Antibiorésistance : la phagothérapie revient doucement en France

Les phages, ces virus tueurs de bactéries, représentent un espoir face à l'antibiorésistance. Découverts en 1917 par un chercheur franco-canadien, ils ont été négligés par les pays occidentaux alors que les pays de l'est de l'Europe les utilisaient abondamment. Depuis 2016, l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) a autorisé leur usage en ultime recours pour une vingtaine de cas exceptionnels. Aujourd'hui, elle souhaite faire faire des essais cliniques et compte délivrer dès cette année des ATU (Autorisation Temporaires d'Utilisation). Les phages représenteraient en effet, selon elle, "une alternative aux antibiotiques à creuser".
Une bonne nouvelle mais il faudrait aller plus vite sauf à laisser se développer un marché parallèle sur Internet, selon Christophe Novou Dit Picot, fondateur de l'association Phages sans frontières, dont la jambe, opérée 49 fois, a été sauvée par ces virus. L'association aide des patients à obtenir des phages en Géorgie, un voyage qui coûte au minimum 6 000 euros.

Source : Futura Sciences
 

La revue de presse

Ils peuvent pénétrer dans les cellules des reins et des intestins, pas seulement...

Elle fait baisser certains marqueurs autant qu'un anti-inflammatoire de référence, le...

Les médicaments anti-rhume à base de pseudoéphédrine sont contest...

Le virus ToBRFV (Tomato Brown Rugose Fruit Virus) est particulièrement dangereux pour la...

L’interdiction en 2022 de "la production, du stockage et de la vente de produits...

100 % de plastique recyclé d’ici à 2025… La loi contre le gaspillage...