Trop d’additifs et pas assez de poisson dans les poissons panés, dénonce la CLCV

Deux tiers des produits ne mentionnent pas l’origine géographique du poisson et près de 90 % n’indiquent pas la méthode de pêche… C'est le constat que fait l'association de consommateurs CLCV dans une étude publiée jeudi dernier. 42 produits panés à base de poisson ont été testés (panés classiques, panés façon meunière, croquettes, nuggets, fish and chips) de marques de distributeurs comme de marques nationales, en rayon frais comme en surgelé. Conclusion : un pourcentage de poisson très variable entre les produits (de 35 % à 80 %), une qualité nutritionnelle inégale et la présence de trop nombreux additifs et arômes (52 % des produits contiennent de l'amidon modifié, 38 % des sucres ajoutés et 21 % des arômes).

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Incertitudes et inquiétudes sanitaires, écologiques et sécuritaires…...

Le rayonnement des téléphones portables pourrait accentuer la diminution du nombre d'...

15 % des émissions de carbone cumulées entre 1990 et 2015 proviennent des 1 % les...

Un régime méditerranéen pauvre en glucides pourrait améliorer la...

Une moindre probabilité d'infection chez les porteurs de lunettes ou de visières...

Un protocole pour des essais cliniques de phase 3 de phytothérapie pour le Covid-19 vient d...