1 décès sur 5 dans le monde lié à la malbouffe

Une alimentation déséquilibrée serait à l'origine de près d'un décès sur cinq dans le monde. C'est le verdict de la nouvelle étude "Global Burden of Disease" financée par la Fondation Bil & Melinda Gates, qui vient d'être publiée dans la revue médicale The Lancet. Y sont compilées les données de chaque pays du monde sur la mortalité, les principales maladies, les facteurs de risque, avec une mise en perspective de 1990 à nos jours.
Résultats :
- l'espérance de vie s'est allongée de 14 ans de 1970 à 2016, en France elle est de 81,8 ans (78,4 pour les hommes, 85,2 pour les femmes) ;
- la mortalité diminue chez les jeunes enfants ;
- 72 % des décès sont dus à des maladies non-transmissibles, comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète, souvent liées au mode de vie : alimentation, activité physique, tabac, alcool…
- 18,8 % des décès (11 millions) sont dus à une mauvaise alimentation : trop salée, riche en boissons sucrées, pauvre en fibres, légumineuses, céréales complètes, fruits et légumes, noix, oméga-3 marins et acides gras polyinsaturés.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Ray
 

La revue de presse

Trois fois plus de risque d'avoir des troubles du langage pour les enfants exposés aux...

Une efficacité réelle souvent surestimée pour les équipements de...

En France, 99 % des lapins grandissent dans des cages grillagées qui ne permettent pas d...

La stimulation du nerf vague pourrait permettre de diminuer la douleur et les vertiges associ...

Faible teneur en fibres alimentaires et en vitamines pour les 28 produits de marques Knorr, Liebig...

20 % moins de risque de maladies cardiaques et d'AVC (22 % pour les maladies cardiaques mortelles...