La malbouffe est-elle responsable du boom des allergies ?

En cause : des composés qui se forment lors de la cuisson, les AGE, produits terminaux de la glycation, qui sont présents en grande quantité dans les aliments industriels (chips, biscuits, chocolat…). Une étude italienne effectuée auprès de trois groupes d'enfants de 6 à 12 ans et publiée le 8 juin dernier, a montré une corrélation entre les niveaux sous-cutanés d'AGE et la consommation de malbouffe. Or les enfants souffrant d'allergies alimentaires ont des niveaux d'AGE significativement plus élevés que les enfants souffrant d'allergies respiratoires ou n'ayant aucune allergie. Il serait donc tentant d'établir un lien entre la forte augmentation des allergies alimentaires et la consommation de malbouffe. Mais le lien de cause à effet n'est pas prouvé et d'autres facteurs pourraient intervenir : carence en vitamine D ou en fibres, pesticides, antibiotiques, appauvrissement du microbiote…
Dans tous les cas, il est conseillé de limiter la consommation d'aliments ultra-transformés chez les enfants et de diversifier plus tôt l’alimentation des nourrissons.

Source : Futura Sciences, par Céline Deluzarche
 

La revue de presse

Elle est nettement inférieure aux 150 mètres réclamés par certains...

10 milliards de smartphones ont été vendus dans le monde depuis leur création...

10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre… C'est ce que repr...

85 % des Français s’inquiétaient du réchauffement climatique en 2018,...

Travailler moins, gagner moins mais vivre heureux et épanoui… C'est le projet de...

Comment éviter de reproduire les scénarios de rupture au sein d'un nouveau couple...