Publicité

Sushis, makis, sashimis… Mes amis pour la vie !

La livraison de sushis, makis et autres mets japonais fait un carton en France. Aujourd'hui nous sommes nombreux à avoir adopté ce style de nourriture. Cadres pressés, adultes soucieux de leur ligne, ou encore parents trop fatigués pour cuisiner le soir au dîner, le réflexe traiteur japonais présente un triple intérêt : nourriture saine, légère, et prête à consommer.

Vie saine et zen - Sushis, makis, sashimis… Mes amis pour la vie !

Le riz et le poisson cru sont les principaux ingrédients de ces spécialités très appréciées des occidentaux pressés.

Publicité

La folie des sushis
C'est à la fin des années 90 que les traiteurs japonais se sont implantés en France.
"J'ai découvert les makis et la vente à emporter aux Etats-Unis lors d'un voyage. De retour en France, j'ai ouvert ma première boutique à Paris en 1998" explique Grégory Marciano, fondateur de Sushi Shop, "mais il a fallu attendre 2004-2005 pour que les gens se prennent vraiment de passion pour ce type de nourriture". Depuis, l'alimentation japonaise se démocratise à une vitesse folle.

Pour tous les goûts
Les cartes de ces restaurants se sont un peu éloignées de la tradition japonaise. "En France, on a besoin de légumes et de sauce" ajoute Grégory Marciano. Manger du poisson cru peut être rebutant pour certaines personnes, c'est pourquoi, il existe désormais toutes sortes de sushis ou makis. "Les légumes, le cuit, certains ingrédients comme le foie gras ou la truffe sont là pour adapter le sushi au goût européen avec des produits que l'on adore ici"

Une cuisine saine
La cuisine japonaise fait de nombreux adeptes pour des raisons diététiques. Cette alimentation est complète. Protéines, lipides et glucides y sont représentés de façon équilibrée. Pas d'excès, et "seuls les bons sucres et bonnes graisses s'y retrouvent" explique Laurence Haurat, psychologue diététicienne.

Les bienfaits nutritionnels
Les poissons comme le bar et la daurade sont très peu caloriques, et ceux un peu plus gras comme le saumon, le thon, le maquereau ou la sardine  sont riches en oméga 3.
Le riz contient de nombreux minéraux, comme le phosphore, de l'amidon et de la vitamine B1. Comme tous les féculents, c'est un très bon apport glucidique. 
Le gingembre et le vinaigre de riz facilitent la digestion, et ils ont des propriétés antiseptiques reconnues.
La sauce soja est riche en protéines et en fer.
Les feuilles d'algues qui entourent les makis sont pleines de calcium.

Le wasabi, l'ennemi des caries
Une étude japonaise a mis en évidence les substances contenues dans le wasabi et leurs vertus. Des molécules appelées isothiocyanates, empêcheraient les bactéries de rester à l'intérieur de la bouche. Incapables de rester sur les dents, elles ne pourraient plus provoquer de caries. Mais cette étude a été faite dans un laboratoire, reste donc à savoir si l'action de la salive a un impact sur ses propriétés.
Les isothiocyanates sont contenus, entre autre, dans les brocolis, les navets, les choux et les radis. Des études semblent démontrer leur action dans l'inhibition de la croissance de tumeurs. Ils pourraient même jouer un rôle dans la prévention des allergies et de l'asthme.

Mais attention à notre consommation de wasabi ! C'est un condiment très épicé, et si nos dents et notre palais peuvent l'apprécier sans limite, notre estomac pourrait, lui, rapidement être incommodé par ce condiment très épicé.

Le poisson cru doit être d'une fraicheur absolue
Certaines personnes sont réticentes face à du poisson cru, pourtant ce n'est qu'une question d'habitude alimentaire, nous mangeons bien des steaks tartares ou des carpaccios de bœuf.
Mais soyons vigilant, car le poisson cru peut devenir un terrible poison s'il est mal préparé, de mauvaise qualité ou pas frais !
Les poissons situés en haut de la chaine alimentaire comme le thon accumulent dans leur organisme certains polluants comme les PCB et les dioxines.
Il existe aussi un risque de parasitoses dû à un petit ver que l'on trouve dans le poisson cru. Pourtant quelques règles d'hygiène très simples permettent de s'en débarrasser à coup sûr : la congélation par exemple. En congelant son poisson frais, on détruit à coup sûr la bactérie. Mais attention ! Il ne faut jamais congeler des sushis ou makis achetés chez un traiteur ou en grande surface car il est probable que le poisson ait déjà été congelé une fois.

Sushis, makis, sashimis, etc. peuvent donc être consommés avec plaisir et sans culpabilité. Laissons nous séduire par les atouts santé et l'exotisme des goûts de la cuisine nippone.

 

Makisu de lékué
Natte en silicone 10 €

 

Couteau japonais Santoku Haiku Home
Multi-usages 26,50 €

Kit à sushi Tanoshi 
Environ 7 € en grande surface



                

La revue de presse

N'importe quel âge, pourvu que les parents et les enfants soient à l'aise avec la d...

En 2018, la filtration deviendra obligatoire pour tous les crématoriums afin d'éviter...

En 2030, 40 % des émissions de gaz à effet de serre en moins par rapport à...

Un régime riche en noix réduirait le risque d’Alzheimer. C'est la conclusion d'...

À 60 ans, on pourrait retrouver la mémoire d'un trentenaire grâce aux flavanols...

57 % des femmes aiment leur corps et 71 % sont satisfaites de leur vie sexuelle. Il n'est pas...

Publicité