Le monde entier se ligue contre les mauvaises graisses

10 millions de vie pourraient être sauvées en éliminant les acides gras trans (AGT) de l'alimentation, selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Présents comme stabilisateurs et conservateurs dans les margarines, la pâtisserie industrielle ou les barres chocolatées, les AGT seraient responsables dans le monde de 500 000 décès prématurés chaque année par maladie cardiovasculaire. L'OMS propose six actions stratégiques pour aboutir en 2023 à un remplacement des AGT par des graisses plus saines. Seuls les AGT d'origine industrielle sont concernés. Ceux d'origine naturelle qu'on trouve dans la viande et les produits laitiers n'ont pas d'impact sur la santé. Certains pays comme le Danemark et les États-Unis ont déjà pris des mesures restrictives. La situation la plus préoccupante se trouve dans les régions les plus pauvres.

Source : Le Monde, par Paul Benkimoun
 

La revue de presse

C'est un des quatre grands thèmes retenus dans la lettre aux Français d'Emmanuel...

De multiples initiatives environnementales, bien souvent stoppées à mi-chemin...

Le gouvernement a refusé de signer l'arrêté ministériel de la loi vot...

49 % des médecins sont exposés au burn-out, un taux 2 à 3 fois plus é...

Ils n'ont pas fait la preuve de leur efficacité, selon l'institut Cochrane, une organisation...

Ils favorisent l'augmentation de la graisse viscérale qui accroit le risque de diabè...