Chloroquine pour traiter le Covid-19 : des effets secondaires neuropsychiatriques, avertit l'ANSM

Des troubles neuropsychiatriques, notamment des symptômes aigus de psychose ont été relevés par l'agence espagnole du médicament chez des patients atteints de Covid-19 traités par hydroxychloroquine (Plaquenil). Ils sont apparus principalement "au cours des premiers jours de traitement, à des doses élevées, y compris chez des patients sans antécédents de troubles psychiatriques". Psychose, nervosité, insomnies, dépression… Ce risque lié à l'hydroxychloroquine et à la chloroquine a déjà été identifié. Il pourrait "être aggravé par le contexte lié à la pandémie et au confinement". L'ANSM (Agence française des médicaments) a demandé aux responsables d’essais cliniques utilisant ces molécules "de prendre en compte et de surveiller ce risque".
L'agence française signale également des atteintes hépatiques et rénales graves avec un autre traitement en cours d'essai, associant lopinavir et ritonavir.

Source : Psychomédia
 

La revue de presse

Le télétravail nécessite de s'adapter et de prendre de nouvelles habitudes...

La cacophonie des études scientifiques a été portée à son comble...

Comment éviter la formation de nouvelles chaînes de transmission du coronavirus ?...

Les autotests, effectués seul par le patient à son domicile, présentent des r...

Des troubles neuropsychiatriques, notamment des symptômes aigus de psychose ont ét...

22 % en moyenne, c'est le surcoût dû aux mesures d'hygiène liées...