Pourquoi notre pays n’arrive pas à lutter contre le béton-roi

Le béton continue de remplacer les champs et les forêts alors que la crise des "gilets jaunes" montre à quel point l’essor des quartiers pavillonnaires, des zones commerciales et autres voies rapides rend les Français dépendants de leur voiture. C'est le constat que vient de faire un rapport publié par l’Iddri (Institut du développement durable et des relations internationales). Entre 2006 et 2015 l'artificialisation des sols a continué de progresser sur une surface équivalente à un département moyen, un rythme nettement plus élevé que la population et que la croissance économique. Explication : l’attrait des Français pour le logement individuel avec pour conséquence la construction d’infrastructures routières et de zones d’activités commerciales. Ces dernières consomment assez peu d’espace mais ont un effet d’entraînement calamiteux : déplacement des activités en périphérie et baisse d’attractivité des centres villes. Aujourd’hui, en France, 3/4 du commerce de détail se font désormais en périphérie.
Il existe des outils pour réguler le phénomène : peu utilisés ou trop peu contraignants. L'échelle locale ne semble pas la bonne pour gérer cette question. Par ailleurs la fiscalité sur le foncier et le bâti est globalement favorable à l’artificialisation et n’incite pas à l’économie d’espace.

Source : L'Obs, par Sébastien Billard
 

La revue de presse

Des dizaines de milliers d’étudiants, lycéens et collégiens ont s...

L’interdiction de la fabrication sur le sol français de pesticides vendus en dehors de...

Environ 9 millions de morts dans le monde, soit 25 % des décès prématur...

Dans des zones où l'hygiène est stricte, la diversité microbienne diminue,...

2e motif de consultation en médecine générale, le mal de dos touche 8...

Nettoyer, balayer, préparer le sol, s'occuper des plantations sont les travaux à r...