L’alcool déséquilibrerait le microbiote buccal

Inflammation des gencives, parodontites, problèmes cardiaques voire certains cancers seraient favorisés par les bactéries nocives présentes dans la bouche et qui se trouvent en surnombre chez les gros consommateurs d'alcool. Une étude états-unienne réalisée sur plus de 1 000 personnes de 55 à 87 ans a montré que les 15 % de gros buveurs avaient dans leur salive plus de bactéries nocives des genres Actinomyces, Leptotrichia, Cardiobacterium et Neisseria que les 59 % de buveurs modérés (1 verre/pour pour les femmes, 2 verres/jour pour les hommes) ou les 26 % de non buveurs. Conclusion : la consommation d’alcool déséquilibre la composition du microbiote de la bouche. Il est donc recommandé de ne pas dépasser la dose quotidienne d'un ou deux verres de vin, de préférence rouge et bio.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Ray
 

La revue de presse

Les véhicules électriques et hybrides sont plus économiques à l'usage...

Réduire de 90 % la consommation de viande d'ici 2050, c'est ce que devront faire les pays d...

44 nouvelles plaintes nominatives pour "mise en danger de la vie d’autrui", "...

Ils absorbent 3 à 9 fois leur poids en pétrole ! Transformés en boudins ou en...

9,8 % des Français sont passées par un épisode dépressif en 2017, selon...

Elle ralentirait notre vieillissement cérébral en luttant contre le stress et l...