Cet additif alimentaire affaiblirait nos défenses contre la grippe

Il est assez courant dans les aliments ultra-transformés. Dans les huiles de cuisson, il sert à stabiliser les gras. On le trouve aussi dans les chewing-gums, les céréales du petit déjeuner, les préparations pour gâteaux, les soupes, les viandes surgelées… Le E319 ou butylhydroquinone tertiaire (BHQT) aurait pourtant pour effet d'affaiblir notre système immunitaire, notamment lorsqu'il s'agit de lutter contre la grippe, selon une étude de l'Université d'État du Michigan (États-Unis). Les chercheurs ont observé, chez la souris, qu'un régime alimentaire riche en BHQT supprime la fonction des cellules T auxiliaires et des cellules T tueuses. La mémoire du système immunitaire semblerait également affectée, ce qui pourrait avoir des conséquences négatives sur l'efficacité des vaccins antigrippaux.

Source : Futura-Sciences, par Nathalie Mayer
 

La revue de presse

232 substances actives de pesticides ou de métabolites perturbateurs endocriniens suspect...

13 % des cas d'asthme infantile diagnostiqués dans le monde seraient dûs à la...

250 000 morts supplémentaires chaque année entre 2030 et 2050, seraient dus au r...

"Le plastique est une crise sanitaire globale ignorée bien que sous nos yeux". C'...

Des allergènes en pagaille, des molécules irritantes, des désinfectants...

Le liquide céphalo-rachidien joue un rôle de nettoyeur du cerveau. C'est la dé...