Antigymnastique

L'antigymnastique permet de retrouver la mobilité et la vitalité des muscles que le stress de la vie a fait contracter, raccourcir, atrophier.
Le pratiquant adopte des postures inhabituelles, effectue de minuscules mouvements jamais tentés qui correspondent à la physiologie des muscles sans jamais forcer sur leur amplitude.

Cela lui permet de dénouer les masses musculaires, de prendre conscience de leurs tensions et de leurs origines émotionnelles.
Élève de Françoise Mézières, Thérèse Bertherat a inventé l'antigymnastique au milieu des années 70 à Paris.

Comme la méthode Mézières, il s'agit d'un travail sur les chaînes musculaires, mais là où la méthode Mézières travaille sur des pathologies lourdes en séances individuelles, l'antigymnastique fait un travail de prévention en séances de groupe et met l'accent sur l'histoire émotionnelle qui est à la base des noeuds musculaires.

"Se retrouver soi à travers son corps"

La revue de presse

Prudence ! Il est techniquement possible de développer et produire un vaccin contre le Covid...

"Des pistes de recherche intéressantes" mais la plante "ne constitue pas pour...

Migraines, baisse de libido, sécheresse vaginale, dépression, risque d’embolie...

La défense du laboratoire Servier a tenté de démontrer l’absence de...

Sortir de l'eau, retirer avec précaution les fragments de tentacules restant sur la peau...

Des fruits pour commencer, puis des œufs et/ou des céréales complètes (...