La justice rejette la suspension d’un arrêté antipesticides dans les Hauts-de-Seine

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise autorise la ville d’Antony à interdire les pesticides sur son territoire. Il a rejeté la demande de suspension de l'arrêté pris par le maire de la commune, au titre que "les produits phytopharmaceutiques constituent un danger grave pour les populations exposées". Il a également souligné les "spécificités" de la commune avec ses "8,5 km de voies ferrées dont l’entretien implique l’utilisation d’herbicides contenant du glyphosate et qui bordent en particulier un hôpital privé, comportant un service de néonatologie, ainsi qu’un hôpital psychiatrique".
C'est la troisième décision de ce type en France alors que plus d'une centaine de communes ont pris des décisions similaires (dont Paris, Lille et Nantes) et que des dizaines de procédures sont en cours.

Source : Le Monde
 

La revue de presse

Une dizaine de villes de plus de 30 000 habitants passent au vert à l'occasion du second...

Un 1er référendum "d’ici à 2021" sur l’introduction dans...

Désormais les semences non-inscrites au catalogue officiel peuvent être vendues l...

Une baisse modeste : de 0,1 an pour les femmes, de 0,2 an pour les hommes… L'espé...

Le dérèglement du rythme veille/sommeil augmente la dissémination des cellules...

Une rémission du diabète pour 61 % des personnes ayant suivi un régime...