La pollution à Paris aussi nocive que le tabagisme passif

Des rues aussi polluées qu’une pièce de 20 m2 occupée par 8 fumeurs, voilà ce qu'a subi Paris le 13 décembre 2013, selon les mesures du ballon de Paris installé dans le 15e arrondissement. Ce ballon est équipé depuis 18 mois d’un appareil plus performant que celui d'Airparif, capable notamment de déterminer l'origine naturelle ou non des particules fines et de mesurer les nanoparticules inférieures au microgramme. Lors des deux derniers pics de pollution les sources ont été différentes : en décembre 2013, essentiellement locales (trafic routier et chauffage au bois), en mars 2014, plus "importées".
Fines ou ultra-fines, les particules sont classées comme cancérogènes (poumon, vessie) par l’OMS. Elles augmentent le risque de faire des bébés de faible poids et de souffrir de maladies cardiovasculaires ou d’asthme.
La mairie de Paris devrait présenter début 2015 un plan contre la pollution de l'air.

Source : Le Monde, par Sophie Landrin, Laetitia Van Eeckhout
 

La revue de presse

Anguille européenne, moineau domestique, tortue luth en Guyane et au Costa Rica, gorille des...

En circulant chez l'être humain, le SARS-CoV-2 évolue et la surveillance de ces...

En France, seulement 59 % de la population indiquent vouloir se vacciner contre le Covid-19, selon...

Il faut se frictionner les mains au moins 20 secondes, sans rincer, avec une solution contenant de...

75 % des Français ne font aucune restriction sur leur régime alimentaire ou se disent...

Pour que les gens se sentent à l'aise et bienvenus, qu'ils se sentent acceptés,...