Pesticides : une revue scientifique révèle l'illusoire protection des travailleurs agricoles

Une efficacité réelle souvent surestimée pour les équipements de protection individuelle (EPI) des travailleurs agricoles… C'est le verdict d'une étude à paraître dans la revue Safety Science. Pourtant de nombreux pesticides sont autorisés en se basant sur une protection théorique. Mais il existe un décalage important entre la théorie et la réalité sur le terrain. Pour des raisons diverses, les EPI préconisés ne sont pas toujours utilisés et, quand ils le sont, ils apportent une protection très relative qui ne prend pas en compte les effets à faible dose, l'absorption des produits par les tissus ou leurs transferts à l'intérieur de la combinaison au moment du nettoyage.
Conclusion : "les personnes travaillant dans l'agriculture peuvent être exposées à plus de dangers liés aux produits chimiques qu'on ne le pensait auparavant" et "ces dangers ne peuvent être attribués uniquement à la négligence des travailleurs ". À la clé : des pathologies neurologiques, la maladie de Parkinson, le cancer de la prostate ou le lymphome malin non hogkinien. Les chercheurs suggèrent donc d'intégrer les conditions d'utilisation réelle des EPI dans les processus d'autorisation de mise sur le marché des produits.

Source : Actu-Environnement, par Laurent Radisson
 

La revue de presse

Face à l’absence d’évaluations sanitaires sur la 5G, les experts sont...

52 substances toxiques ont été retrouvées dans l'atmosphère en 2017 au...

C'est le prix du meilleur "greenwashing", ce décalage entre la réalit...

83 % des Français se disent prêts à faire des efforts pour diminuer l’...

Une alimentation riche en acides aminés soufrés, notamment cystéine et m...

Le 4-cresol aurait des effets protecteurs contre le diabète de type 1 et 2, notamment en...