Zinc

Qu'est-ce que c'est ?
De l'allemand "Zinke" (pointe acérée, dent), c'est un métal que l'on trouve dans toutes les cellules de l'organisme sous forme d'oligo-élément, c'est-à-dire à l'état de traces. 65 % sont concentrés dans les muscles et 20 % dans les os.

Quel rôle pour l'organisme ?
Le zinc est nécessaire à plus d’une centaine de réactions enzymatiques vitales parmi les 300 connues des experts.
Il entre dans la fabrication des globules rouges, participe au travail de l’hypophyse et des glandes génitales.
Il participe à la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines, aux processus immunitaires et de guérison des blessures, à la reproduction et à la croissance.
Il intervient dans le processus de la coagulation sanguine, dans les fonctions de l’hormone thyroïdienne, ainsi que dans le métabolisme de l’insuline.
Il joue un rôle dans la régulation de l'humeur et au niveau de la vision, du goût et de l'odorat.

L'apport excessif de zinc sous forme de suppléments alimentaires (100 mg et plus par jour) sur une période prolongée, peut entraîner une carence en cuivre, de la diarrhée, une irritation gastro-intestinale, la nécrose du tubule rénal et la néphrite interstitielle, en plus d’attaquer le système nerveux central et de provoquer un déséquilibre des fonctions immunitaires.

La carence en zinc est fréquente et concerne un tiers de la population mondiale ! Cela est dû principalement à l'alimentation moderne, aux techniques agricoles qui appauvrissent les sols en zinc et au raffinage des céréales.
Cette carence peut entraîner un retard de croissance, des anomalies de la maturation sexuelle, une baisse de la fertilité masculine, des troubles de l'odorat et du goût, des problèmes immunitaires, des problèmes de peau et de cicatrisation, une dépression, une perte de poids, de l'irritabilité, de l'apathie.

Le zinc est un anti-oxydant, il intervient donc dans la prévention des effets de vieillissement dus aux radicaux libres.
Le zinc pourrait contribuer à ralentir ou prévenir l’apparition de la dégénérescence maculaire et réduire les symptômes de l'acné.
Il pourrait également aider à se prémunir contre certaines infections. Notamment associé à la vitamine C, il réduirait la durée et les symptômes du rhume.

L'organisme absorbe de 15 % à 40 % du zinc qui se trouve dans les aliments.

Apports nutritionnels recommandés
- de 1 à 3 ans : 3 mg
- de 4 à 6 ans : 5 mg
- de 7 à 9 ans : 5 mg
- de 10 à 12 ans : 8 mg
- de 13 à 18 ans : 11 mg (hommes) / 9 mg (femmes)
- de 19 à 50 ans : 11 mg (hommes) / 8 mg (femmes)
- 51 ans et plus : 11 mg (hommes) / 8 mg (femmes)

Cas particuliers :
- femmes enceintes : 11 mg
- femmes allaitantes : 12 mg

Où en trouver ?
L'huître est l'aliment qui en contient le plus.

Mais on trouve également une présence intéressante de zinc dans :
- les viandes et les produits issus de la viande : foie de veau et porc, bœuf, agneau, poulet, œuf, lait, fromage… ;
- les noix : graines de sésame, de citrouille, de courge, noix, noisettes… ;
- les poissons et les fruits de mer : crabe, palourdes, homard, maquereau, sardine, hareng, saumon… ;
- les céréales et les légumineuses : germe de blé, levure de bière, soja, haricots secs, lentilles, pois cassés… 

La revue de presse

12 à 20 milliards €, soit 100 à 160 € par personne, le coût du...

La moitié des rivières françaises et un tiers des nappes phréatiques...

Trois pesticides interdits en bio, retrouvés sur des carottes de la marque BioC'Bon par des...

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les t...

Depuis le 17 octobre dernier, les risques de certains médicaments en période de...

Chez un malade sur deux, la privation de sommeil serait efficace pour réduire les sympt...