Yoga nidra : le yoga du sommeil

Méditation/relaxation guidée, c'est une forme de yoga qui permet de se libérer du stress et, au-delà, d'accéder à un autre niveau de conscience, de se rapprocher de sa vraie nature…

Viesaineetzen.com - Yoga nidra : le yoga du sommeil

Le yoga nidra pourrait être défini comme le "yoga du sommeil" (le mot yoga signifie "union" et le mot nidra signifie "sommeil").

Il s'agit d'une pratique à part entière, proche de la sophrologie, qui permettrait d'explorer nos profondeurs intérieures, d'accéder de manière consciente à l'inconscient. Elle a été popularisée en occident par Swami Satyananda (1923-2009), un maître de yoga indien.

Selon Mathieu, enseignant, fondateur de la Maison du yoga à Paris et directeur de la revue Infos Yoga, il s'agirait plus précisément de se libérer de l'ignorance et de cheminer vers sa vraie nature (turiya), vers un niveau de conscience "cosmique" (voir encadré). Ici le sommeil, paradoxalement, permettrait de s'éveiller…*

En savoir plus

Les cinq niveaux de conscience

La pensée indienne distingue cinq niveaux de conscience qui peuvent s'interpénétrer, explique Mathieu.*

- Niveau reptilien : assure les besoins de l'organisme et les fonctions de survie, exprime des automatismes, des émotions brutes, des pulsions liées à la nourriture, au sommeil, à la protection personnelle.

- Niveau mammalien : permet de produire des rêves, rêveries, créations mentales, fantasmes, idées, abstractions, images, phrases musicales, schéma corporel.

- Niveau humain : permet de construire les outils pour modifier le monde.

- Niveau collectif : permet de transcender l'individualité pour saisir l'appartenance à un groupe humain (l'esprit de corps qui peut générer des exclusions) ou à une espèce.

- Niveau cosmique : permet de se fondre avec sa vraie nature (turiya), avec l'univers. 

Méditation/relaxation guidée
Le yoga nidra se pratique le plus souvent en position allongée sur le sol dans la posture de grande détente (savasana). C'est une sorte de méditation/relaxation guidée où l'on est invité à se concentrer mentalement sur différentes parties du corps, sur la respiration, à faire des exercices de visualisation, à répéter intérieurement une phrase exprimant une forte résolution (samkalpa)…
L'idéal est de rester conscient mais il n'est pas gênant de s'endormir. C'est même assez courant au début.

Une séance de 48 minutes
Une séance de yoga nidra doit durer, en théorie 48 minutes et être suivie d'une méditation assise d'environ 10 minutes.
Comme un mouvement en spirale qui partirait de la périphérie d'un cercle pour s'enrouler lentement vers le centre avant de revenir dans la périphérie, la séance comporte cinq étapes :
- la préparation, le temps d'apprivoiser l'horizontalité du corps sur le sol, le temps de demander au corps de s'endormir ;
- la rotation de la conscience (nyasa), qui consiste à porter son attention sur les différentes parties du corps ;
- le rêve (svapna), un exercice de visualisation qui utilise des symboles et des thèmes fondamentaux ;
- le silence, une phase courte d'environ cinq minutes ;
- le retour, du centre (notre vraie nature) vers la périphérie (notre vie de tous les jours).

Mieux gérer le stress
Cette pratique aurait pour effet d'améliorer le sommeil, de mieux gérer le stress et les émotions, de se régénérer, de lâcher prise. Selon certains enseignants, une séance de trois quarts d'heure de yoga nidra aurait des vertus réparatrices équivalentes à un cycle de sommeil d'environ deux heures.

C'est la raison pour laquelle on assimile souvent le yoga nidra à une simple technique de relaxation visant à améliorer la qualité du sommeil.
Pour Mathieu, cette définition est un peu réductrice. "Le mot relaxation pourrait cependant convenir dans son sens juridique, qui signifie sortir de prison".

Six instruments
Mathieu énumère les six instruments nécessaires pour le yoga nidra :
- le corps dont on perçoit les sensations dominantes et avec lequel on instaure un véritable dialogue ;
- le sol qui soutient le corps et dont le contact avec lui doit s'apaiser ;
- la gravité qui doit être intégrée et pacifiée ;
- la respiration, une des rares fonctions vitales qui peut se faire en mode automatique ou volontaire ;
- la conscience (citta) qui, dans la pensée indienne, comprend le mental (manas), l'intellect (buddhi) et l'égo (ahamkara), et qui prend conscience du corps, du sol, de la gravité, de la respiration ;
- la détermination, le désir profond, la résolution (samkalpa).

Des effets sur les ondes cérébrales
Des scientifiques ont constaté les effets du yoga nidra sur les ondes émises par le cerveau. Les ondes Teta, entre 4 et 8 Hz, sont activées, explique Ingrid Guérin, enseignante de yoga, qui participe à des études en milieu hospitalier. Ce sont des longueurs d'ondes qui correspondent à la relaxation profonde. Elles sont associées, au niveau hormonal, à une production de cortisol importante avec une incidence parallèle sur la dopamine, ce qui active les mécanismes réparateurs du cerveau.*

Faire l'expérience soi-même
Chacun pourra constater la relaxation profonde ressentie à l'issue de la pratique. Certains auront peut-être la possibilité d'accéder à une dimension plus profonde.
Le mieux est de faire soi-même l'expérience du yoga nidra, soit avec son professeur de yoga favori, soit à l'aide d'un CD audio ou de vidéos sur internet (par exemple : Yoga nidra, la méditation plus facile ou Yoga Nidra 1). En matière de yoga nidra, il est vain d'accumuler des constructions mentales.
"Une once de pratique vaut mieux que des tonnes de théorie", disait un grand yogi.

 

Sources :
*Dormir pour s'éveiller : le Yoga nidra traditionnel, Mathieu, éditions Almora
Wikipédia : Yoga nidra
Esprit Yoga : 5 bonnes raisons de pratiquer le Yoga Nidra
Yoga Journal : Mieux dormir avec le yoga nidra


                

La revue de presse

232 substances actives de pesticides ou de métabolites perturbateurs endocriniens suspect...

13 % des cas d'asthme infantile diagnostiqués dans le monde seraient dûs à la...

250 000 morts supplémentaires chaque année entre 2030 et 2050, seraient dus au r...

"Le plastique est une crise sanitaire globale ignorée bien que sous nos yeux". C'...

Des allergènes en pagaille, des molécules irritantes, des désinfectants...

Le liquide céphalo-rachidien joue un rôle de nettoyeur du cerveau. C'est la dé...