L’argile : une thérapie millénaire

On peut la boire, s'en faire des cataplasmes, des bains ou des masques de beauté… C'est une médecine ancestrale. Gorgée de soleil, d’air et d’eau, l’argile pourrait être un puissant agent de régénération capable de soulager ou résoudre certains de nos maux.

Viesaineetzen.com - L’argile : une thérapie millénaire

Les vrais inventeurs de l'argilothérapie sont en fait les animaux de la brousse africaine, qui non seulement se roulent dans la boue d'argile pour soigner leurs blessures et se protéger des insectes, mais aussi mangent de l'argile pour combler les carences en minéraux et oligo-éléments.
Dans l'Antiquité les Égyptiens, les Grecs, les Indiens et les Chinois ont formalisé son emploi.

Aujourd'hui, elle est courante dans la médecine conventionnelle. Mais elle se cache derrière des noms savants : attapulgite, kaolinite, silicate d’aluminium, montmorillinite, beidellite, etc.

Publicité

En savoir plus

Un peu de géologie

La roche argileuse provient de la décomposition de roches mères cristallisées, tel le granit.
Il y a deux types principaux : l’argile d’altération rocheuse et l’argile de sédimentation.

Du point de vue chimique, les différentes argiles sont des silicates d’alumines hydratés dans lesquels sont imbriqués des éléments minéraux étrangers qui amènent ainsi les diverses colorations de l’argile.

Une fonction de pompe
L'argile peut apporter un soutien dans beaucoup d'affections en association avec d'autres thérapies naturelles.

Elle a un pouvoir absorbant, une fonction "pompe". Elle peut retenir toutes sortes de liquides, absorber les mauvaises odeurs. Elle aurait également un pouvoir "adsorbant", c'est-à-dire permettant la rétention des toxines à sa surface. L’argile capterait les éléments indésirables du corps pour les évacuer.

Selon certains spécialistes, l’argile possèderait la propriété de stimuler la radioactivité des corps sur lesquels elle est appliquée si celle-ci est déficitaire, ou d’absorber celle en excès. Elle aurait une fonction de régulateur et pourrait donc jouer un rôle de protection sur un organisme fragilisé par des rayonnements ionisants, ce qui est précieux à notre époque où l’on passe souvent plusieurs heures par jour devant ordinateur ou télévision.

L’argile empêcherait la prolifération bactérienne et microbienne. Une argile pure et séchée au soleil est naturellement exempte de micro-organismes nocifs.

Par son pouvoir couvrant, l'argile est un bon pansement, surtout les variétés structurées en feuillet (exemple : pansement gastrique).

Les différentes variétés
Il existe une grande variété d’argiles. Elles sont classées par famille selon les éléments minéraux qu’elles contiennent et leur structure cristalline.
On trouve celles qui sont utilisées en thérapie dans les magasins diététiques ou en pharmacie.

- Argile verte
La meilleure de toute est la montmorillonite (qui peut d’ailleurs être verte, blanche et même bleue). Elle contient de la silice, de l’oxyde de fer, d’aluminium, de manganèse et de titane. Elle contient aussi de la chaux, de la soude et des phosphates.
Elle est à la fois désintoxiquante, reminéralisante et absorbante. C’est l’argile la plus utilisée. On l’emploie pour reminéraliser et drainer, par voie externe en cataplasmes épais ou par voie interne sous forme d’eau argileuse à boire.

- Argile blanche ou kaolinite
Née de la décomposition de roches granitiques elle est constituée de deux couches : silice et alumine.
Sous forme de lait d’argile, son fort pouvoir couvrant, son action antibactérienne, anti-inflammatoire et cicatrisante la font préférer à d’autres comme pansement protecteur de la muqueuse gastrique et intestinale dont elle accélère la cicatrisation. Elle résout les fermentations et absorbe les toxines, ce qui la rend précieuse dans les cas de ballonnements et d’intoxication alimentaire. Par son effet de lest, elle aide à lutter contre la constipation. Elle joue aussi un rôle régulateur sur le pH.
En usage externe, tout lui est permis : cataplasme, emplâtre, masque. Elle est excellente en bain de bouche et pour le poudrage des bébés.

- Argile verte allemande ou Ludos
Beige ou gris orangé, c'est la plus employée en Allemagne. Elle possède toutes les qualités de la montmorillonite.

- Attapulgite
Blanche, verte ou parfois rouge vif, elle est utilisée pour ses vertus médicales en raison de son fort pouvoir adsorbant : pansements gastriques, ulcères d’estomac, colite, gastrite…

- Illite
Argile fortement calcique et pauvre en magnésium qui colle beaucoup à la peau. Utilisée pour sa capacité à absorber déchets, impuretés… En cataplasme épais, elle est aussi très intéressante dans le cas de traumatismes et contusions divers dont elle fait diminuer le gonflement (entorse, foulures…).



Commentaires

Ne pas utiliser de métal avec l'argile !

Nous avons reçu ce conseil de Gilles : "IL FAUT TOUJOURS UTILISER AVEC L'ARGILE UNE CUILLERE EN BOIS OU EN PLASTIQUE, CAR AUTREMENT L'ERNERGIE CONTENU DANS L'ARGILE DISPARAIT, CETTE ENERGIE QUE L'ON APPELLE LES IONS, JAMAIS DE METAL, AUTREMENT L'ARGILE N'A PLUS CES PROPRIETES CURATIVES."

La revue de presse

Le nouveau Levothyrox ne comprend pas seulement du mannitol et de l'acide citrique, censés...

Est-elle si contagieuse, le vaccin est-il efficace, faut-il la traiter avec des antibiotiques ? Le...

Bouffées de chaleur, problèmes d'humeur ou d'insomnie… Les symptômes qui...

Comment laver les fruits et légumes pour les débarrasser des résidus de...

Comment trouver le financement des 100 milliards $ par an promis à partir de 2020 aux pays...

Les cadeaux de Noël faits maison ont l'intérêt d'être originaux, é...