Publicité

L’éolien, ce n’est pas du vent !

Emblème des énergies propres avec ses hautes pales blanches toisant la campagne, l’éolienne fait depuis quelques années son entrée dans le jardin de Monsieur Tout-le-monde.

Viesaineetzen.com - L’éolien, ce n’est pas du vent !

Miguel de Cervantes aurait trouvé matière à de nouvelles épopées pour son Don Quichotte, tant les éoliennes d’aujourd’hui ressemblent à ses moulins à vent d’hier. Majestueuses, elles poussent désormais partout. Mais leur fonctionnement n’a rien d’étranger à celui qui permettait jadis de moudre les céréales. 

Publicité

Un procédé simple mais peu valorisé
Les pales, en freinant la poussée du vent, actionnent le retord de l’hélice dont le mouvement permet à une génératrice de produire l’électricité. Simple.

Pourtant, selon Olivier Krug, président de l'Association Française des Professionnels du Petit Eolien (AFPPE), c’est un secteur peu valorisé par les autorités publiques. "Il n’y a pas de certification officielle pour donner un gage de qualité au futur acquéreur. De façon générale, il manque un véritable cadre législatif". L’association, via son site internet, tente de fédérer les professionnels du secteur afin d’en obtenir un.

Installer: là où il y a du vent
Le dieu Éole ne dispense pas ses bienfaits partout, malheureusement. À la différence de la géothermie, par laquelle on trouve toujours un moyen de puiser l’énergie, l’installation d’une éolienne chez un particulier exige un certain nombre de conditions.

Il faut, en premier lieu, pouvoir jouir d’un vent constant et régulier. En plein centre ville ? Cela s’avèrera difficile. Les turbulences sont trop nombreuses. Le Languedoc-Roussillon, la Bretagne ou la Région PACA sont des régions privilégiées. L’Alsace ou la Franche-Comté le sont moins.
"S’il n’y a pas assez de vent, l’éolienne n’est pas rentable pour un simple particulier", confirme Jean-Paul Orosco, installateur dans le Var. "Moins il y a de vent, plus il faut aller le chercher en hauteur. Et au-delà de 12 mètres, un permis de construire est à déposer auprès de sa mairie. L’entretien, lui, est minimal", assure le professionnel. "Une simple vérification du bon fonctionnement de l’éolienne, une fois par an".

Un mât qui s’élève au-dessus des toits a de fortes de chances de dominer le voisinage. Pour rester en bon terme avec celui-ci, une petite concertation n’est pas du luxe, d’autant que certaines éoliennes sont également quelque peu bruyantes. Il vaut mieux éviter également de la placer à proximité d’arbres qui pourraient entraver la constance des vents.

Au minimum 15 000 €
Le budget dépend évidemment de la taille de l’éolienne. Autour d’une douzaine de mètres, il faut compter au minimum 15 000 euros. Malgré un crédit d’impôt de 45 % sur le matériel, des aides spécifiques à chaque région (le Languedoc-Roussillon peut, par exemple, prendre en charge jusqu’à 25 % de l’investissement) ainsi que de l’ADEME, et une TVA à 5,5 %, cela reste une somme conséquente, qu’il convient d’apprécier à la mesure du retour sur investissement escompté.

"C’est pour cela qu’au-delà d’un investissement de 20 000 euros, nous conseillons de faire réaliser une étude des vents au préalable", explique Olivier Krug, de l’AFPPE. "Certains clients ne produisent que 20 % de leur besoin en électricité, tandis que d’autres tournent autour de 300 %".

EDF rachète le surplus
Et pour le surplus ? Si l'installation se trouve dans une Zone de Développement de l’Éolien, on bénéficie de l’obligation de rachat par EDF de son électricité au tarif de l’éolien (8,2 centimes/kWh). Mais ces ZDE ne couvrent qu’une toute petite partie du territoire français (un recensement de ces zones est disponible sur Portail Eolien).

En dehors, cela n’est pas possible, à moins de passer par des entreprises privées partenaires d’EDF, appelées "Responsables d’Equilibre" comme Direct Energie (voir la liste). Dans ce cas, le prix de rachat sera souvent plus bas (entre 4 et 8 centimes/kWh).
Elever une éolienne dans son jardin est donc affaire de savants calculs si la priorité est de réduire sa facture.
L’environnement, lui, y sera de toute façon toujours gagnant… 

53 %

des Français souhaitent en priorité
le développement de l’éolien
parmi les énergies renouvelables 


2 sur 3

Français pensent que
l’esthétique est un frein
au développement des éoliennes
à moins d’1 km du domicile 


650

emplois estimés
dans la filière
en France en 2011




                

La revue de presse

Tripler voire quadrupler les énergies renouvelables ou le nucléaire, dé...

Faciliter les opérations de construction et les projets au niveau local, donner un acc...

Décès prématurés, remboursement des soins, pertes de production... La...

Les grains pour nourrir les poules sont importés d'Ukraine ou de Roumanie... Même s'...

La boulimie et l'anorexie ne sont pas réservés aux femmes, selon une récente...

Des risques de maladies et de décès multipliés par 3 chez les sujets qui...

Publicité

Moment zen

Je fais juste une seule chose sans aucune distraction sonore, visuelle ou mentale : juste manger, juste marcher, juste me détendre...