L’alcool déséquilibrerait le microbiote buccal

Inflammation des gencives, parodontites, problèmes cardiaques voire certains cancers seraient favorisés par les bactéries nocives présentes dans la bouche et qui se trouvent en surnombre chez les gros consommateurs d'alcool. Une étude états-unienne réalisée sur plus de 1 000 personnes de 55 à 87 ans a montré que les 15 % de gros buveurs avaient dans leur salive plus de bactéries nocives des genres Actinomyces, Leptotrichia, Cardiobacterium et Neisseria que les 59 % de buveurs modérés (1 verre/pour pour les femmes, 2 verres/jour pour les hommes) ou les 26 % de non buveurs. Conclusion : la consommation d’alcool déséquilibre la composition du microbiote de la bouche. Il est donc recommandé de ne pas dépasser la dose quotidienne d'un ou deux verres de vin, de préférence rouge et bio.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Ray
 

La revue de presse

En tête : Copenhague, Amsterdam et Oslo. Greenpeace vient de réaliser avec l'Institut...

Plus de 95 % des gaz utilisés pour les anesthésies sont aspirés et é...

15 millions de personnes seraient touchées en France par l'hypertension artérielle (...

Difficile de diagnostiquer la maladie de Lyme car sa responsable, la bactérie Borrelia, ma...

Deux repas de poisson ou de crustacés non frits par semaine sont recommandés par la...

L'apéro est important pour le lien social mais le passage par les amuse-gueules industriels...