Publicité

Des remèdes simples et efficaces en aromathérapie

Utilisées généralement par voie aérienne, cutanée ou orale, les huiles essentielles sont reconnues pour leur efficacité notamment dans la lutte antibactérienne, antivirale, antiparasitaire, antifongique, antistress, antidépressive, antinauséeuse, antidouleur… Mais il y a des précautions d'emploi qu'il faut bien connaître.

Viesaineetzen.com - Des remèdes simples et efficaces en aromathérapie

Pour Dominique Baudoux, pharmacien, aromatologue, PDG du laboratoire Pranarôm, l'aromathérapie est l'avenir de la médecine : "L'OMS annonce la fin de l'antibiothérapie pour 2030. La chimie de synthèse est dans une totale incapacité à créer de nouveaux antibiotiques. Aujourd'hui, preuves à l'appui, il n'y a que les huiles essentielles qui détruisent certains germes nosocomiaux devenues résistants aux antibiotiques (Staphylocoque doré, Klebsiella, Pseudomonas, Escherichia coli…) responsables en France de plus de 10 000 décès par an."

Publicité

En savoir plus

Précautions d'emploi

Voici les 10 commandements pour utiliser les huiles essentielles :
- Ne jamais utiliser en injection intraveineuse ou intramusculaire,
- Ne jamais mettre sur les yeux,
- Diluer abondamment sur les muqueuses, nez, oreilles, voie rectale ou vaginale,
- Se laver les mains soigneusement après manipulation, pour éviter d'en apporter dans les yeux,
- Si ingestion par erreur : diluer avec une grosse quantité d'huile d'olive ou des comprimés de charbon. S'il y a la moindre modification dans le comportement, ne pas hésiter à appeler le centre antipoison de sa région. Certaines HE peuvent être toxiques voire mortelles (exemple : HE de Thuya).
- Faire un test de tolérance : avant utilisation sur la peau. À chaque fois qu'on utilise une HE pour la première fois, on verse 2 gouttes dans le pli du coude et on observe le résultat au bout de quelques heures ; à la moindre irritation on élimine cette HE.
- Ne pas diffuser : les HE neurotoxiques, riches en cétones (Cèdre de l'Atlas, Menthe poivrée, Eucalyptus mentholé, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sauge officinale, Thuya…), les HE à phénols (Girofle, Thym à thymol, Sarriette, Origan…) et les cannelles.
- Ne pas utiliser pures sur la peau : les HE à phénols, à térébenthine, les cannelles, les agrumes, les conifères, la Menthe poivrée, les HE photosensibilisantes (essences d'agrumes, verveine citronnée…).
- Ne pas utiliser par voie orale : les HE à cétones, contre-indiquées pour les femmes enceintes, allaitantes et les bébés ; les HE riches en terpènes (conifères), intéressantes uniquement en externe.
Il faut envisager des traitements courts pour les HE à phénols (cycle de 20 jours avec arrêt de 5 jours).
- Ne jamais se forcer à utiliser une fragrance qui ne plaît pas. On peut toujours trouver une dizaine d'HE qui ont des vertus équivalentes.

Des antibiotiques naturels
- L'huile essentielle (HE) de cannelle de Chine ou de Ceylan est un antibactérien très puissant. "Elle est surnommée en laboratoire "Attila", ce qui décrit bien sa puissance pour détruire les germes pathogènes."
- L'HE d'origan compact est l'antibiotique naturel idéal pour soigner toutes les infections bactériennes, fongiques, parasitaires, virales quelle que soit la localisation (cystite, angine, bronchite, tourista…).
- L'HE de giroflier est idéale pour les dentistes : "à la fois antibactérien, anesthésiant et cautérisant pulpaire."
- Le tea tree, "une des stars des huiles essentielles", selon Dominique Baudoux, mais aussi le palmarosa, le thym, la sarriette sont "à peine moins efficaces sur le plan antibactérien, mais présentent l'avantage d'être très bien tolérés par les tissus cutanés".

- Exemple de protocole :
Infection des voies respiratoires (angine), de la sphère ORL (sinusite), des voies urinaires et intestinales : 9 à 10 gouttes d'HE d'origan compact par voie orale, en sublingual, comme en homéopathie, diluée dans une cuillère à café d'huile végétale ou de miel (ne pas utiliser pure, attention à la causticité de cette HE !), 3 fois par jour pendant les repas sur une durée de 5 à 7 jours (à diviser par 2 pour les enfants).

