

En savoir plus

Testicule

Le mot vient de l'espagnol "aguacate", dérivé du mot "ahuacatl" qui signifie "testicule" dans une langue aztèque, par analogie du fruit avec la forme de cet organe.

Entre 2004 et 2014, la production mondiale d'avocat a augmenté de 62 %.

La France est le deuxième importateur mondial après les États-Unis.

Fruit de l'avocatier
C'est le fruit de l'avocatier, un arbre cousin du laurier, du camphrier, du cèdre… Tous de la famille des Lauracées.

1,23 mg

de vitamine B5
dans 100 g de pulpe d'avocat


43,3 mg

de phosphore
dans 100 g de pulpe d'avocat


27,1 mg

de magnésium
dans 100 g de pulpe d'avocat






Aliments fermentés : du vivant dans l'assiette !

Pain au levain, fromage, vin, saucisson, yaourt, choucroute, olives, cornichons… Ce sont tous des aliments fermentés. La fermentation est à la fois un bon mode de conservation et un atout pour la santé. Elle peut être pratiquée à l'échelle familiale.

Viesaineetzen.com - Aliments fermentés : du vivant dans l'assiette !

Depuis des millénaires, la fermentation a été utilisée sous tous les climats pour conserver les aliments. Important hier en l'absence de réfrigérateur ! Et excellent aujourd'hui pour lutter contre le gaspillage alimentaire !

En savoir plus

Différents types de fermentation

- Fermentations lactiques ou lactofermentations : des lactobactéries qui produisent de l'acide lactique à partir de nombreux sucres alimentaires.

- Fermentations alcooliques : des levures ou champignons qui produisent de l'alcool à partir de différents sucres et provoquent un dégagement de dioxyde de carbone (bulles).

- Fermentations mixtes : des bactéries et des levures qui sont à l'œuvre ensemble (pain au levain, kombucha, bière de gingembre, kéfir…).

- Fermentations fongiques : des moisissures (champignons pluricellulaires) qui, par exemple, affinent les fromages ou transforment le soja en tempeh.

(Source : Je découvre la fermentation, Du vivant dans mon assiette, Hélène Schernberg et Louise Browaeys, édition Terre Vivante)




Pesticides : les SDHI, une nouvelle menace sur notre santé ?

Une nouvelle génération de fongicides, les SDHI, largement utilisés dans l'agriculture conventionnelle, auraient des effets toxiques sur la santé des vers de terre, des abeilles et… de l'homme.

Viesaineetzen.com - Pesticides : les SDHI, une nouvelle menace sur notre santé ?

Ils sont peu connus du grand public. Pourtant les SDHI, commercialisés sous différentes marques (voir encadré), sont utilisés à grande échelle en agriculture depuis plusieurs années.

En savoir plus

SDHI : Succinate DeHyrogenase Inhibitor

SDHI, en français : inhibiteur de la succinate déshydrogénase.

L'action de la SDHI consiste à inhiber l'activité de l'enzyme SDH (Succinate DésHydrogénase), ce qui bloque la chaîne respiratoire des cellules. 
Problème : la SDH est présente dans presque la totalité des êtres vivants.

11 substances actives SDHI sont autorisées en France.

Elles sont commercialisées sous plusieurs marques comme par exemple : boscalid, fluxapyroxad (BASF), bixafen, fluopyram, penflufen (Bayer), isopyrazam, sedaxane (Syngenta), penthiopyrad (DuPont).

46 produits sont composés en partie de SDHI.

Contre les champignons
Ce sont des fongicides, destinés à éliminer champignons et moisissures indésirables sur certaines cultures. Leurs ancêtres ont été pulvérisés ponctuellement entre les années 1960 et 1990. Les molécules de nouvelle génération sont apparues en France en 2006 et leur usage se généralise depuis 2013.




Mieux vivre en consommant moins

Alléger son impact sur l'environnement, gagner en liberté et en indépendance, s'émanciper du confort matériel et du consumérisme… Les raisons sont nombreuses pour apprendre à consommer moins !

