Levothyrox : Un chimiste pense avoir décelé l'origine des effets indésirables dans un rapport de l'ANSM

Un chercheur toulousain du CNRS, Jean-Christophe Garrigues, a trouvé la présence d'un élément chimique inconnu, un important "pic d'impureté", dans la nouvelle formule du Levothyrox. Il l'a repéré dans une étude de l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) qui semble curieusement être passée à côté. Cet élément pourrait être à l'origine des effets indésirables recensés récemment (perte de cheveux, fatigue, dépression…). Le CNRS s'est désolidarisé de l'étude car elle n'a pas été validée par le processus d'évaluation par les pairs, nécessaire dans ce cadre.

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Près de 90 % des personnes interrogées pensent que l’activité humaine...

La France pourrait quasiment sortir du nucléaire en 2060, selon la dernière é...

Des tracés différents dans le cerveau d'enfants utilisant smartphones, tablettes et...

Il suffit de mélanger du sang à un liquide rose. Si celui-ci vire au bleu dans les...

L'inhalation humide de certaines huiles essentielles décongestionne, dégage et soigne...

Source de maladies cardiovasculaires et d'obésité, le sucre est actuellement en ligne...