Un lien entre la consommation d'aliments ultra-transformés et la mortalité

14 % plus de risque de mortalité (toutes causes confondues) pour une augmentation de 10 % de la consommation d'aliments ultra-transformés. C'est la conclusion d'une étude française portant sur les données de près de 45 000 personnes âgées de 45 ans et plus participant à l'étude NutriNet-Santé. Les participants, suivis sur plusieurs années, avaient rempli des questionnaires sur leur alimentation, leurs données sociodémographiques et leur mode de vie. En moyenne, 29 % des calories étaient issues d'aliments ultra-transformés, c'est à dire des produits prêts à consommer ou à réchauffer et comportant des additifs.

Source : Psychomédia
 

La revue de presse

Le fichage par Monsanto de centaines de personnalités, classées en fonction de leurs...

Des blessures graves pour environ la moitié des blessés : blessures osseuses,...

90 % plus de risques de développer un cancer de l'œsophage, si l'on boit son th...

20 % des plus de 60 ans ont un faible taux de vitamine B12 aux États-Unis, selon l'...

L’avocat a un pouvoir rassasiant plus élevé et il est plus satisfaisant...

Quelques idées pour valoriser bien-être, autonomie et intelligence collective au...