Formes graves de la Covid-19 : 15 % s'expliquent par ces deux anomalies

Un défaut d'activité d'un antiviral naturel dans l'organisme, l'interféron (IFN) de type I (molécule du système immunitaire), expliquerait 15 % des formes graves de Covid-19… C'est la découverte d'une équipe de chercheurs franco-états-uniens réunis dans un consortium international et dont les travaux viennent d'être publiés dans la revue Science. Ce défaut d'activité serait dû dans certains cas à des anomalies génétiques qui diminuent la production d'IFN de type 1 (3-4 % des formes graves), dans d'autres cas à des maladies auto-immunes qui bloquent leur action (10-11 %). C'est une des raisons qui expliquent pourquoi la réponse individuelle à l'infection par le virus SARS-CoV2 varie autant d'une personne à l'autre.

Source : Futura Sciences, par Inserm
 

La revue de presse

Probablement l'organisation qui sauve le plus de vies humaines sur Terre, le Programme alimentaire...

"Countdown" (Compte à rebours) est un évènement organisé par...

Ils émettent chaque année 700 mégatonnes de CO2, soit autant que le Royaume-...

Ne pas confondre la date limite de consommation (DLC) et la durée de durabilité...

Le training olfactif serait le meilleur des traitements pour remédier à l'anosmie (...

La lumière régule la sécrétion de la mélatonine par l'interm...