Publicité

H&M et les limites de la fast-fashion

L'afflux de vêtements mode et pas chers de marques telles que H&M ou Gap entraine une surconsommation et a un impact dévastateur pour l'environnement. La production de coton génère 24 % des insecticides agricoles et 11 % des pesticides. Il faut jusqu'à 29 000 litres d'eau pour produire 1 kg de coton !
Les tests pour l'affichage environnemental permettent aujourd'hui de connaître les fabricants de vêtements au bilan carbone faible. Les initiatives sont deux fois moins nombreuses dans le textile que dans l'agroalimentaire.
De plus en plus responsables dans leurs achats, les consommateurs devraient refuser la "fast-fashion", éviter les tee-shirts à prix modiques fabriqués au bout du monde comme ils évitent les fraises en hiver. 

Source : Challenges, par Kira Mitrofanoff
 

La revue de presse

N'importe quel âge, pourvu que les parents et les enfants soient à l'aise avec la d...

En 2018, la filtration deviendra obligatoire pour tous les crématoriums afin d'éviter...

En 2030, 40 % des émissions de gaz à effet de serre en moins par rapport à...

Un régime riche en noix réduirait le risque d’Alzheimer. C'est la conclusion d'...

À 60 ans, on pourrait retrouver la mémoire d'un trentenaire grâce aux flavanols...

57 % des femmes aiment leur corps et 71 % sont satisfaites de leur vie sexuelle. Il n'est pas...

Publicité