Viesaineetzen.com - Mieux vivre en consommant moins

Qu'on le veuille ou non, la crise écologique que nous vivons nous amène à changer nos manières de consommer. Ce changement sera-t-il subi ou choisi ? C'est toute la question. Et c'est la raison pour laquelle il n'est pas inutile de se questionner dès maintenant sur notre relation à l'argent et sur une meilleure façon d'utiliser nos ressources.

En savoir plus

La "fièvre acheteuse"

En quoi consiste la "fièvre acheteuse" ?
Un sentiment de manque
entraîne une envie irrépressible
qui mène au passage à l'acte ("craquage"),
suivi d'une courte période de jubilation
puis d'un sentiment de honte, de dévalorisation de soi, de culpabilité
qui va déboucher de nouveau sur un manque
et recommencer le cercle vicieux.




Un potager bio chez soi

Pourquoi pas créer un potager bio dans son intérieur ? Il suffit de choisir des plantes qui s'adaptent aux températures de nos logements. Conseils et tours de main…

Viesaineetzen.com - Un potager bio chez soi

Il est tout à fait possible de cultiver des plantes alimentaires à l'intérieur de son logement. Léon-Hugo Bonte, jardinier urbain, propose un choix de solutions assez large*. On peut opter pour un microjardin design qu'on trouve clés en main dans certains magasins d'ameublement. Mais on peut aussi le réaliser soi-même à moindre coût avec quelques pots ou jardinières. L'idéal est de l'intégrer dans la décoration du logement.
"La présence de plantes apporte une respiration supplémentaire, au propre comme au figuré."* 
(Voir : Dépolluer son intérieur avec des plantes)

En savoir plus

L'entretien au jour le jour

Quotidiennement :
- vérifier qu’aucune plante ne manque d’eau,
- contrôler l’état des plantes et vérifier l’absence de parasites,
- enlever les feuilles et fleurs mortes, sèches ou malades des plantes ou de la surface des pots.

Une fois par semaine :
- vérifier que les plantes ne présentent pas de signes de carences et appliquer un ajout d’engrais si c’est le cas,
- retirer les plantes des soucoupes, plateaux et nettoyer ces derniers.

Une fois par mois :
- rempoter les plantes qui en ont besoin,
- récolter et planter de nouvelles plantes selon la disponibilité et les besoins.*

Choisir ses plantes
Les herbes aromatiques sont les plantes reines du jardin d’intérieur : peu encombrantes, de croissance rapide, quelques feuilles suffisent à embaumer un plat, sublimer une recette, égayer une salade. Parfaites également : la tomate cerise, le piment…




Jardiner sans se faire de mal

Revisiter les techniques traditionnelles, concevoir différemment son jardin et privilégier les bonnes postures corporelles… Ce sont les clés d'un jardinage plaisir !

Viesaineetzen.com - Jardiner sans se faire de mal

Jardiner est une activité physique à part entière qui permet une dépense calorique et une détente mentale, qui réduit les risques de maladies cardiovasculaires, d'arthrose, d'ostéoporose. Mais cela peut devenir un cauchemar si l'effort devient trop important, si l'on adopte de mauvaises postures et qu'on finit par traumatiser son dos. Il faut donc jardiner avec modération (voir : Jardiner le week-end).
Blaise Leclerc, expert à l'ITAB (Institut Technique de l'Agriculture Biologique) conseille d'éviter les gestes et les techniques qui ne sont pas indispensables, de concevoir astucieusement son jardin et d'adopter les bonnes postures qui respectent le corps.* 

En savoir plus

Conseils de base

- Faire quelques échauffements et étirements avant de jardiner.

- Ne pas trop prolonger les séances de jardinage, si l'on a le dos fragile.

- Bien aligner sa tête, son cou et son dos, se tenir droit en permanence.

- Soulever toujours une charge en pliant les genoux, sans courber le dos ; dans la mesure du possible ne transporter que de petites quantités à la fois.

