Publicité

L’extrait de pépins de pamplemousse : un anti-oxydant très puissant

De nombreux praticiens des médecines douces annoncent des miracles quant aux vertus de l’extrait de pépins de pamplemousse !
Sans effets secondaires sur l'organisme, il serait efficace contre à peu près toutes les pathologies, d'origine infectieuse, allergique ou autre… Alors, le pépin de pamplemousse : idéal contre tous les pépins de santé ?

Vie Saine et Zen, pépins pamplemousse

En 1980 sous le soleil de Floride, un certain Dr Jacob Harich, selon les sources médecin, physicien, physicien nucléaire ou immunologiste mais sûrement jardinier amateur à ses heures, remarque que les pépins de pamplemousse qu'il avait jetés dans son compost ne pourrissaient pas. Il réalise alors des études et en tire des conclusions sur les propriétés de l'extrait de pépin de pamplemousse qui serait efficace contre les bactéries, les champignons pathogènes, les levures, les moisissures, les parasites, les vers et même certains virus.

Publicité

En savoir plus

La trousse de voyage la plus petite du monde

Si vous voyagez un jour en aventurier en Afrique, Inde, Asie… Des médecins conseillent, à titre préventif, de boire tous les jours un verre d’eau additionné de 3 à 5 gouttes d’extraits de pépins de pamplemousse.
Si vous ajoutez des glaçons dans les boissons, n’oubliez pas qu’ils sont souvent porteurs d’innombrables agents pathogènes. Là aussi, quelques gouttes pourraient vous protéger contre certains risques d’infection.

Les propriétés intéressantes du pamplemousse
Le pamplemousse est une excellente source de vitamine C. Il contient des principes actifs ayant des propriétés intéressantes sur le plan de la santé : flavonoïdes, limonoïdes, caroténoïdes… Ce sont des antioxydants puissants susceptibles d'avoir des effets bénéfiques sur la cholestérolémie, pour la prévention de l'hyperglycémie et contre la prolifération des cellules cancéreuses.

Particulièrement concentrés dans les pépins du pamplemousse, les limonoïdes amélioreraient également le système immunitaire. Ils seraient susceptibles d'inhiber la réplication du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ainsi que l’activité de la protéase du virus, c'est-à-dire l'enzyme qui agit sur la décomposition des protéines. Ces propriétés sont attestées par des études réalisées in vitro et sur des animaux. On attend des études cliniques sur l'être humain.

Des effets sur les candidoses ?
À notre connaissance, les données scientifiques s'arrêtent là. Néanmoins de nombreux phytothérapeutes et naturopathes relèvent que l'extrait de pépins de pamplemousse "apporte une réponse efficace et originale dans les candidoses".

Les candidoses sont des mycoses dues à une levure normalement présente dans le tube digestif et qui répond au nom savant de "candida albicans".
Dans certaines circonstances, comme le diabète, la grossesse, une défaillance immunitaire due à l'action du VIH, la prise de certains antibiotiques, de pilule contraceptive ou de traitement immunodépresseur, le candida albicans peut migrer dans les voies urinaires, les organes génitaux, la bouche (muguet buccal), la peau, les ongles de pieds… Il semblerait que l'extrait de pépins de pamplemousse puisse apporter une amélioration, en usage interne ou externe.

D'autres effets controversés
Il serait actif contre les infections du système digestif causées par des parasites ou des vers (diarrhée, dysenterie, salmonelloses) ainsi que les flatulences ou les gaz nauséabonds.

Il serait également efficace contre les rhumes et les grippes propagées par virus.
Mais il n'y a pas de preuves à ce jour de son efficacité clinique.

L'extrait de pépins de pamplemousse, un antibiotique naturel ?
Il existe une littérature abondante sur la question. De nombreux tenants des médecines naturelles tendent à en faire "l'antibiotique idéal".
Un nutritionniste et chiropracteur étasunien, le Dr Allan Sachs, considère qu'il en remplit tous les critères : efficacité aussi large que possible, action puissante et rapide, hypoallergénie, pas d'effets toxiques (il faudrait en boire près de 1,3 litre pour s'intoxiquer gravement), pas d'affaiblissement du système immunitaire, pas de destruction des bactéries utiles à l'organisme, pas d'effets secondaires à l'inverse des produits chimiques de synthèse.
Pour les praticiens, ses effets sont plus nuancés, mais valent néanmoins qu'on s'y intéresse.

Comment l'utiliser en interne
Il est conseillé d'en prendre 3 à 15 gouttes 2 à 3 fois par jour dans un verre d'eau ou un nombre équivalent de gélules ou de comprimés jusqu'à disparition des symptômes.

Il est important d'observer les réactions de l'organisme et de partir d'une faible dose pour l'augmenter progressivement par la suite. En général, l'estomac s'habitue rapidement à ce traitement.

Certains praticiens conseillent de faire une cure préventive d'automne, contre la grippe et les rhumes qui se déclarent à la saison froide.


                

La revue de presse

Ce sommet de l'ONU vise à donner un nouvel élan aux négociations...

43 % des ados de 15-18 ans sont en "souffrance psychologique", selon la consultation...

DOM, Nord-Pas-de-Calais, Haute-Normandie et Picardie sont les régions les plus touché...

Ils entraînent une intolérance au glucose car ils modifient les bactéries au...

Le café aurait un effet protecteur contre Alzheimer, Parkinson et certains cancers (cô...

Il est possible de compenser les lésions cérébrales pouvant conduire à...

Publicité