Édito de Franck Arguillère

Tant d'émotion. De la sidération, de l'incrédulité, du chagrin. Tant de chagrin. Il faudra faire le deuil de cet évènement, ce sera long mais nous le ferons car nous sommes résilients. Les jours passent. La vie est-elle en train de reprendre comme si de rien n'était ? Comme si rien n'allait changer ? On ne sait pas ce que l'avenir nous réserve. Le pire n'est pas obligatoire.
La société française, malgré ses chamailles perpétuelles, semble se mobiliser pour l'unité nationale, ouvrir les yeux sur la radicalité qui se développe à sa marge et sur la nécessité de remplir le vide laissé par le repli des services publics. Les musulmans de notre pays, révulsés par l'horreur de ces tueries aveugles, paraissent enfin décidés à faire le ménage au sein de leur confession. L'après 13 novembre pourrait être un revers et, qui sait, le début de la fin pour le groupe terroriste responsable des massacres.

C'est le moment de se plonger dans Hope, Le grand livre de l'espoir, un très bel ouvrage réalisé sous la direction de Léo Bormans aux éditions de l'Homme. L'un des chapitres, écrit par Alex Linley, est consacré à "L'espoir dans nos jours les plus sombres". Comment trouver la force d'espérer après une expérience dramatique ? "L'espoir se construit quand nous vivons des difficultés et qu'il est mis à l'épreuve." Les psychologues appellent ce phénomène la croissance post-traumatique. En voici quelques clés transposées à l'échelle de la société : nous pouvons au lendemain de cette crise améliorer notre relation les uns avec les autres, percevoir de nouvelles possibilités pour notre avenir, découvrir de nouvelles sources de force collective, monter d'un cran notre appréciation de la vie, réveiller notre énergie, notre volonté.

"Victor Frankl a écrit que la dernière liberté qui ne peut jamais nous être dérobée est la liberté de choisir notre attitude face aux circonstances. Nous pouvons donc choisir l'espoir. Et avec l'espoir, nous pouvons choisir un avenir meilleur."
Même dans nos jours les plus sombres, même après les sinistres attentats du 13 novembre, nous pouvons toujours choisir l'espoir. 

La revue de presse

Trois fois plus de risque d'avoir des troubles du langage pour les enfants exposés aux...

Une efficacité réelle souvent surestimée pour les équipements de...

En France, 99 % des lapins grandissent dans des cages grillagées qui ne permettent pas d...

La stimulation du nerf vague pourrait permettre de diminuer la douleur et les vertiges associ...

Faible teneur en fibres alimentaires et en vitamines pour les 28 produits de marques Knorr, Liebig...

20 % moins de risque de maladies cardiaques et d'AVC (22 % pour les maladies cardiaques mortelles...