- N'utiliser une brouette qu'en cas de nécessité, sur des sols plats et fermes : elle présente un danger dans la mesure où il faut coordonner soulèvement et poussée.

- S'agenouiller sur un tapis de jardin, un coussin ou du foin pour planter ou désherber, garder toujours le dos droit.

- Ne pas bêcher lorsque le sol est dur ou lourd.

- Prendre son temps pour effectuer une tache, faire des pauses pour se détendre et s'étirer.

- Ne pas effectuer une tache pénible en une seule fois, varier les activités.

- Lors de la taille, bien surveiller son dos : le plus léger des outils devient dangereux si l'on doit s'étirer pour le manier.

- Préférez le jet d'eau à l'arrosoir ; si l'on doit utiliser ce dernier, ne le remplir qu'à moitié, porter deux arrosoirs pour équilibrer la charge et maintenir le dos droit.

- Organiser l'abri de jardin de façon à ne pas devoir se pencher pour saisir un outil.

- Lorsqu'on jardine au soleil, porter un chapeau et des vêtements couvrants.

- Protéger ses mains avec une bonne paire de gants ; si l'on travaille mains nues, mettre du beurre de karité, le soir.

Des techniques de jardinage à revoir
La conception du jardinage a changé. On considère aujourd'hui, notamment pour des raisons d'empreinte environnementale, qu'il faut limiter l'arrosage, oublier le désherbage, se passer des traitements, ne pas utiliser de machines…




La technique Nadeau : trois mouvements et c'est tout !

Trois exercices répétés un grand nombre de fois pendant une vingtaine de minutes… La technique Nadeau est une technique holistique qui apporte de nombreux bienfaits.

Viesaineetzen.com - La technique Nadeau : trois mouvements et c'est tout !

Il suffirait de deux temps, trois mouvements pour régénérer son corps et optimiser le fonctionnement de son organisme ! La méthode vient du Québec, inventée par Henri Nadeau qui a expérimenté sur lui-même (voir encadré) les bienfaits de trois exercices corporels.
"Nadeau est l'outil idéal pour la santé et le bonheur au quotidien", assure Jean-Michel Kensan Pierre, spécialiste de la technique*.

En savoir plus

La guérison d'Henri Nadeau

En 1972, à 59 ans, Henri Nadeau est victime d’un grave infarctus doublé d’une thrombose infectieuse. Ce Québécois d’origine beauceronne, propriétaire d’une usine de produits chimiques, se retrouve avec les artères bouchées à 95 %. Après douze jours de soins intensifs, il sort de l'hôpital à moitié paralysé du bras gauche, avec des trous de mémoire, une voix éteinte et une démarche hésitante.

Il refuse l’opération chirurgicale qu'on lui propose alors. Il se documente en biologie, étudie le corps humain, la cellule et son fonctionnement. Il en conclut que l’exercice et l’oxygénation sont la clé pour se maintenir jeune et en bonne santé.

Après avoir vu des danseuses orientales à la télévision, il commence à tester la danse du ventre. Puis il met au point une série d'exercices qu'il répète chaque jour durant neuf mois. À l'arrivée, il arrête ses traitements médicamenteux, recouvre l’usage de son bras gauche, mange normalement et fait de longues marches.

Dix ans plus tard, il rencontre Colette Maher qui anime des émissions de télévision sur le yoga et la gymnastique douce et dirige un centre au Québec. C'est elle qui structure la méthode, afin de la faire connaître à travers le monde. Elle met au point l’enseignement et la formation des professeurs, écrit un livre, crée plusieurs CD et un DVD. C'est elle, avec l'accord du créateur, qui possède la marque déposée de la Technique Nadeau.

Henri Nadeau meurt en 1995, à l'âge de 82 ans.

Trois mouvements simples
Les mouvements sont simples, à la portée de tous et ne requièrent aucun équipement. Ils nécessitent néanmoins une certaine coordination.

- La rotation du bassin : une rotation du bassin accompagnée d'un transfert du poids du corps d'une jambe sur l'autre ; tout le haut du corps pivote sur les hanches.


                
Syndiquer le contenu