Édito de Franck Arguillère

Franck ArguillèreDonc nous arrêterons de manger du grenadier, de la lingue bleue et du sabre noir… Les trois seules espèces de poisson issues des eaux profondes qu'on trouve dans le commerce et qui sont issues d'un mode de pêche pour le moins controversé…

L'affaire n'a pas défrayé la chronique, malgré la bande dessinée de Pénélope Bagieu qui a fait du bruit sur la toile (du buzz sur le net, comme on dit). Il faut dire que la mort de Mandela, c'est de la grosse concurrence, niveau médias.
Selon les associations écologistes, notamment Bloom et sa directrice Claire Nouvian qui a été très en pointe sur la question, le chalutage en eaux profondes est une calamité pour les fonds marins dont on ne connaîtrait que 1 % de la biodiversité. De plus ce type de pêche est tellement peu rentable qu'il n'est possible que grâce à des subventions européennes, versées aux 11 navires (seulement !) qui le pratiquent et dont 6 appartiennent… au groupe Intermarché. Et pourtant des alternatives, il y en a ! La pêche à la palangre (longue ligne avec des hameçons) permet elle aussi de pêcher en eaux profondes, elle est moins destructrice et plus créatrice d'emplois.

Malheureusement, saisi d'un projet d'interdiction du chalutage en eaux profondes, le Parlement européen n'a pas fait preuve de la même clairvoyance que pour la réforme de la règlementation sur les travailleurs détachés. Il vient de rejeter le projet d'une courte majorité (342 voix contre 326). Honte à nous : la France est l'un des deux pays qui ont défendu cette forme de pêche !

Nous allons donc tranquillement nous détourner du grenadier, de la lingue bleue et du sabre noir. Nous allons privilégier Casino et Carrefour qui ont annoncé qu'ils ne commercialiseraient plus de poissons issus des eaux profondes. C'est notre pouvoir à nous, consommateurs, de diriger notre choix vers ce qui nous semble acceptable en terme d'éthique… Nous votons tous les jours avec notre porte-monnaie et nous pouvons décider de condamner une pêche qui est, comme l'affirme Philippe Germa, directeur du WWF-France, "criminelle au regard de la biodiversité".

La revue de presse

Anguille européenne, moineau domestique, tortue luth en Guyane et au Costa Rica, gorille des...

En circulant chez l'être humain, le SARS-CoV-2 évolue et la surveillance de ces...

En France, seulement 59 % de la population indiquent vouloir se vacciner contre le Covid-19, selon...

Il faut se frictionner les mains au moins 20 secondes, sans rincer, avec une solution contenant de...

75 % des Français ne font aucune restriction sur leur régime alimentaire ou se disent...

Pour que les gens se sentent à l'aise et bienvenus, qu'ils se sentent acceptés,...