Des extraits de plantes pour lutter contre de dangereuses superbactéries

Des extraits de chêne blanc, de peuplier tulipe et de canne du diable peuvent inhiber la croissance de Staphylococcus aureus, la bactérie staphylococcique la plus dangereuse, d'après les tests menés en laboratoire par des chercheurs états-uniens. Ils l'empêchent également de former des biofilms qui agissent comme des boucliers à antibiotiques. Chêne blanc et peuplier tulipe ont le même genre de résultat sur deux autres bactéries extrêmement dangereuses : Acinetobacter baumannii et Klebsiella pneumoniae. Les chercheurs ont eu l'idée de mener des recherches sur ces plantes parce qu'elles avaient été repérées dans un guide des plantes médicinales traditionnelles, testées pendant la guerre de Sécession (1861-65) alors qu'il y avait pénurie de médicaments. À l'heure de la résistance aux antibiotiques, ces plantes pourraient, selon les chercheurs, apporter une aide précieuse.

Source : Futura Sciences, par Nathalie Meyer
 

La revue de presse

Impuissance voire complaisance de Google face à la diffusion de vidéos...

Devenir des leaders mondiaux dans l'élevage d'insectes pour l'alimentation animale, c'est l'...

Une journée de méditation intensive suffirait à remanier l'épigé...

Des mitochondries extracellulaires ont été découvertes dans la circulation...

Vaginose, poil incarné, mycose, démangeaisons… Les infections liées au...

Les cycles courts et à basse température préservent les couleurs et é...