Lutte antivirale
"L'HE de tea tree détruit facilement un virus tel que H1N1", explique Dominique Baudoux.
Les autres HE couramment citées pour contrer les virus sont le ravintsara et la menthe poivrée qui serait particulièrement efficace notamment contre les zonas.

Danièle Festy, pharmacienne et auteur de nombreux livres sur l'aromathérapie, conseille en période de contagion de diffuser à l'aide d'un appareil à froid (électrique, verrerie, ou ultrasonique) de l'HE de ravintsara ou de bois de rose à titre préventif environ une demi-heure matin et soir ; en période d'épidémie 5 minutes toutes les heures. (Éviter de diffuser en présence d'un bébé ou d'un asthmatique.) L'eucalyptus radié et le niaouli sont recommandés comme antiseptiques des voies respiratoires.

Contre les virus de l'hiver, la voie cutanée est particulièrement indiquée : 2 gouttes d'HE de ravintsara, 2 gouttes d'HE de saro, 2 gouttes d'HE d'eucalyptus radié dans ¼ de c. à café d'huile végétale à étaler le soir en alternance sur le thorax, le dos ou la plante des pieds.

Traitement de problèmes locaux
La voie cutanée est particulièrement intéressante pour traiter bouton, verrue ou eczéma. Danièle Festy donne quelques exemples :
- Verrues plantaires : 1 goutte d'HE pure de thuya sur la verrue matin et soir pendant 20 jours,
- Piqûre de taon : 2 gouttes d'HE pure de lavande aspic trois fois à cinq minutes d'intervalle,
- Douleur au genou : 2 gouttes d'HE pure de gaulthérie couchée, sur le genou,
- Bouton d'acné : 1 goutte d'HE de tea tree 3 fois par jour.

On utilise très souvent les HE en les appliquant sur la peau, pure ou mélangée dans une huile végétale, un gel, une crème de beauté, une pommade, un talc. L'action est rapide et prolongée dans le temps.

Action antistress, antidépression
L'action relaxante des HE de lavande vraie, mandarine, camomille noble, verveine citronnée est particulièrement intéressante : en diffusion dans l'atmosphère, en les respirant directement dans le flacon, en application sur un mouchoir ou une partie du corps qu'on hume régulièrement.

Pour l'harmonie du couple, Elske Miles, reflexologue et aromatologue, auteur de Les Huiles essentielles pour les Nuls, conseille de verser dans un bain une louche de lait (vache, coco ou autre) avec 5 gouttes d'HE de myrte rouge et 5 gouttes de HE de lavande vraie.

Dominique Baudoux a un faible pour l'HE de néroli (fleur d'oranger amer), et surtout l'HE de rose de Damas.
"L'HE de rose de Damas est la gardienne de l'intelligence suprême, celle du cœur, associée à l'amour, au don de soi ; il s'agit d'une HE de passage, pour les souffrances morales, les deuils. Elle permet aux personnes en fin de vie de partir en toute sérénité. Mais évidemment, il faut 4 tonnes de pétales de rose, soit 1 hectare de champ de fleurs, pour obtenir 1 litre d'HE qui coûte environ 10 000 € !"

Phyto-énergétique
Elske Miles, elle, développe une approche énergétique des HE, en résonance avec la médecine traditionnelle chinoise, chaque point d'acupuncture pouvant être mis en relation avec une HE.
"On peut savoir quelle famille biochimique correspond à quelle dynamique énergétique en médecine chinoise. Avec Michel Odoul nous avons fait des recherches ces dernières années sur ces questions, on parle de phyto-énergétique."

Un autre domaine dans lequel le potentiel des HE n'a pas fini de nous étonner.

 

Voir également : Bien démarrer avec les huiles essentielles
Attention ! Les exemples de traitement cités ici sont proposés à titre de culture générale pour améliorer la connaissance des propositions thérapeutiques des médecines alternatives et complémentaires. Ils ne constituent pas un traitement à part entière.
En cas de problème, il convient d'en parler à son médecin ou à son pharmacien.


                

La revue de presse

N'importe quel âge, pourvu que les parents et les enfants soient à l'aise avec la d...

En 2018, la filtration deviendra obligatoire pour tous les crématoriums afin d'éviter...

En 2030, 40 % des émissions de gaz à effet de serre en moins par rapport à...

Un régime riche en noix réduirait le risque d’Alzheimer. C'est la conclusion d'...

À 60 ans, on pourrait retrouver la mémoire d'un trentenaire grâce aux flavanols...

57 % des femmes aiment leur corps et 71 % sont satisfaites de leur vie sexuelle. Il n'est pas...

Publicité