Bien dans sa peau

Elle fait 2 m2. C'est l'organe le plus grand chez l'humain. Elle nous protège des agressions extérieures, régule la chaleur de notre corps, capte nos sensations : pression, température, toucher, douleur. C'est dire son importance. Alors est-ce que nous prenons correctement soin de notre peau ?

Vie saine et zen Bien dans sa peau

Dans le ventre de la mère, pendant les trois premiers mois, les cellules du système nerveux et celles de la peau sont les mêmes. On voit le lien étroit qui existe entre les deux, et à quel point l'expression "être bien dans sa peau" prend tout son sens !

Publicité

En savoir plus

Qu'est-ce que l'épiderme ?

C'est la couche la plus superficielle de la peau : 

- en surface un film hydrolipidique, le sébum, qui le protège et assure son hydratation, 

- des cellules qui produisent de la mélanine (pigment du bronzage), 

- des cellules qui protègent des agressions bactériennes,

- des cellules en profondeur qui assurent son renouvellement permanent en quatre semaines environ.

Sur notre peau, nous avons en majorité des cellules mortes et prêtes à être éliminées. Les cellules destinées à les remplacer sont situées juste en-dessous.

Échange avec l'extérieur
Notre peau excrète de la sueur pour réguler la température de notre corps et du sébum, une sorte de crème hydratante naturelle pour nous protéger.

Dans l'autre sens, elle absorbe des éléments externes qui peuvent être bénéfiques par exemple quand il s'agit du soleil en quantité modérée pour synthétiser la vitamine D ou de minéraux et d'iode à l'occasion d'un bain de mer. Ou nocifs quand il s'agit de la pollution de l'air ou de l'excès de soleil.

Les différents types de peau
- Peau sèche : légèrement rugueuse, reflétant peu la lumière, elle est sujette à des démangeaisons, des sensations de tiraillement et de la desquamation (perte de fines couches). Elle réagit fortement au froid, à la chaleur (notamment les bains chauds), au vent et surtout au soleil.
Les rides se forment plus rapidement, surtout autour des yeux et de la bouche.
Elle manque d'humidité parce qu'elle est mal protégée (elle produit moins de sébum que les autres) et qu'elle ne retient pas l'eau qui s'évapore plus facilement et plus rapidement.
Lorsqu'on vieillit, l'épiderme s'amincit et toutes les peaux deviennent sèches.

- Peau grasse : huileuse, reflétant fortement la lumière, ses pores sont dilatés, elle a une forte tendance aux points noirs voire à l'acné. Elle produit trop de sébum ce qui a l'avantage de la protéger et de la rendre moins sensible aux facteurs extérieurs, au dessèchement, au stress. Les marques du vieillissement se forment tardivement.

- Peau mixte : mélange de peau grasse et normale ; elle est grasse et a une tendance aux points noirs sur la zone T composée du front, du nez et du menton ; elle est normale, sèche ou sensible sur le reste du visage (joues, lèvres). La zone T résiste mieux au vieillissement.

- Peau sensible : claire et fine, elle est facilement sujette à des rougeurs et des démangeaisons. Elle est sensible aux cosmétiques ainsi qu'au froid, à la chaleur, au vent et surtout au soleil.

- Peau fatiguée ou atone : peu tonique, elle accroche peu la lumière, a tendance à s'affaisser, cicatrise lentement.

- Peau normale : douce et d’aspect uniforme, elle vieillit normalement et uniformément, ne nécessite que des soins d’entretien réguliers.

Vieillissement de la peau
Comme la plupart des cellules de notre corps, la peau se renouvelle en permanence. Mais, à partir de l'âge de 30 ans, le renouvellement ralentit. Petit à petit la peau se ride, se relâche et s'éclaircit du fait de l'altération des fibres élastiques, de l'atrophie des glandes sébacées et sudoripares et de la diminution de la mélanine. L'oxygène de l'air en est la raison principale. Il crée des radicaux libres (atomes avec un électron en plus ou en moins) qui vont provoquer différents désordres dans le fonctionnement cutané.

Selon le type de peau que nous avons, nous ne sommes pas tous égaux devant ce veillissement.
Est-il possible de le stopper ? Hélas non. Mais nous avons la possibilité de l'accélérer ou au contraire de le ralentir.

 


                

La revue de presse

12 à 20 milliards €, soit 100 à 160 € par personne, le coût du...

La moitié des rivières françaises et un tiers des nappes phréatiques...

Trois pesticides interdits en bio, retrouvés sur des carottes de la marque BioC'Bon par des...

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les t...

Depuis le 17 octobre dernier, les risques de certains médicaments en période de...

Chez un malade sur deux, la privation de sommeil serait efficace pour réduire les sympt...