Huit poissons sur dix ne sont pas issus de la pêche durable, alerte l’UFC-Que Choisir

81 % des poissons frais proposés à la vente en grande surface et en poissonnerie de quartier sont pêchés de manière non-durable. Le chiffre grimpe à 95 % pour les surgelés ! C'est le résultat d'une enquête de l'UFC-Que Choisir réalisée auprès d’un millier de poissonneries de grandes surfaces et 139 poissonneries de quartier. 8 espèces menacées par la surpêche ont été testées : baudroie, hareng, langoustine, lieu noir, maquereau, merlu, sardine et turbot. Turbot, baudroie et lieu noir affichent les plus mauvais résultats avec respectivement 99 %, 98 % et 93 % de poissons non-durables. En cause : les zones de capture et les méthodes de pêche, notamment la pêche au chalut qui détériore les fonds marins. L'association de consommateurs réclame un étiquetage clair indiquant zone de capture, méthodes de pêche et saisonnalité.

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Probablement l'organisation qui sauve le plus de vies humaines sur Terre, le Programme alimentaire...

"Countdown" (Compte à rebours) est un évènement organisé par...

Ils émettent chaque année 700 mégatonnes de CO2, soit autant que le Royaume-...

Ne pas confondre la date limite de consommation (DLC) et la durée de durabilité...

Le training olfactif serait le meilleur des traitements pour remédier à l'anosmie (...

La lumière régule la sécrétion de la mélatonine par l'interm...