Le karité : le beurre de l'arbre

Cicatrisant, assouplissant et protecteur contre le soleil, le beurre de karité est de plus en plus reconnu chez nous pour les soins de la peau et des cheveux.

Viesaineetzen.com - Le karité : le beurre de l'arbre

En Egypte, la reine Nefertiti lui devrait sa grande beauté. Depuis des millénaires le karité est connu en Afrique. Il est utilisé comme sauce ou friture dans l'alimentation, comme combustible dans les lampes pour l'éclairage, comme huile de massage pour traiter les foulures, entorses, luxations, courbatures, rhumatismes… Et surtout comme produit de beauté : il a été pendant longtemps le seul cosmétique des femmes africaines.

Publicité

En savoir plus

L'arbre à beurre

Karité veut dire "arbre à beurre" en wolof, une langue parlée au Sénégal, en Gambie et en Mauritanie.
En bambara, la langue nationale du Mali, on l'appelle "si yiri" d'où le nom anglais "shea tree".
Son nom savant est Butyrospermum parkii : Butyrospermum signifiant "graines de beurre" et "parkii" en hommage à Mungo Park, un explorateur écossais qui rapporta l'existence du karité après un voyage au Sénégal à la fin du 18e siècle.

L'arbre de karité a, en moyenne, 15 m de haut. Il ne pousse qu'en Afrique, à l'état sauvage dans les savanes arborées du climat sahélien. On le trouve de la frontière sénégalo-guinéenne jusqu'au Nigéria en passant par le Mali, le Nord de la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Nord du Ghana, du Togo et du Bénin. C'est aujourd'hui une espèce menacée.

Il produit à sa maturité, vers 30 ans, 20 kg de fruits par an, soit 5 kg d'amandes sèches qui donnent moins d'1 kg de beurre de karité.

Les amandes du fruit
L'arbre de karité ne pousse qu'en Afrique, à l'état sauvage dans les savanes arborées du climat sahélien.
Dans le noyau de son fruit, comparable à celui de l'avocat, on trouve des amandes blanchâtres à partir desquelles on produit le beurre de karité.

Trois méthodes d'extraction
Les fruits sont récoltés entre mi-juin et mi-septembre. Ils sont dépulpés pour dégager les noyaux qui sont ensuite concassés pour extraire les amandes qu'ils contiennent

- La méthode traditionnelle consiste à sécher les amandes, les broyer, les griller, les réduire en pâte. On pétrit ensuite cette pâte à la main, on ajoute de l'eau chaude jusqu'à ce que l'huile coagulée remonte à la surface. On jette l'eau et les impuretés et on ne garde que cette huile coagulée qu'on passe ensuite à la vapeur ou qu'on chauffe à haute température, et qui en refroidissant se solidifie pour donner le beurre de karité.

- L'autre méthode artisanale consiste à presser à froid les amandes de manière mécanique.

- La méthode industrielle consiste à broyer les amandes, puis à dissoudre le beurre à l'aide d'un solvant, l'hexane, et laisser ce dernier s'évaporer pour obtenir le produit final.

Raffiné ou non
Le beurre brut a une couleur jaunâtre avec une odeur plus ou moins rance selon la provenance. On peut le neutraliser, le décolorer et le désodoriser.

Pour bénéficier au maximum de ses propriétés naturelles, il faut privilégier les méthodes d'extraction artisanales et l'utiliser sous sa forme brute, si toutefois on tolère son odeur marquée.

Des vertus cicatrisantes, désinfectantes, anti-inflammatoires et régénératrices
Utilisé principalement en cosmétique dans nos contrées, le beurre de karité doit ses vertus à la présence d'un taux important d'insaponifiables dans sa composition : jusqu'à 17 % dans le brut, inférieur à 1 % dans le raffiné. Il s'agit d'un mélange de différents produits, notamment :
- des "esters cinnamiques" qui absorbent les rayons UVB, auraient un effet cicatrisant et anti-inflammatoire,
- du latex qui préviendrait les allergies au soleil,
- des vitamines A, D, E, F et K. La vitamine A présente un intérêt particulier dans la réparation des peaux lésées ou sèches. La vitamine F, composée essentiellement d’acide linoléique, permet d'hydrater l’épiderme et de normaliser sa barrière lipidique.

Les acides gras qui composent le beurre de karité (en majorité stéarique et oléique) permettent de nourrir la peau.

Comment l'utiliser
On trouve le karité intégré dans la composition de nombreux produits cosmétiques : lotions, shampoings, laits corporels, crèmes… Mais attention, il peut ne rentrer que pour un pourcentage infime dans la recette du fabricant !

Si l'on veut l'utiliser dans sa version naturelle, enrichi ou non d'huiles essentielles, d'eaux florales, de cire d'abeille, il suffit alors de prendre la taille d'une noisette de beurre de karité dans la paume de la main et de frotter ses mains l'une contre l'autre pour le chauffer jusqu'à obtenir une huile translucide qu'on applique sur la peau en massant.

Pour la peau
Il convient à toutes les peaux : il a d'excellentes qualités hydratantes, il assouplit l'épiderme et diminue les effets du vieillissement cutané.

- En soin du soir il est parfait, surtout pour les peaux sèches, car il permet à la peau de s'en nourrir toute la nuit.

- Localement : on masse quelques minutes les parties exposées et/ou irritées par le froid, par le soleil, après un bain, une épilation ou un rasage. On peut s'en servir comme baume à lèvres. Excellent pour le bébé en prévention des irritations cutanées.

- En crème de massage : avant le sport il permet d'échauffer les muscles ; après l'effort il favorise une récupération plus rapide et a un effet relaxant immédiat.

- Renforcement de la protection contre le soleil : en complément du produit solaire.

Pour les cheveux
Il est parfait pour les cheveux secs, cassants, crépus, fourchus, abîmés et asséchés par les traitements agressifs (permanentes, teintures, exposition au soleil ou à l'eau de mer).

- En protection, on peut l'utiliser en masque avant un shampooing : on l'applique en massant le cuir chevelu puis on enveloppe les cheveux dans une serviette chaude et on laisse agir environ 20 minutes.

- Après le shampoing : sur des cheveux bien secs, une petite quantité pour donner éclat et vie.

 

Sources :
Faire ses cosmétiques naturels, c'est facile !, Cyrille Saura-Zellweger, éditions Jouvence
Alternative Santé
wikipédia
karité.org
 

3 millions

de femmes en tireraient
80 % de leurs revenus


300 ans

la durée de vie
de l'arbre de karité


1 kg

de beurre de karité
par arbre et par an




                

La revue de presse

12 à 20 milliards €, soit 100 à 160 € par personne, le coût du...

La moitié des rivières françaises et un tiers des nappes phréatiques...

Trois pesticides interdits en bio, retrouvés sur des carottes de la marque BioC'Bon par des...

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les t...

Depuis le 17 octobre dernier, les risques de certains médicaments en période de...

Chez un malade sur deux, la privation de sommeil serait efficace pour réduire les sympt...