Pourquoi le bronzage n’est pas un signe de bonne santé

Il s'agit juste d'une réaction de défense de la peau contre le soleil. Les rayons ultra-violets (UV) sont de trois sortes : UV-A, UV-B et UV-C. À faible dose, ils sont bénéfiques car ils stimulent la fabrication de vitamine D. Mais à forte dose, les UV-B détruisent par brûlure les cellules de la peau qui devient rouge : c'est le coup de soleil. Ils stimulent également la production de mélanine, un pigment pouvant aller du rouge au noir. Plus on a de mélanine noire, plus la résistance aux UV est importante. Les UV-A, eux, pénètrent profondément dans la peau et sont responsables de son vieillissement prématuré. UV-A et UV-B peuvent abîmer l'ADN des cellules et laisser des séquelles qui peuvent être à l'origine de cancers de la peau. Parmi ces derniers, le mélanome est le plus dangereux (4 % de l'ensemble des cancers) car il est capable de métastaser très facilement. Il peut être causé par les UV reçus pendant l'enfance et l'adolescence.
Donc au soleil, la protection s'impose : crème solaire toutes le deux heures et après chaque bain ou, encore mieux, T-shirts, chapeau et lunettes. Dans tous les cas il faut éviter de s'exposer plus d'une heure entre 12h et 16h.

Source : Le Figaro, par Cécile Thibert
 

La revue de presse

Aujourd'hui environ un tiers des espèces d'insectes sont menacées d'extinction "...

C'est une molécule de sucre, le "7dSh", 100 % naturelle, issue d'une cyanobact...

Le béton continue de remplacer les champs et les forêts alors que la crise des "...

Une baisse en 2018 de 0,8 % des ventes en volume des produits du quotidien (alimentation, hygi...

14 % plus de risque de mortalité (toutes causes confondues) pour une augmentation de 10 % de...

Allergies, lésions au foie, interactions avec des médicaments, contre-indications mal...