Étiopathie

L’étiopathie se présente comme une médecine manuelle fondée sur la recherche et l’analyse des sources des problèmes de santé. En identifiant et en traitant la cause de la pathologie, on espère éliminer les effets.

Du grec Aïtia : cause,
Pathos : souffrance.

À partir des traditions ancestrales du reboutement, Christian Trédaniel crée l'étiopathie en 1963, et l'officialise en 1986 en créant un Régistre National des Etiopathes.

L'étiopathie est une pratique naturelle, sans prescription de médicaments ou d'infiltrations. Pour elle, l'expérience montre que de nombreuses maladies auraient pour origine une perte de mobilité d'une articulation, d'une vertèbre, ou d'organes divers. Une fois la cause identifiée, il suffirait alors de redonner la mobilité d'origine par des manipulations articulaires, vertébrales et viscérales pour soigner les patients.
Même s'il y a des divergences de philosophie, dans la pratique c'est une proche parente de l'ostéopathie.

L'étiopathie est une bonne méthode préventive puisqu’elle travaille à l’harmonie du corps indispensable au maintien d’une bonne santé.
En curatif, c'est une bonne indication pour les perturbations liées au système musculosquelettique, dont les maux de dos. Elle peut avoir également des effets bénéfiques dans la plupart des maladies courantes (angines, sinusites, maux de tête, otites, asthmes, zonas, problèmes digestifs, fibromes, cystites, sciatiques, etc.), ainsi que l'hypertension.

La revue de presse

En tête : Copenhague, Amsterdam et Oslo. Greenpeace vient de réaliser avec l'Institut...

Plus de 95 % des gaz utilisés pour les anesthésies sont aspirés et é...

15 millions de personnes seraient touchées en France par l'hypertension artérielle (...

Difficile de diagnostiquer la maladie de Lyme car sa responsable, la bactérie Borrelia, ma...

Deux repas de poisson ou de crustacés non frits par semaine sont recommandés par la...

L'apéro est important pour le lien social mais le passage par les amuse-gueules industriels...