Non au repos : le sport fait du bien, même aux malades

L'activité physique est incontournable face à une pathologie chronique (cancer, diabète, affection cardiovasculaire ou problème articulaire). Après analyse de toute la littérature scientifique disponible, c'est le message que vient de transmettre l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) aux malades, aux médecins et aux autorités de santé. Au même titre que les médicaments, l'activité physique fait partie intégrante du traitement, devrait donc être prescrite par des professionnels de santé, réalisée dans un cadre adapté et remboursée.
Exemples : en cas de tumeur du sein ou du colon, on peut obtenir une réduction de 25 % à 30 % du risque de rechute et de 35 % de la mortalité ; après un accident vasculaire cérébral (AVC), une réduction de 15 % à 20 % des récidives.
Reste à informer les médecins, créer les structures d'accueil et former les professionnels du sport adapté.

Source : L'Express, par Stéphanie Benz
 

La revue de presse

Face à l’absence d’évaluations sanitaires sur la 5G, les experts sont...

52 substances toxiques ont été retrouvées dans l'atmosphère en 2017 au...

C'est le prix du meilleur "greenwashing", ce décalage entre la réalit...

83 % des Français se disent prêts à faire des efforts pour diminuer l’...

Une alimentation riche en acides aminés soufrés, notamment cystéine et m...

Le 4-cresol aurait des effets protecteurs contre le diabète de type 1 et 2, notamment en...