Protection de la biodiversité : les "moins" et les "plus" de la nouvelle loi

Le projet de loi pour "la reconquête de la Biodiversité, de la Nature et des Paysages" a été adopté par l'Assemblée Nationale le 24 mars dernier.
Ses lacunes : l'absence de statut pour les animaux sauvages qui continueront d'être considérés comme des "biens meubles" ; la mise en place d'obligations de compensations écologiques très controversées car considérées par certains comme un permis de détruire la nature.
Ses avancées : la création d'une Agence de la biodiversité, regroupant des structures existantes, parrainée par Hubert Reeves ; la finalisation des trames bleues et vertes ; des mesures pour la protection des haies, des espèces menacées et des espèces marines ; un renforcement de la lutte contre le braconnage et la pollution des eaux maritimes.

Source : Bioaddict.fr, par Christina Vieira
 

La revue de presse

Avec 11 % de son PIB consacré à la santé, la France est dans le peloton de t...

Des prescriptions moins coûteuses, avec plus de génériques (notamment pour les...

La luminothérapie est aussi efficace que les antidépresseurs pour lutter contre la d...

Une nouvelle étude montre que les SDHI, ces pesticides destinés à é...

Un tribunal reconnaît une carence de l'État et considère que l’on a...

1 390 €, c'est le revenu mensuel moyen des agriculteurs en 2017, selon un rapport de l'INSEE (...