Covid-19 : la santé mentale mise à mal

Un risque d'augmentation du nombre de suicides de 25 à 30 %, en moyenne, chez les jeunes d'ici quelques années… C'est l'estimation réalisée par l'Association médicale australienne, suite aux retombées de la crise sanitaire actuelle qui a touché près de 3 milliards de personnes dans le monde. Souffrance psychologique et risque de dépression pourraient découler de la maladie, du confinement et de la distanciation physique.
- Il semblerait que le Sars-CoV-2 puisse s'attaquer au système nerveux et toucherait donc plus particulièrement les patients fragilisés souffrant de troubles anxieux, de dépression, de schizophrénie ou de troubles bipolaires.
- Certains traitements peuvent entraîner des troubles maniaques ou psychotiques (stéroïdes ou hydroxychloroquine).
- La peur de la pénurie a généré des troubles du comportement alimentaire (hyperphagie, boulimie ou anorexie mentale) se manifestant par un stockage pathologique de denrées ou par la recherche de réconfort auprès d'aliments sucrés, gras ou salés. L'ensemble a été encouragé par la baisse de l'activité physique.
- Aggravation des addictions : nouvelles avec, par exemple, l'explosion des jeux en ligne ; ou anciennes par manque de soins ou sevrage brutal.
- La réduction des liens sociaux a accentué le sentiment de solitude ou d'ostracisation ainsi que les difficultés à vivre dans un contexte de violences conjugales ou familiales.

Source : Le Point, par Aranud Carre, Amandine Luquiens, Morgan Metral et Yannick Morvan
 

La revue de presse

Une dizaine de villes de plus de 30 000 habitants passent au vert à l'occasion du second...

Un 1er référendum "d’ici à 2021" sur l’introduction dans...

Désormais les semences non-inscrites au catalogue officiel peuvent être vendues l...

Une baisse modeste : de 0,1 an pour les femmes, de 0,2 an pour les hommes… L'espé...

Le dérèglement du rythme veille/sommeil augmente la dissémination des cellules...

Une rémission du diabète pour 61 % des personnes ayant suivi un régime...