Repas de Fêtes : oser le végétarien

Pour les Fêtes de fin d’année, quel menu proposer à ses convives ? Les convaincre de tenter un repas sans volaille, ni viande ni produits de la mer n’est pas simple. Pourtant, la cuisine végétarienne s’avère délicieuse… et festive !

Viesaineetzen.com - Repas de Fêtes : oser le végétarien

Dans l’imaginaire collectif, les repas de Fêtes de fin d’année sont associés au saumon, foie gras, coquilles Saint-Jacques ou dinde. En apparence, c’est un véritable casse-tête pour un végétarien qui reçoit des convives "omnivores". Or, il existe une multitude de produits et saveurs qui séduiront les plus fins gourmets comme les plus grands gourmands.

Publicité

En savoir plus

Repas végétalien

Les végétaliens excluent de leur alimentation tous les produits d’origine animale, ce qui comprend les œufs, le lait, le miel, etc. La crème liquide d’amande ou de noix de cajou peut remplacer la crème fraiche pour les plats en sauce.

"Pour le dessert, on peut réaliser des verrines en alternant des cookies et une mousse de châtaigne. Cette dernière sera élaborée à partir de tofu soyeux pour remplacer les œufs", suggère Valérie Cupillard.
Du côté des recettes, le site Cuisine saine propose ainsi des cookies, un gâteau au chocolat et à la patate douce, et si on veut rester sur du traditionnel, une bûche au chocolat et aux noisettes. Option plus légère sur Vie Saine Et Zen : la crème végétalienne châtaigne et chocolat d'Emmanuelle Lerbret, de l'Atelier Naturo.

Des substituts végétaux permettent également de disposer de mets traditionnels pour un repas de fête. "Il existe du chocolat au lait et du chocolat blanc à base de lait végétal", note Aurélia Greff. "De même, il y a du fromage végétal, à base de tofu lacto-fermenté ou de fécule de pomme de terre."

Le site Un monde végan s’est spécialisé dans la vente de ces produits pour végétaliens. Et pour dénicher des idées de recette, on peut regarder les sites Le Gourmet végétarien  et Pigut.

Détourner les "classiques"
"Le mieux, c’est de faire oublier aux invités qu’il s’agit d’un repas végétarien", conseille Valérie Cupillard, spécialiste de la cuisine bio*. Il leur faut des repères, des plats classiques mais déclinés dans des versions végétales savoureuses. Par exemple, on peut proposer du tofu blanc truffé, dont la texture et le parfum peut évoquer le boudin blanc."

Vendus en magasins, les terrines végétales, au chardonnay ou au champignon, sont une alternative au foie gras. Le site VG-Zone, le guide de la survie végétalienne à Paris, propose de réaliser soi-même un Tofoie-gras.
"Mais dans certaines préparations toutes prêtes, le goût de levure alimentaire peut surprendre et gêner certains invités", ajoute Valérie Cupillard. "Pour l’apéritif, je privilégie les mousses de légumes faites maison comme celle au potimarron et aux cèpes, facilement appréciée par tous."

Pour rappeler les saveurs de la mer, on peut proposer en entrée un tartare d’algue, qu'on peut même faire soi-même (voir la recette de Tartare d'algues de Vie Saine Et Zen). En plat de résistance, on opte pour du Tofurky, du tofu farci évoquant la dinde de Noël, ou le "rôti de noix", un cake salé à base de cerneaux de noix et de chapelure, assez copieux pour combler toutes les faims.

Marrons et champignons : des valeurs sûres
Membre de l’Association végétarienne de France, Aurélia Greff est d'un autre avis : "Si on part sur des plats connus, on risque de décevoir ses invités, car ils s’attendent à des goûts précis qu’ils ne retrouveront pas, comme avec la terrine végétale. Pour moins les inciter à la comparaison, on peut choisir de les surprendre tout en conservant des produits de fête comme les marrons et les champignons."

Pour l’apéritif, le blog Recettes végétariennes suggère de réaliser des macarons au chèvre et aux figues ou des verrines à la crème de champignons, marrons, truffe et pain d'épices.

Au niveau des entrées, on tente le sabayon aux champignons, le soufflé au fromage ou encore le velouté de châtaignes.

Travailler les légumes
Pour le plat de résistance, le végétarien casse les codes. On propose un steak de tofu ou de soja, avec une sauce aux champignons, aux épices, au champagne ou quelques marrons. Et pour l’accompagner, un risotto comme celui du site Clea cuisine, de Gourmet végétarien ou de Cuisine saine.

On peut aussi miser sur le "tout légumes". "Habituellement dans les repas de fête, les légumes sont peu cuisinés, considérés comme de simples accompagnements", remarque Valérie Cupillard. "En conséquence, lorsqu’on annonce un repas végétarien, les invités ne s’attendent pas à retrouver ces mêmes légumes présentés de façon appétissante et savoureuse."
"Or, la cuisine végétarienne est surprenante car elle utilise une variété très large de légumes et d’épices", ajoute Aurélia Greff. "C’est très créatif et coloré."
Un crumble à la citrouille et parmesan ou un gratin de chou et patate douce, dénichés sur le site de Gourmet végétarien, un gratin de potimarron au parmesan, ou du chou au gingembre sur Vie Saine Et Zen, ou encore des nuggets de brocoli ou un velouté de butternut au tempeh sur Cuisine saine, éveilleront ainsi les yeux comme les papilles.

Desserts : tout est permis !
Côté dessert, on reste sur la traditionnelle bûche de Noël, à la saveur de châtaignes, chocolat, orange ou pain d’épice.
"Mais on peut la transformer : en allégeant la génoise grâce à la farine de riz (sans gluten) et la ganache grâce à une crème d’avoine ou d’amande", conseille Valérie Cupillard. Les recettes de desserts végétariens sont également allégées en sucre (moitié moins en moyenne) par rapport aux recettes traditionnelles, sans pour autant manquer de goût !
Le site Clea Cuisine propose une bûche au pain d’épices, crème à l’orange et pâte d’amande, et le blog Recettes Végétariennes, une bûche au chocolat et aux marrons.

Les convives seront peut-être surpris par les saveurs, mais une chose est sûre : pour une fois, ils n’auront pas d’aigreurs d’estomac.
"En effet, on a tendance à se sentir alourdi avec les graisses animales, le beurre, la crème fraiche et le sucre présents dans les menus traditionnels de fête", souligne Valérie Cupillard.

Les repas végétariens, plus légers et digestes, ont l’avantage de pouvoir se succéder. Un atout de taille en fin d’année !

 

* Auteur de Fêtes bio, éditions La Plage, Desserts sains et gourmands, éditions Prat, et du blog Biogourmand


                

La revue de presse

Le choix est sans appel : par 402 voix contre 232, le Parlement Européen s'est prononc...

15 % des Français sont tatoués (25 % chez les moins de 30 ans) mais, du fait des...

Certaines plantes sont utiles pour renforcer le terrain immunitaire et gagnent à être...

C'est d'une grande simplicité : deux ingrédients suffisent ! Et cela permet d'...

La dépression serait une déprime qui s'inscrit dans le temps, explique Olivier Doumy...

Plus introverti, moins ouvert à la découverte de la nouveauté, plus indulgent...