La justice rejette la suspension d’un arrêté antipesticides dans les Hauts-de-Seine

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise autorise la ville d’Antony à interdire les pesticides sur son territoire. Il a rejeté la demande de suspension de l'arrêté pris par le maire de la commune, au titre que "les produits phytopharmaceutiques constituent un danger grave pour les populations exposées". Il a également souligné les "spécificités" de la commune avec ses "8,5 km de voies ferrées dont l’entretien implique l’utilisation d’herbicides contenant du glyphosate et qui bordent en particulier un hôpital privé, comportant un service de néonatologie, ainsi qu’un hôpital psychiatrique".
C'est la troisième décision de ce type en France alors que plus d'une centaine de communes ont pris des décisions similaires (dont Paris, Lille et Nantes) et que des dizaines de procédures sont en cours.

Source : Le Monde
 

La revue de presse

Raconter l'histoire magique du Père Noël, au même titre que celle du Petit...

71 % des Français ont déjà eu recours au moins à une médecine...

Le bain de gongs offre un massage intérieur relaxant, une pause bien-être qui permet...

Problèmes de gouvernance, sérieuses défaillances de gestion, insuffisances...

Ils ne pourront plus être utilisés en France à partir de la fin 2020… 36...

Un "objectif de fin de mise sur le marché des emballages plastique à usage...