Noix de muscade et macis : deux épices pour un seul arbre

L'une et l'autre sont indispensables pour parfumer de nombreux plats notamment à base d'œufs, de fromage ou de pommes de terre. Mais ils ont également des propriétés intéressantes pour la santé…

Viesaineetzen.com - Noix de muscade et macis : deux épices pour un seul arbre

Originaire des îles Moluques, en Indonésie, le muscadier est un grand arbre de 9 à 12 mètres de haut qui peut devenir centenaire (voir encadré). Il est également cultivé dans le sud de l'Inde, les Antilles et la Grenade.

En savoir plus

La guerre des épices

Au 16e et au 17e siècle, le muscadier fut l'objet d'une véritable guerre entre Portugais, Anglais et Hollandais. Ces derniers s'accaparèrent le monopole sur le commerce de la muscade en brûlant tous les muscadiers à l'exception de ceux qu'ils gardaient soigneusement. À la fin du 18e siècle, les Anglais parvinrent à implanter des cultures en Malaisie, à Sumatra et en Inde.

Deux épices
Il donne un fruit jaune charnu, semblable à un abricot ou une petite pêche. Ce fruit est à l'origine de deux épices distinctes : la noix de muscade qui est la graine du fruit et le macis (ou fleur de muscade), moins connu, qui est l'enveloppe de la graine, une résille de fibres rouges séchées. Le muscadier est le seul arbre à l'origine de deux épices différentes.

On extrait de la noix une huile essentielle fréquemment utilisée en aromathérapie.

De multiples bienfaits
La noix de muscade est très riche en calcium. Elle contient également du cuivre, du fer et du zinc*.

La noix de muscade et le macis contiennent des antioxydants (trimyristine, myristicine, élémicine) qui leur confèrent des propriétés intéressantes pour la santé : digestives, antispasmodiques, anti-diarrhéiques, antifongiques, antidépressives, sédatives.**
On trouve aussi dans la noix de muscade de l'eugénol : un antiseptique, analgésique et antibactérien qui permet notamment de soulager les douleurs articulaires, musculaires et le mal de dent.**

Une pincée de muscade en poudre dans un lait chaud permettrait de lutter contre l'insomnie. Avec du miel, elle ferait disparaître les nausées.**

À hautes doses, la noix de muscade peut avoir des effets narcotiques et psychotropes accompagnés de nausées, vomissements, rougeurs, problèmes de vue et d'équilibre. Il est déconseillé d'en consommer plus que 5 grammes. Elle peut être mortelle à très forte dose (au-delà de 20 g)*.

Huile essentielle : par voie externe
L'huile essentielle de muscadier (Myristica fragrans) est indiquée comme antalgique, analgésique, contre la diarrhée, les parasitoses intestinales, les courbatures, les rhumatismes, les entorses et les douleurs musculaires, la frigidité et l'impuissance. C'est un neurotonique, un stimulant cérébral, psychique et digestif. (Ne pas dépasser 6 gouttes par jour.)***

Utilisée principalement pour sa contribution à la bonne digestion, c’est aussi un antidouleur précieux, notamment pour les problèmes bucco-dentaires (aphtes, caries) et un stimulant pour la circulation sanguine. Déconseillée par voie orale, il faut privilégier l'application locale, souvent en massage, à faible dose et diluée.*
On peut s'en servir également en cuisine pour parfumer les plats.

La choisir
L'idéal est de choisir la noix de muscade entière et de la râper soi-même. Elle doit être dure, lourde, de couleur marron et bien sèche.
Mais on la trouve également dans le commerce déjà réduite en poudre.

Le macis se trouve également sous forme entière ou en poudre.

La conserver
Entière, elle se conserve plusieurs années dans un flacon hermétique, à l'abri de l'humidité, de la lumière et de la chaleur.

La déguster
On utilise la noix de muscade en petites quantités, râpée ou déjà en poudre. On l'intègre à mi-cuisson ou en fin de cuisson.

Elle fait partie des mélanges d'épices comme le curry ou le 4 épices.
Elle parfume les préparations à base de pommes de terre, d'œufs et de fromage : purées, omelettes, gratins dauphinois, soufflés, quiche lorraine… Mais aussi les plats de viande, les ragouts, les pâtes, les courges, les épinards, les choux verts, les bettes, les soupes, la sauce béchamel, le pain d'épices, les gâteaux au miel ou au citron, les compotes, les tartes aux fruits, les crêpes, les puddings, les cakes, le porridge…

Dans les boissons, elle est la touche finale de nombreux cocktails et punchs. Elle parfume le vin chaud et le thé. On la retrouve dans la recette du Coca-Cola.

Le macis, au parfum de cannelle et de poivre, est utilisé en charcuterie et dans les mélanges d'épices. Il relève les viandes en sauce, les viandes blanches, les potages, les légumes, les pâtisseries. Il se marie à merveille avec les poissons fins comme le sandre ou la perche, avec les fruits poêlés ou le chocolat. Il peut remplacer la noix de muscade dans la purée de pomme de terre, les omelettes ou la béchamel.

 

Sources :
*Passeport Santé :
La noix de muscade
Huile essentielle de noix de muscade
**Mr Plantes : Noix de muscade (bio)
***Traité approfondi de phyto-aromathérapie, Hervé Staub, Lily Bayer, éditions Grancher
Wikipédia :
Noix de muscade
Macis
Futura Sciences : Pourquoi la noix de muscade peut-elle être hallucinogène ?
Le Mag des Thérapeutes : 9 bienfaits de la noix de muscade sur votre santé
Grand Livre des Aliments Santé, Patricia Bargis, éditions Eyrolles
Larousse Gastronomique


                

La revue de presse

Il y a plusieurs choses à faire pour éviter les inconvénients de la "cin...

Newfeel Walking 500 de Decathlon (15 €) sont les lunettes de soleil "haute protection...

Le déménagement est l'occasion de trier, jeter, donner, vendre et il existe aujourd'...

Pas d'anomalies dans la composition du nouveau Levothyrox, assure l'ANSM (Agence du mé...

Depuis le 2 juillet, les boutiques doivent éteindre panneaux publicitaires et é...

Les 33 recommandations du rapport de la commission d'enquête sur la sûreté et la...