Un lien entre la consommation d'aliments ultra-transformés et la mortalité

14 % plus de risque de mortalité (toutes causes confondues) pour une augmentation de 10 % de la consommation d'aliments ultra-transformés. C'est la conclusion d'une étude française portant sur les données de près de 45 000 personnes âgées de 45 ans et plus participant à l'étude NutriNet-Santé. Les participants, suivis sur plusieurs années, avaient rempli des questionnaires sur leur alimentation, leurs données sociodémographiques et leur mode de vie. En moyenne, 29 % des calories étaient issues d'aliments ultra-transformés, c'est à dire des produits prêts à consommer ou à réchauffer et comportant des additifs.

Source : Psychomédia
 

La revue de presse

Incertitudes et inquiétudes sanitaires, écologiques et sécuritaires…...

Le rayonnement des téléphones portables pourrait accentuer la diminution du nombre d'...

15 % des émissions de carbone cumulées entre 1990 et 2015 proviennent des 1 % les...

Un régime méditerranéen pauvre en glucides pourrait améliorer la...

Une moindre probabilité d'infection chez les porteurs de lunettes ou de visières...

Un protocole pour des essais cliniques de phase 3 de phytothérapie pour le Covid-19 vient d...