Pesticide : Le Conseil constitutionnel valide l'interdiction des exportations

L’interdiction en 2022 de "la production, du stockage et de la vente de produits phytopharmaceutiques" contenant des substances prohibées par l’UE et destinées à des pays tiers, qui figurait dans la loi Egalim du 30 octobre 2018, a été validée par le Conseil constitutionnel. Par cette décision, il est affirmé pour la première fois qu’il appartient au législateur de concilier "les objectifs de valeur constitutionnelle, de protection de l’environnement et de protection de la santé avec l’exercice de la liberté d’entreprendre". Le législateur est donc fondé "à tenir compte des effets que les activités exercées en France peuvent porter à l’environnement à l’étranger". Le gouvernement se félicite de cette décision ainsi que les organisations environnementales.
"Nous assistons peut-être à un tournant décisif dans la hiérarchisation des droits. Pour une fois, l’écologie et le vivant l’emportent sur la recherche de profits et l’intérêt des industriels", déclare Greenpeace France.

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Face à l’absence d’évaluations sanitaires sur la 5G, les experts sont...

52 substances toxiques ont été retrouvées dans l'atmosphère en 2017 au...

C'est le prix du meilleur "greenwashing", ce décalage entre la réalit...

83 % des Français se disent prêts à faire des efforts pour diminuer l’...

Une alimentation riche en acides aminés soufrés, notamment cystéine et m...

Le 4-cresol aurait des effets protecteurs contre le diabète de type 1 et 2, notamment en...