Chevallier - Pourquoi il faut soutenir les maires antipesticides

Plusieurs études ont mis en évidence une augmentation de certaines pathologies, notamment chez les enfants, à proximité de zones rurales traitées avec des pesticides dont certains sont classés cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques. Le docteur Laurent Chevallier dénonce l'inertie des pouvoirs publics. Il appelle à soutenir les maires qui passent outre la législation actuelle et interdisent les pesticides à proximité des habitations.
"On peut se demander si ceux qui ne le font pas ne seront pas un jour poursuivis par des riverains et leurs associations pour non-assistance à personnes en danger."
Laurent Chevallier fait partie des médecins qui se sont prononcés pour légiférer afin de déterminer des zones "tampons", c'est-à-dire des distances minimales entre des parcelles traitées et les habitations, en fonction du type de cultures.

Source : Le Point , par Laurent Chevallier
 

La revue de presse

Trois fois plus de risque d'avoir des troubles du langage pour les enfants exposés aux...

Une efficacité réelle souvent surestimée pour les équipements de...

En France, 99 % des lapins grandissent dans des cages grillagées qui ne permettent pas d...

La stimulation du nerf vague pourrait permettre de diminuer la douleur et les vertiges associ...

Faible teneur en fibres alimentaires et en vitamines pour les 28 produits de marques Knorr, Liebig...

20 % moins de risque de maladies cardiaques et d'AVC (22 % pour les maladies cardiaques mortelles...